L’ARNAQUE DE L’EAU

Publié le par N.L. Taram

Veolia veut censurer un documentaire sur le business de l'eau

Par Sophie Verney-Caillat | Rue89 | 09/01/2011 | 10H54

 

veolia-eauLe groupe poursuit pour diffamation « Water Makes Money », docu dénonçant les méthodes des multinationales de l'eau.

Le choix de Veolia de porter plainte contre X sans dire clairement les passages qui les gênent dans le film est une procédure un peu « hypocrite », pour William Bourdon, l'avocat des auteurs du film :

La suite sur >>>

http://www.rue89.com/planete89/2011/01/09/veolia-veut-censurer-un-docu-sur-le-business-de-leau-184349

 

----------o----------

 

L’état-impérialiste nous impose ses conditions :

http://www.polynesie-francaise.pref.gouv.fr/sections/les_communes/missions/environnement_et_dev/eau/

 

Le paiement de l'eau potable en Polynésie française

En 2008, et dans le prolongement des réunions du groupe de travail "environnement", l' A.F.D (Agence Française de Développement) a financé une étude intitulée "évaluation de la capacité financière et de la volonté des ménages à payer l'eau potable en Polynésie française".
mémoire de l'eauL'enquête auprès des ménages de 6 communes de Polynésie française a permis de recueillir l'opinion de la population, et de proposer des recommandations.
Globalement, l'étude souligne la nécessité de mettre en place une gestion économique plus rigoureuse:
- optimiser les dépenses d'investissements en luttant contre le surdimensionnement des équipements;
- favoriser la réhabilitation des réseaux pour augmenter le rendement;
- réduire les dépenses de fonctionnement grâce notamment à une maîtrise du niveau de la production;

- augmenter les recettes par l'instauration d'un tarif approprié et par une politique soutenue de recouvrement des créances sur les abonnés.

Parallèlement, une gestion fondée sur une politique sociale de l'eau adaptée aux populations défavorisées s'impose. La plupart des ménages ont la capacité à payer l'eau du robinet, à un prix raisonnable permettant de couvrir les dépenses de la commune. distribution-eau.jpg
Pour la plupart des communes, l'amélioration de la qualité de l'eau et du service sont les conditions premières de la réussite de la mise en place d'une nouvelle politique tarifaire. Ainsi, dans les communes qui facturent au forfait,
le prix devra nécessairement être plus élevé qu'aujourd'hui.
Les situations sont très contrastées selon les communes enquêtées et le mode de facturation.
Dans les communes qui facturent selon la consommation réelle, la situation est différente d'une commune à l'autre.
- Pour une commune de Tahiti, le tarif actuel ne permet pas de couvrir les dépenses, la commune reconnaissant perdre 15 francs par m³ facturé. Un important rééquilibrage doit être opéré, principalement dans le tarif relatif aux lotissements. Il convient donc de regarder avec beaucoup d'attention le nouveau tarif actuellement en préparation, dans le cadre de l'actualisation du schéma directeur.
- Dans les îles sous le vent, la situation de la commune étudiée semble équilibrée: le tarif permet de couvrir les dépenses, et le poids des factures d'eau dans le budget familial est raisonnable.
reservoir_2.jpg- Pour une commune des Tuamotu Gambier, la situation est fort délicate, pour des raisons structurelles, le tarif ne permettra sans doute jamais de couvrir les dépenses, principalement du fait du prix de revient très élevé de la production d'eau. Cependant, il ne paraît pas raisonnable d'envisager une augmentation du tarif, alors que la facture actuelle pèse déjà lourdement dans le budget des familles.
Quelle que soit la commune:

- Les ménages sont disposées à payer l'eau du robinet à un prix nettement plus élevé qu'aujourd'hui;
- Le recours à des mesures coercitives si la facture d'eau est impayée, est considérée comme normal par les ménages.

----------o----------

 

L’arnaque commence à sévir chez nous :

 

Logo Arue eau 1- Arue, la facture « eau et ordures » passe de 35.000 à 50.000 CFP/an

- Hitiaa O Te ra, pour l’eau elle passe de 6.000 en 2009 à 10.000 en 2010, pour les ordures, elle passe de 6.000 en 2009 à 12.000 en 2010 alors que le tri n’est toujours pas effectué, que le dépotoir est « sauvage » et que l’eau du robinet n’est pas considérée comme potable*.

