L’ÉCOLOGIE

Publié le par N.L. Taram

La planification écologique

l'auteur : Front de Gauche

 

Ecologie 

Nous le savons désormais, la catastrophe écologique remet en cause potentiellement les conditions même de la vie humaine sur Terre. Or le réchauffement climatique, la destruction de la biodiversité, l’épuisement rapide des ressources naturelles ne sont pas des catastrophes d’origine naturelle, mais le résultat des logiques capitalistes du profit maximal à court terme.

Face à la tyrannie du productivisme, nous proposons la planification écologique comme moyen de redéfinir nos modes de production, de consommation et d’échange en fonction de l’intérêt général de l’humanité et de l’impact de l’activité économique sur l’écosystème.

Elle permettra de préciser les orientations et les investissements publics nécessaires pour enclencher une transition écologique et promouvoir un développement humain durable créateur d’emploi et facteur d’égalité sociale. Elle s’appuiera sur un plan écologique débattu et voté au Parlement, assorti d’une loi de programmation financière.

 

Agir tout de suite

 
- Moratoire sur toutes les politiques de déréglementation de l’énergie, abrogation de la loi NOME
- Mise en place d’un plan de transition écologique réintroduisant la maîtrise publique de l’énergie et promouvant des investissements publics condition- nés à des critères écologiques, sociaux et démocratiques
- Mise en place d’un plan de financement pour la sobriété et l’efficacité énergétiques et pour la diversification des sources d’énergie

 

Agir pour un changement durable

 
- Maîtrise publique de la gestion de l’eau et de l’assainissement

 

 

 

 

La planification écologique
 

Oubliés par de nombreux candidats, l’écologie et le développement durable sont des règles que le Front de gauche veut institutionnaliser avec la planification écologique, moyen non négligeable de relocaliser la production et levier pour des créations d’emplois massives. C’est ce qu’explique dans cette vidéo Corinne Morel-Darleux.

 

 

  
Front de gauche

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

delwart 27/07/2012 18:39


Bonjour, Le kérozène des avions ronge l'acier inoxydable des édifices !!!


Vous ne me croyez pas. C'est en tout cas le cas à Bruxelles.


Je vous invite à découvrir mon dernier article sur :


http://etnotredevenir-il-est-ou.over-blog.com

N.L. Taram 27/07/2012 22:12



Bonjour Delwart et merci pour ton commentaire et le lien de ton article.


Surprenant ! je suppose que ce sont les avions qui vident leur réservoir avant d'atterrir... Je pense que chez nous en Polynésie, ils doivent vider en plein océan. Moins grave, le kérozène
retourne dans son milieu d'origine.


Je fais suivre cette information  à mes amis et je la publie sur Facebook.



SAINT ETIENNE Claude 08/06/2012 12:39


J'écris vite, souvent sans me relire, je vais y prendre garde à l'avenir et mettre une t au lieu de ss, d'abord ça ira encore plus vite.


Excuse moi Taram, le sujet méritait plus d'attention que je n'y ai accordé

SAINT ETIENNE Claude 08/06/2012 12:34


Merci messieurs les écologistes, ici dans notre métropole le plan des éoliennes nous a coûter et nous coûtera fort cher pendant longtemps, bien que l'on savait avant leur installation qu'elles
étaient plus polluantes(dans le résultat et l' absolu) que les autres sources d'énergie. On en installe par milliers.


Les écolos eux mêmes(les responsables) sont revenus sur leur engouement pour ce type d'énergie, mais la base à faite sienne des arguments inconsidérés et des affirmassions passées. Voilà le mal.
On le voit tous les jours par leur arrêt (plus d'une soixantaine sous les yeux) trop de vent, pas assez, en panne ou en maintenance... De 3j/7j l'indisponibilité(non avouée) est certainement
passée à beaucoup plus. Qui pendant ce temps fourni l'énergie qui fait défaut?  Et bien des petites centrales construites à la hâte et en sous effectif, le pire, elle fonctionnent
 justement avec cette énergie fossile que l'éolienne etait sensée faire disparaître.


On nous dis "oui les Allemand on un parc 4 fois supérieur au notre et réduisent les énergies polluantes en fermant chaque jour des centrales au charbon"  Vrai, mais pour l'énergie faisant
défaut?  C'est la France qui alimente les circuits Allemand avec le nucléaire que pourtant là-bas on ne désire plus voir.


On se mord la queue, surtout avec les puristes non initiés, mis devant le fait accompli, ils réfutent la vérité et continuent leur forme de jusqu'auboutisme absurde.

SAINT ETIENNE Claude 08/06/2012 10:06


Bonjour Taram, Je me pose quand même une question "ne sommes nous pas le jouet d'une nouvelle religion" et de ses bonnes paroles alarmistes.


D'un coté on sait que le soleil avant de disparaitre, va grossir démesurément puis éclater. Avant, il fera  de plus en plus chaud sur la terre, à un point que toute vie y deviendra
impossible. Bien sur sa fin n'est pas prévue pour les jours prochains, mais sur l'échelle du temps nous sommes plus près de sa fin que de son début.


De l'autre coté, nous savons que notre galaxie se trouve sur le pourtour d'un disque et que notre cycle s'accomplit en plusieurs centaines de milliers d'années. Or, quand nous nous rapprochons de
sa partie sud nous nous réchauffons et l'inverse bien sur, lorsque nous nous rapprochons de celle située au nord(certains parlent de pôles). Ce qui explique les eres glaciaires ou chaudes qui ont
ponctué la vie de la terre depuis son existance, les dinosaures entre autre. Ceci n'est pas une généralité car le soleil selon son propre fonctionnement modifie dans un sens ou dans l'autre son
activité. Ainsi sous louis XIV il y a eu une trentaine d'années de froid intense(petite ere glaciaire)  dues à la mise en retrait de l'activité solaire(en juillet la seine était encore gelée
jusqu'en son fondement et l'hiver repris sans automne...). Un peu avant (même beaucoup), l'Islande blanche dont on pleure actuellement la fonte des glaciers, chose que l'on a jamais vue de
mémoire d'homme nous dit-on?  Pourtant Éric le rouge(si je ne me trompe pas de bonhomme) a débarqué en cet endroit d'exil (l'etymologie de ce lieu veut dire "contrée ou terre verte"),
il y a construit lui et ses acolytes, des fermes et fait de l'élevage, nous en avons actuellement les traces....


L'absolutisme et le manque de vérité dont fait preuve le mouvement écologique m'interroge sur sa motivation cachée, il ne peut en être autrement devant ce rabachage orchestré.De plus la
modification volontaire des données tendant a apporter la preuve de la "vérité" me laisse pessimiste sur le bien fondé de ce sujet. Est-ce bien le fait de l'homme ?

N.L. Taram 08/06/2012 10:37



Bonjour Claude,


Voici ce que j'ai répondu à un correspond à ce sujet (par mail) :


"J'avoue que je n'ai pas regardé la vidéo. Les discours en vidéo me barbent, je préfère les textes écrits. De plus les écolos, s'ils sont très sympathiques, ont parfois tendance à "en
rajouter"..... "


En fait, les "écolos" me font souvent penser à une secte... et je ne suis pas "croyant". Je préfére ceux qui s'occupent de notre environnement et qui poursuivent ceux qui polluent inpunément
(j'ai un ami ici qui est très efficace... mais il ne fait pas de la politique)