JOUR DE FÊTE

Publié le par N.L. Taram

1696726928 2
 
 

 
Rainy Day, Dream Away, Still Raining, Still Dreaming - The Jimi Hendrix Experience
Hey man, take a look out the window 'n' see what's happ'nin'
Hey man, it's rainin'
It's rainin' outside man
Aw, don't worry 'bout that
Everything's gonna be everything
We'll get into somethin' real nice you know
Sit back and groove on a rainy day
Yeah
Yeah I see what you mean brother, lay back and groove.

Rainy day, dream away
Ah let the sun take a holiday
Flowers bathe an' ah see the children play
Lay back and groove on a rainy day.

Well I can see a bunch of wet creatures, look at them on the run
The carnival traffic noise it sings the tune splashing up 'n'
Even the ducks can groove rain bathin' in the park side pool
And I'm leanin' out my window sill diggin' ev'rything
And ah and you too.

Rainy day, rain all day
Ain't no use in gettin' uptight
Just let it groove its own way
Let it drain your worries away yeah
Lay back and groove on a rainy day hey
Lay back and dream on a rainy day.

The Jimi Hendrix Experience - Gypsy Eyes
 

Janis Joplin - Cry Baby
 
 
Janis Joplin - Cry Baby (live July 70)
 
 
 
 
 
 
----------o----------
 
Des fêtes.
 
 
L'entrée au despotisme est quelquefois douce & riante. Ce ne sont que jeux, fêtes, danses & chansons. Mais dans ces jeux, le peuple ne voit point les maux qu'on lui prépare, il se livre aux plaisirs, & fait retentir les airs de ses chants d'allégresse.
Insensées, tandis qu'ils s'abandonnent à la joie, le sage entrevoit déjà les malheurs qui menacent de loin la patrie, & sous lesquelles elle succombera un jour : il découvre dans ces fêtes les premiers pas de la puissance au despotisme ; il aperçoit les chaînes couvertes de fleurs, prêtes à être étendues sur les bras de ses concitoyens. « Ainsi les matelots se livrent à une joie indiscrète, lorsqu'ils aperçoivent du rivage l'haleine des vents enfler doucement les voiles, & rider la surface des eaux ; tandis que l’œil attentif du pilote voit à l'extrémité de l'horizon s'élever le grain qui va bientôt bouleverser les mers. » 
 
("Chaînes de l'esclavage" Jean-Paul Marat)
 

Publié dans Musique, Blues

Commenter cet article