* l’eau potable au robinet, c’est encore une arnaque, nous en reparlerons…

 

Image Punaauia

 

 

- Punaauia a l’intention de baisser les tarifs, Nous verrons…

Tarification : aujourd’hui elle est forfaitaire et elle est comprise entre 9 000 et 18 000 Fcfp/an. Sur cette base le service de l’eau n’est pas à l’équilibre.
L’objectif de facturation est de 15 000 Fcfp /an pour une famille de 4 personnes et pour une consommation de 200 m3/an.

200 m3/an pour 4 personnes, faut pas rêver, disons le double !!!

 

 

Uati pape Faaa-Faa’a : Actuellement forfait actuel de 15 000 F par an et par foyer (estimation « … privé (3 m3/jour/abonné) ».

Tarification au compteur à partir du 1er janvier 2011, avec une prime fixe de 200 F / mois et une tarification par tranche de consommation : 35 F/m3 de 0 à 30 m3 par mois, 70 F/m3 de 31 à 60 m3, et 140 F/m3 au-delà de 61 m3 par mois. Capture05.jpg

 

Soit pour 3m3/jour = 88.000 CFP/an… !

En supposant que 1m3/jour puisse être économisé, cela fait 38.000 CFP/an.

  

 

 

Les autres îles et archipels ne sont pas oubliés, vous trouverez plus de détails sur le site du Haut-commissariat cité au début de cet article.

 

----------o----------

Quelques articles à ce sujet déjà parus sur ce blog « La gabelle de l’eau »

LA GABELLE DE L’EAU

LA GABELLE DE L’EAU (2)

 

Au sujet de l’eau « potable », c'est-à-dire pour la boisson principalement :

À Paris en 2005, la consommation d'eau d'un ménage se répartit comme suit :
-
boisson : 1%

- préparation de la nourriture : 6%
- vaisselle : 10%
- lavage du linge : 12%
- toilette - hygiène : 39%
- sanitaires : 20% (variable selon le nombre, l'âge et le sexe des occupants)
- autres usages domestiques: 12%.Guerre-de-l-eau.jpg

 

 

 

La prochaine guerre sera la guerre de l’eau !!!

 

http://www.noriaproject.com/le-monde-de-leau/aqua-jouons-nous/

 

 

Publié dans Economie PF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Christian Penilla y Perella 11/01/2011 05:01



Soyons concrets.


Ce n'est pas des hypothèses mais des cas précis.


 


Que c'est il passé en dix jours au niveau de deux familles de Faa'a au niveau de la consommation d'eau.


 


Une famille de trois adultes ayant un emploi .


Aprés relevé compteur.


30 120 frcs par an


 


Un autre couple , un travaillant à la maison l'autre trvaillant à l'extérieor.


Aprés relevé compteur.


8 700 frcs par an.


 


Base de calcul ( Commune de Faa'a )


35 frcs le m2 de 0 à 30 m2 mois.


70 frcs le m2 de 31 à 60 m2 mois.


160 frcs le m2 au dela de 61 m2 mois


Prime fixe de 200 frcs par mois


 


Forfait jusqu'au 31/12/ 2010 pour la fourniture d'eau à Faa'a : 15 000 frcs /an.


A partir du 01/01/2011 l'eau est facturée au m2.


...........................................................................................................................................


Quelle conclusion à tirer.


Faa'a étant une commune trés peuplée avec une population jeune et peu fortunée , la commune va encaisser théoriquement plus d'argent.


Mais comme nous avons de trés nombreuses familles dans la nécéssité nous allons nous trouver devant un problème insoluble.Comment encaisser de l'argent si cet argent n'existe pas? N'est
pas disponible.


Sévir?


Méfiez vous des gens qui n'ont plus rien à perdre.


Alors il faut trouver une solution et elle existe.






Christian Penilla y Perella 10/01/2011 23:09



Taram, bonjour.


Au chômage tu consommes plus d'eau que si tu travailles. Par ce que tu restes à la maison. Donc double sanction.


