L’ARGENT PUBLIC

Publié le par N.L. Taram

A quoi sert l'argent public ?

Philippe Frémeaux
Alternatives Economiques Hors-série n° 078 - octobre 2008

Les prélèvements obligatoires se sont élevés à 43,3% du produit intérieur brut (PIB) en France, en 2008. Ils devraient demeurer à ce niveau dans les prochaines années, selon le ministère des Comptes publics. Il est de fait très difficile de tailler dans les dépenses autrement qu'à la marge. L'argent public sert en effet à financer des services indispensables au bon fonctionnement d'une société développée: éducation, recherche, environnement, sécurité. Quant à la protection sociale obligatoire, en assurant un revenu aux retraités et aux chômeurs, en finançant les dépenses de santé, elle assure l'indispensable cohésion sociale.

http://www.alternatives-economiques.fr/a-quoi-sert-l-argent-public-_fr_art_794_40237.html

 

----------o----------

 

Enfin ! L’argent public d’une société au capital 100% public va servir au public, c'est-à-dire à toute la population…

 

« En ce qui concerne la propension à consommer, l’Etat sera conduit à exercer sur elle (NDLR : vie économique) une influence directrice par sa politique fiscale, par la détermination du taux d’intérêt, et peut-être aussi par d’autres moyens. Au surplus il est improbable que l’influence de la politique bancaire sur les taux d’intérêt suffise à amener le flux d’investissement à sa valeur optimum. Aussi pensons-nous qu’une assez large socialisation de l’investissement s’avérera le seul moyen d’assurer approximativement le plein emploi., ce qui ne veut pas dire qu’il faille exclure tous les genres d’arrangements et de compromis permettant à l’Etat de coopérer avec l’initiative privée…….. » (Théorie générale de l’emploi de l’intérêt et de la monnaie – John Maynard Keynes)

 

 MaohiSoc

 

 

Papeete le vendredi 16 mars 2012

 

 

Tikiphone prête 5 milliards au pays

 

 

À la suite des refus de l’AFD et de divers établissements, le ministre de l’économie et des finances, M. Pierre Frébault a annoncé avoir obtenu un prêt de 5 milliards auprès de la société Tikiphone.

 

La SAS de droit privé de l’OPT constate en effet que les taux de prêts en France sont actuellement bien moins intéressants que celui proposé par le pays, à 4,4% sur 10 ans. Elle a logiquement préféré rapatrier ses fonds et les placer localement pour un meilleur rendement.

 

Notons que la CPS rencontre les mêmes soucis pour ses fonds placés à l’extérieur et que le ministre lui avait proposé des conditions d’emprunt identiques. Le refus de son président et de certains administrateurs dit clairement qu’ils ont agi en toute connaissance contre les intérêts du pays, des Polynésiens et en premier lieu des cotisants.

 

M. Frébault a déclaré que le prêt ne servira pas à payer les salaires de la fonction publique et qu’il poursuit ses recherches de fonds pour relancer la commande publique.

 

Dans un tout autre domaine, il annonce ce jeudi 15 mars qu’il verse 1,8 milliard au FIP. Deux jours plus tôt, il avait reçu un courrier du haut commissaire le sollicitant de verser 1a somme de 1, 2 milliard en faveur des communes.

 

Rappelons les propos du président M. Oscar Temaru qui attribue à l’État les difficultés que la Polynésie française rencontre auprès des organismes de développement institutionnels.

 

En outre, répondant aux questions des journalistes, M. Frébault a souligné que le dispositif Chantier de Développement Local devait être mis en œuvre selon les dispositions de la convention cadre signée en 1992. Les CDL consistent en des attributions de 4, 8 ou 12 semaines de formation de jeunes, dans des organismes privés ou des associations, sans capacité réelle d’insertion. Or, récemment l’Etat s’est affranchi du respect de ces dispositions conventionnelles, notamment sur le plan financier, ce qui interdit au ministre en charge des finances de répondre favorablement au projet de convention annuel pour 2012 transmis par les services de l’Etat.

 

Car : 2085

   

 

----------o----------

 

En savoir plus sur la société TIKIPHONE :

 

VINILa société Tikiphone

Si le réseau Vini est connu de l’ensemble des polynésiens, peu d’entre eux connaissent la société Tikiphone. Discrète, et rarement mise en avant, la société Tikiphone a été créée en 1994 sous l’impulsion de l’Office des Postes et Télécommunications et de la société Alcatel (à travers la société Pagelec). Filiale de l’OPT, elle compte plus de 150 000 clients et couvre près de 96 % de la population de Polynésie française.

Note : Créée en 1994 par un groupe d’investisseurs privés, la société TIKIPHONE est en 2008 le seul opérateur de téléphonie mobile en activité en Polynésie française. Elle appartient depuis 1996 à l’Office des postes et télécommunications (OPT), dont elle est désormais une « filiale » à 100 %.
Tikiphone « VINI » : chiffre d’affaires 2006 = 9,6 milliards CFP.
(Rapport de la Chambre Territoriale des Comptes).

