L’ÉNIGME JÉSUS

Publié le par N.L. Taram

« Au commencement, d’après les anciens égyptiens, tout était perfection.  Si cet état d’harmonie éternelle, baptisée maât, prit fin, c’est à cause des imperfections du genre humain, la pire de toute étant la convoitise » (Michael Baigent  « L’énigme Jésus »)

 

L'énigme JésusL’énigme Jésus (extrait)

…………..

Le Vatican avait pour habitude d'accaparer - et de détruire - les écrits qui allaient à l’encontre des mensonges qu'il répandait en les faisant passer pour des vérités historiques. Combien d'autres œuvres ont-elles été détruites au fil des années? Et combien d'autres encore ont peut-être échappé à sa traque impitoyable et obstinée des hérésies ? Personne ne peut le dire avec certitude.

 

Du point de vue pratique, la victoire du Jésus de la foi sur le Jésus historique était consommée dès le Ve siècle. Le mensonge selon lequel ils ne font qu'un, fut justifié d'un point de vue théologique et devint donc une vérité acceptée. Cependant, les défenseurs de l'orthodoxie ne pouvaient évidemment pas se reposer sur leurs lauriers, car telle la rouille ou la pourriture, l'hérésie gagnait à leurs yeux toujours davantage de terrain. Ils protégeaient farouchement la foi en adoptant les méthodes éprouvées autrefois par les empereurs à l’encontre des chrétiens. En 386, ils exécutèrent Priscillien, évêque d'Avila, en invoquant l'hérésie. C'était la première exécution ordonnée par l'Église pour défendre sa position officielle.

Tous les chemins menaient peut-être à Rome mais, au cours des siècles suivants, ce devait également être le cas de flots de sang de plus en plus abondants. L'unité religieuse avait un prix, qui ne se payait pas qu'en espèces sonnantes et trébuchantes - toujours les bienvenues pour l'Église, d'ailleurs - mais aussi en vies humaines.

La mort de Priscillien constituait un précédent tragique. Malheureusement, il n'était que le premier d'une longue liste, tout ça au nom d'un Messie juif qui prêchait la paix.

La foi était-elle complètement tombée aux mains de ceux qui se proclamaient les héritiers du Christ, les papes de Rome et les empereurs qu'ils couronnaient ? Comme si un pape devait avoir le pouvoir de créer un Messie, comme si lui seul avait le monopole du chemin menant à la vérité.

………………

  

Biographie de l'auteur

Historien des religions et des sociétés secrètes, Michael Baigent a entrepris il y a plus de vingt ans des recherches sur la face cachée de l'histoire et de la civilisation judéo-chrétienne. Il a livré ses découvertes dans des ouvrages au retentissement mondial : L'énigme sacrée et Le message. Son nouveau livre, L'énigme Jésus, a été numéro un des ventes dès sa sortie aux Etats-Unis.

 

http://www.amazon.fr/LEnigme-J%C3%A9sus-Michael-Baigent/dp/2749108020/ref=sr_1_2?s=books&ie=UTF8&qid=1301462193&sr=1-2

L’ÉNIGME JÉSUS

Publié dans LIBRE PENSÉE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Christian Penilla y PerellaSain Etienne Claude, Bo 01/04/2011 20:50



Taram


 


J'ai ouvert le lien: "L'orage" de KHALIL GIBRAN .


En résumé: Comment un moins bête domine les plus bêtes.


Rien ne change sous la lune.



N.L. Taram 31/03/2011 10:37



Christian,


ça y est ! j'ai publié mon texte, tu peux le lire sur le lien suivant


http://tehoanotenunaa.over-blog.com/pages/KHALIL_GIBRAN-3495180.html


Le diable - extrait de "L'orage" de Khalil Gibran


En fait, c'est mes fichiers sous Word Vista qui me posent parfois des problèmes. Ce nouveau Word prend des initiatives cachées, des scripts en particulier. Pour m'en sortir, je sauvegarde mon
texte sous une ancienne version (97/2003) et je le reprends ensuite pour le copier sur le blog.



Christian Penilla y PerellaSain Etienne Claude, Bo 31/03/2011 09:31



Taram


 


Tu as eu la chance de fréquenter une école laïque avec des enseignants laïques  " normaux "


 


Partout on peux trouver des enseignants qui disent n'importe quoi, qu'ils soient laïques ou confessionnels. Au niveau de certains enseignants laïques qui dans les années 50 à Tahiti
prétendaient que le diable ( à croir qu'ils croyaient au diable, bizarre pour un laique ) se cachait sous les soutanes et que leurs chaussures noires cachaient des pieds fourchus comme des boucs.
Ou qui bouffaient du curé tous les jours devant les élèves, c'est pas trés intelligent . Ces instituteurs venaient de métropole.


Nous avons vécu cela à Tahiti.


D'aucun n'est à l'abri des imbéciles.



N.L. Taram 31/03/2011 10:21



Christian,


Malgré l'admiration que j'avais pour mes profs d'histoire, je dois reconnaitre qu'ils m'ont caché l'histoire des deux premiers siècles de notre ére. Siècles qui me paraissent important et
qui expliquent beaucoup de chose.