Ayant monté des compteurs d'eau de contrôle bien avant la commune ( deux ans ) j'ai constaté ce qui suit:


Locataire européenne, une adulte et quatre enfants :
En période scolaire , la consommation d'eau les jours de classe est un tiers de la consommation par rapport aux autres jours où tout ce monde est présent à la maison .
Précision , cette personne mettait du linge à laver presque tous les jours avant son départ, mais lavait le linge aussi le soir.Présente à la maison elle faisait souvent le grand ménage. C'était
une obsédée de la propreté.
Ce qui est quand même considérable en différence de consommation d'eau.


Ont succédé des locataires polynésiens,les deux parents et un jeune adulte :
Les jours où tout le monde travaille la consommation est réduite de moitié.
Par contre quand le fils était au chômage la consommation d'eau augmentait entre vingt et trente pour cent.


Donc ce qui n'est pas consommé en eau à la maison est consommé ailleurs: toilettes, préparation des repas , laver la vaisselle et brossage
des dents par exemple.Et ........ne pas arroser les fleurs parce qu'on est absent.


Ps: Ces pourcentages sont des arrondis et des moyennes.


 



Christian Penilla y Perella 10/01/2011 21:33



Avoir transformé l'eau en une marchandise quelconque est criminel. Tous les humains devraient avoir accés à un minimum d'eau journalièrement sans payer.


Oui il faut amortir les investissements mais surtout par ceux qui sont au essus du minimum vital. Arrétons de retirer toute dignité à l'homme. Garre à ceux qui sont sourd et aveugles. Ou
alors il ne faut plus parler de socièté civilisées , c'est le retour aux hommes des cavernes.


Un jour notre civilisation va s'écrouler du fait que les malheureux vont submerger les nantis. Ces nantis n'auront quee qu'ils méritent. Le drame c'est que à ce moment là la facture sera
lourde pour tout le monde.


Le monde de la force et de la violence.


On connait à l'avance la diatribe des dominants,  ils vont crier :aux terroristes.


Ce qui se passe actuellement en Tunisie et en Algérie en est la preuve. Vu le chemin pris par les Etats de part le monde  ce n'est qu'un commencement.


Polynésie comprise.



Christian Penilla y PerellaGandhi 10/01/2011 05:46



Quelque soit les communes


Les ménages sont disposés à payer l'eau du robinet à un prix plus élevé.


Le recours à des mesures coercitives considéré comme normal par les ménages.


.................................................................................................................


 


A Faa'a un maire qui coupera l'eau va provoquer une révolte et se faire débarquer vite fait. Compris Oscar Temaru. C'est le message que j'ai reçu dans certains quartiers de Faa'a et je ne
suis pas le seul. Particulièrement dans les quartiers difficiles et ces électeurs sont les plus nombreux dans cette commune.


Il est bien possible qu'une des anciennes familles dominantes de Faa'a , les Mai reprenne  le pouvoir.


L'année dernière le message a déja fait siffler les oreilles de certains élus de Faa'a.



N.L. Taram 10/01/2011 05:40



Bonjour à tous,


J'ai fait un petit calcul, entre mes cotisations sociales +3.000/mois et la facture d'eau/ordures +1.000/mois, soit 4.000cfp.... c'est pas un problème, je peux payer, ça correspond à 4 pizzas de
moins à ma roulotte favorite. Quant au propriétaire de ladite roulotte, comme je ne suis pas le seul client dans ce cas, il préfère arrêter les frais...



HNT 10/01/2011 04:54



Salut, avec le CGCT l'Etat impose aux communes impose d'avoir des services de proximité gérés à l'équilibre, distribution de l'eau, collecte et traitement des ordures.


Les communes dépendent de l'Etat, pourquoi l'Etat a t il attendu 2011 pour cette décentralisation ? Pourquoi, alors que l'argent du CPS coulait à flot au Fenua Maohi, l'Etat n'a t il pas investi
et organisé (dans) ces services de proximité ?



N.L. Taram 10/01/2011 05:18



Bonjour NHT,


Je me doutais que cet article allait te faire réagir... Merci !


Ta question "Pourquoi l'état...", je crois que l'empereur des français a répondu aujourd'hui en Guadeloupe :


"Quand il y aura la pagaille dans un territoire, l'Etat n’aura aucun scrupule à reprendre la situation en main". Et la pagaille, le gouvernement français fait tout pour qu'elle y soit !!!


A moins que selon son habitude, ça soit l'inverse... qu'il nous largue !