L'EAU, source de vie

Publié le par Taram N.L.

Le gaspillage de l'eau, c'est le pillage par le privé


La presse vient de révéler l'incroyable scandale du délabrement du réseau d'eau potable en France, entraînant un gaspillage évalué à 2 milliards d'euros. Feignant de découvrir le problème, le gouvernement, par la voix de Chantal Jouanno, secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie, s'empresse de rejeter la faute sur « Les collectivités [qui] ont l'obligation par la loi de rechercher les fuites », en menaçant « de leur demander de ramener leur taux de perte à 15 %, voire moins dans les zones urbaines denses ».

Mais ce gaspillage est avant tout le résultat du véritable pillage par les entreprises privées de ce bien commun de l'Humanité qu'est l'eau.

Aujourd'hui, en effet, près des trois quarts des communes font le choix de déléguer la gestion du service de l'eau aux multinationales Veolia, Suez, ou Saur, qui réalisent, comme l'ont démontré plusieurs fois des enquêtes menées par les associations de consommateurs, des marges bénéficiaires inouïes dans la plus totale opacité. Evidemment, les services de communication de ces compagnies du Cartel de l'eau ont immédiatement réagi pour dire leur accord avec la ministre sarkozyste, et « renvoient la responsabilité aux élus locaux », selon le JDD, en poussant la provocation jusqu'à prétendre - sans craindre les contradictions - que les réseaux français sont « en meilleur état qu'ailleurs » (Veolia) ou que leur rendement se situe « dans la moyenne européenne » (Suez)... il faudrait savoir !

C'est avant tout à cause de ces prédateurs, à qui des élus acceptent de déléguer leur mission de service public, que l'eau est aujourd'hui en France non seulement gaspillée, mais aussi de plus en plus marchandisée et polluée. Dans le monde, l'eau est en train de devenir un enjeu stratégique comparable au pétrole, sous la pression du modèle financier et productiviste, générant parfois des conflits armés.

Le Parti de Gauche considère que seule la gestion intégralement publique de l'eau, conçue et défendue à l'échelle mondiale et appliquée à l'échelle locale, est le seul modèle qui permet de garantir une exploitation raisonnée et la préservation de ce bien commun de l'Humanité. Contrairement à ce que dit le gouvernement Sarkozy, il ne s'agit donc pas de faire payer aux usagers et aux contribuables la remise en état d'un réseau que continueraient à exploiter sans vergogne les compagnies privées. L'eau doit redevenir publique !

Dans son manifeste pour les élections régionales, le Parti de Gauche déclare que « le droit à l'eau, la promotion de modes de consommation plus sobres sont également incompatibles avec une gestion privée qui pousse au contraire à la consommation irraisonnée et qui tire profit de l'inégalité d'accès croissante à cette ressource. » Le PG propose « que les régions mettent en place des structures Nous proposons que les régions mettent en place des structures régionales de gestion de l'eau. Ce afin d'inciter les communes à gérer ce bien commun en régie publique et de leur en fournir les moyens. De nouvelles politiques pourront alors être mises en œuvre, notamment sur le plan tarifaire : premiers mètres cubes gratuits afin de garantir le droit d'accès à ce bien commun, tarif progressif afin de décourager la surconsommation d'eau et la péréquation tarifaire afin de garantir l'égalité des citoyens. »

La bataille pour un grand service public de l'eau, partout sur le territoire, est centrale pour le Parti de Gauche. Il portera cette revendication lors de toutes les prochaines élections, mais aussi dans les mobilisations locales provoquées par la renégociation des contrats arrivés à terme. Il s'agit d'une bataille mondiale, et le Parti de Gauche participera également à la mobilisation contre le Forum Mondial de l'Eau qui se tiendra à Marseille en 2012, organisé par le prétendu Conseil Mondial de l'Eau, qui n'est qu'une officine des grandes multinationales du Cartel de l'eau.

Nicolas Voisin
....................................................................................................................
A lire : AGGL’EAU : Retour au service public de l’eau pour l’agglomération de Montpellier !
Le lien >>>>>>>>
  link

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SAINT ETIENNE Claude 16/11/2009 12:17


Cartel de
l'eauIl n'y à pas d'autre mot, ces mafieux dictent
leurs lois, tirent toutes les ficelles des institutions compatissantes voire corrompues. Et pourtant ....Depuis plus de 17 ans dans nos 38 000 communes à coups de milliards  tout est remis à
neuf (enfin on le dit)  les routes sont défoncées  pour le passage de toutes ces canalisations nouvelles, distribution, évacuation, des mois, des années de routes défoncées pour parvenir
à ce résultat?
Ce recyclage obligatoire des eaux usées est non seulement obligatoire pour les grandes cités mais aussi pour  les maisons individuelles isolées et ce sur tout le territoire.
Tout cela pour s'entendre dire maintenant qu'il y a des fuites, mais suez en reprennant les parts de la lyonnaise a bien fait attention que les fuites ne soient pas celles du compte en
banque....
Toutefois, une interrogtion me viens à l'esprit:
Pourquoi est-il interdit de capter l'eau de pluie et d'en faire des réserves pour sa consommation personnelle, jardin, lavage voiture ?
Pourquoi la facture d'eau est aussi incompréhensible à lire que la feuille d'impot, perriquation, assiette etc..?
Pourquoi le montant à doubler voire tripler depuis quelques    années, tout comme les bénéfices de ces groupes?
Pourquoi les gens qui économise l'eau sont ils taxés sur le recyclage de cette eau qu'il n'ont pas consommer(consommation moyenne par nombre de personnes, en plus facturation,en moins
taxation)?
Pourquoi selon la loi TOTAL a t'il été condamner pour avoir fait transporter son fuel dans un cargo pourri et pourquoi suez lui, ne l'est pas pour ses fuites?



christian Penilla y Perella 15/11/2009 12:09


Lesz petits ruisseaux font les grandes rivières .

      Cela m'a fait penser à l'époque de Francis Sanford Maire de Faa'a .
 Une fois par semaine il faisait visiter les réalisations des équipes de la mairie aux citoyens de sa commune qui le désiraient . On partait à deux ou trois véhicules pour faire la tounée . Le
clou de la visite était de faire découvris les sources qui alimentaient les bassins primaires qui eux alimentaient les grands bassins . 
      Les gens étaient stupéfaits en découvrant ces petits filets d'eau qui sortaient de ces sources . Plus d'un à cette vue c'est mis à économiser l'eau à la maison .
      Dans nos familles nous avons monté des économiseurs d'eau à chaque robinet , ces systèmes qui mélange de l'air à l'eau et qui permettent de laver avec moins d'eau ,
et régler le niveau de la cuve des chasse-d'eau ou y mettre dans la cuve des petites boutelles d'eau scéllées .
      Tous les requins de la terre veulent depuis long temps s'accaparer de la distribution de l'eau .