Quand au diable qui se cache sous les soutanes, j'ai quelques doutes. Je voulais publier un texte de Khalil Chigran (Le diable) dans la page que je lui ai consacrée, mais ce soir pas
moyen de publier, soi-disant un script qui me coince internet (surement un coup du Vatican )



SAINT ETIENNE Claude 31/03/2011 09:12



On ne pouvait tout rompre d'un seul coup, cette cassure se passait à un moment au combien critique, celui de l'afffaire Dreyfus. La France était divisée à en venir aux mains, le moment choisi
était celui ou l'église était la plus faible, après s'eut été impossible, même maintenant. Ce qui me gêne réside dans le fait que personne ne s'élève contre l'implication de l'état actuel pour le
profit d'une autre religion.



Christian Penilla y PerellaSain Etienne Claude, Bo 31/03/2011 04:15



Taram


 


Toutes les écoles ont souvent caché ce qui ne leur convenait pas. Quelles soient religieuses ou laïques.


L'avantages " du républicain et laïque " c'est qu'il respecte la pensée de chacun.


Le problème c'est que pour juger il faut être informé.


Mais comment savoir que l'on est bien informé et totalement informé ?


Là est le problème.


Saint Etienne Claude,....... il ne faut pas que cela t'empèche de dormir.



N.L. Taram 31/03/2011 05:02



Christian,


Je ne pense pas que l'école laïque et républicaine ait cherché à cacher cet épisode de l'histoire de l'humanité. C'est plutôt un arrengement à l'amiable entre le pouvoir républicain et le pouvoir
religieux en vue d'élections et de ce qui aboutira en 1905 (séparation de l'église et de l'état). Le président Jules Grevy, son ministre de l'éducation Jules Ferry, le rédacteur de l'histoire
officielle Jules Michelet et un 4ème Jules dont j'ai oublié le nom (Jules Duvaux?) ont laissé ce monopole aux religieux. Ainsi que d'autres nombreux écarts de la réalité historique (Jeanne
dArc en particulier)...



Christian Penilla y PerellaSain Etienne Claude, Bo 31/03/2011 04:06



Taram


 


Chez les religieux il y a ceux qui vivent ce message et ceux qui en vivent. Ceux qui vivent ce message doivent être respectés.


Les autres par contre sont prés à vivre de n'importe quoi.


Dans toutes les sociétés il y a eu des hommes qui ont été des lumières pour l'humanité. Par contre beaucoup d'autres ont utilisé ces lumières à leur profit en aveuglant ceux qu'ils
voulaient asservir.



N.L. Taram 31/03/2011 04:49



Bonjour Christian,


Alors que ceux qui vivent ce message, quittent leur défroque et nous rejoignent.


1 Jésus a dit :


2 Il n’est pas possible


3 qu’un homme monte deux chevaux,


4 qu’il bande deux arcs ;


5 et il n’est pas possible


6 qu’un serviteur serve deux maîtres,


7 sinon il honorera l’un


8 et il outragera l’autre.


9 Jamais homme ne boit du vin vieux


10 et ne désire aussitôt boire du vin nouveau.


11 Et l’on de verse pas du vin nouveau


12 dans de vieilles outres,


13 de peur qu’elles n’éclatent ;


14 et l’on ne verse pas de vin vieux


15 dans une outre neuve,


16 de peur qu’elle ne le gâte.


17 On ne coud pas une vieille pièce


18 à un vêtement neuf,


19 car cela se déchirerait.


(Evangile de Thomas – Logion 47)


 



Christian Penilla y PerellaSain Etienne Claude, Bo 30/03/2011 21:44



Taram


 


Enigme ou pas, une chose est sûre. Un message universel a été lancé pa un homme ou par des hommes à une époque . Ce message a été accaparé par certains pour assoir un pouvoir terrestre.
Un pouvoir terrestre qui naturellement apporte "sonnant et trébuchant", le fric.


Tout le problème est là.


C'est tout simple.



N.L. Taram 30/03/2011 22:16



Bonjour Christian,


Ce que je regrette, c'est que l'école laïque et républicaine nous ait caché cette période de notre histoire (les 2 à 3 premiers siècles), laissant ce monopole aux écoles religieuses qui ont pu
continuer à répandre leurs mensonges.


Je n'ai pris connaissance de cette période importante pour l'humanité et de ces hommes exceptionnels qu'à l'âge de 60 ans...



SAINT ETIENNE Claude 30/03/2011 11:37



Quand on est absorbé par un dossier on rentre dedans, je connais ça.


Bonne nuit à tous les Polynésiens



SAINT ETIENNE Claude 30/03/2011 10:34



Le Vatican avait pour habitude d'accaparer - et
de détruire les écrits: Les caves du Vatican regorges de littérature confisquées ci et là et mises sous séquestre. Les
dossiers les plus compromettant étant quant à eux empilés dans des armoires fermées à double tour, comme l'était le dossier de l'examen de Jeanne d'Arc. La littérature x elle, est enfermée
dans une pièce spéciale appelée "enfer". Le tout étant interdit aux archivistes, seuls quelques collaborateurs du pape et l'archiviste compulsent ces dossiers. Voilà ce qui se dit, info
ou intox?



N.L. Taram 30/03/2011 10:44



Bonjour Claude,


INFO !!!


Depuis les années 1940, les archéologues retrouvent pas mal de documents qui avaient complétement disparus depuis le IVème siècle. Ces documents étaient connus puisque l'évêque Irenée de Lyon en
avait fait un inventaire et une critique en l'an 150 et en plusieurs volumes.


Je viens de me taper le pavé de Michael Baigent en deux jours, avec une pose tout les 1/4 d'heure pour reposer les yeux...