 

L’article complet >>>   TIKIPHONE

Publié dans Economie PF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Taram 20/03/2012 00:22


Bonjour à tous,


J'ai remis en lisible le communiqué de "Maohi Socialist" et supprimé mon commentaire, ayant obtenu de ce mouvement des explications satisfaisantes. Toutefois, j'attends maintenant une déclaration
du ministère du budget (ou des finances) pour nous préciser l'utilisation de cet emprunt. Mais cela n'était pas de la responsabilité de "Maohi Socialist" et je les félicite d'en avoir parler et
donner leur avis.

SAINT ETIENNE Claude 19/03/2012 10:00


Bonjour Sylvie-Anne, je pensais que ces responsabilités étaient incluses aux attributions du préfet de la Réunion, celui portant double casquette.


Alors il y a, à nos frais, deux préfectures, deux 1ers secrétaires autant de personnels administratifs, voitures de fonctions, photo-copieurs etc... Je suis sur le cul mais ne suis pas étonné car
dans les temps anciens ou l'île avait encore ses doudous et s'appelait Bourbon, déjà, les manettes de commandement étaient bicéphales un intendant général et un gouverneur.


- l'un tenant les sous et ayant toute autorité pour les paiements,


- l'autre ayant l'autorité sauf celle des paiements...


Comme on le voit, des jalons déjà posés pour le futur.


Toutefois Tromelin est plus près de Mada et de la réunion, rien à voir avec les terres situées au dessous du 40ème(Crozet, Kerguelen...) peut être que toutes ces îles éparses, Tromelin,
Glorieuses, Juan de Nova sont incluses dans les attributions du TUAM? Si non... En dehors d'une mission scientifique restreinte et de la pêche dans nos eaux froides(grosse bagarre dans le coin
entre Jap, Coréens, Russes...) Qu'elles seraient son job, le vrai, celui qui lui permet de gagner son salaire à la sueur de son front?


Je tends ainsi la perche à Taram (pour les révélations à venir)....

N.L. Taram 19/03/2012 10:36



Bonsoir Claude,


Par "TUAM", j'entendais "Tuamotu", c'était un clin d'oeil à Sylvie-Anne, grande amoureuse de l'archipel des Tuamotu....


Mes révélations sur les "administrateurs supérieurs des Terres Australes et Antartiques Françaises" ne se font que verbalement... hé, hé !! A noter que leurs titres est Administrateurs Supérieurs
avec rang de préfet :


http://fr.wikipedia.org/wiki/TAAF#Administration


Je vous recommande aussi le rapport de la cour des comptes :


http://www.ccomptes.fr/fr/CC/documents/RPA/TerresAustralesAntarctiques.pdf


 



Sylvie Anne 17/03/2012 18:59


A propos de postes à distribuer. Je viens de lire la nomination du nouveau prefet des TAAF  (Terres antartiques, australes). Il n'y a que des résidents temporaires et pas d'habitants aux
Kerguelen ou à Tromelin. Il est basé au soleil de St Denis de la Réunion (sympa)  et il pourra toujours aller compter les pingouins et les marsouins deux fois par an et leur apprendre à
voter . ...... sourire

N.L. Taram 17/03/2012 20:11



Bonjour Sylvie-Anne,


Le préfet des TAAF doit quand même faire un aller/retour annuellement pour la relève de l'équipe résidence. Mais, en effet, il est certainement plus intéressant d'être préfet des TUAM


A l'occasion, je te raconterai quelques histoires concernant un précédent préfet des TAAF (et même d'une précédente)....



SAINT ETIENNE Claude 17/03/2012 09:25


Bonjour Taram, dis nous ce que tu as fait pendant cette mise en disponibilité forcée?


Jardin d'agrément, farniente ou surveillance des travaux?


Nous ici tous les candidats qui ont piller le trésor parlent maintenant de ce qu'il faut faire pour trouver les 105 milliards annuels manquant. Aucun ne parle de réduire les dépenses, notamment
les sièges tant des députés que des sénateurs


Amérique 360 millions d'habitants 250 députés et 75 sénateurs


France 63 millions d'habitants 570 députés et 280 sénateurs


Quand au salaire..... 13 000 €/mois pour un député en active et autant s'il n'est pas élu, le sénateur un peu plus sans compter sa prime de chauffage 3 000 €.


En plus, des milliers de postes dans des divisions administratives et qui n'existaient pas avant, uniquement pour y poster les copains....

N.L. Taram 17/03/2012 10:04



Bonjour Claude,


J'ai surtout fait des réussites sur PC, "solitaire" avec PC Vista et "naufrage" (vieille réussite DOS) avec PC XP. Jardin d'agrément, non, il fait trop chaud. Surveiller les travaux, oui, ce
matin durée 1/4 d'heure pour rebrancher un fil au poteau...


Ce que tu m'apprends sur vos candidats et vos gouvernants me surprend ! seraient-ils en train de nous plagier ?  ou plutôt


Pour mon article d'aujourd'hui, j'approuve leur décision (voir ma réponse à une amie ci-dessous), mais je désapprouve une partie des décisions de ce gouvernement (je parle du notre Maohi).


Ma réponse : "Pour Tikiphone, c'est de toute façon notre argent puisque c'est nous les clients. Mais je préfère que ses bénéfices soient utilisés pour l'emploi plutôt qu'ils aillent engraisser
des présidents de CA, leurs familles et leurs proches."


Bonne journée