L'INSTRUCTION AU CINÉMA

Publié le par N.L. Taram

Après la publication "Les aventures de Tintin", concernant l'instruction, j'ai eu envie de publier quelques vieux chefs-d'œuvre du cinéma sur le même sujet, en commençant, bien sur, par TOPAZE.

 

lycée 7ème 1952 

 

Je devrais être sur cette photo de 1951, mais je n'arrive pas à me reconnaître (6ème à partir de la gauche au 4ème rang ou 2ème à partir de la droite au 3ème rang), à moins qu'il s'agisse de l'année scolaire 50/51 et non 51/52 (source : Copains d'avant).

 

TOPAZE

Fernandel (Topaze) : Je vous condamne à l'incertitude.

 

Extrait de "Topaze", M.Pagnol (1951)

Un chef d'œuvre ! Toujours actuel...

 

 

 


 

 

L'école buissonnière (1948)

Bernard Blier

 

 

 


 

 

Le journal

 

 

 


 

 

Les 400 coups (1959)

 

 

 


 

 

(Les quatre cents coups) 1959 - part 1

 

 

 


 

 

L'intégrale de "Topaze" (version 1936 avec Alexandre Arnaudy) et des "400coups" sur You Tube.

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

SAINT ETIENNE Claude 26/08/2013 02:58


Quand les enfants en ont assez de voir leurs parents avec des cheveux longs ils se les coupent, puis leurs enfants se les rasent pour que la génération suivante se les laissent pousser à nouveau.
Entre temps on déguise avec de la barbe, des moustaches ou des tatouages. Voilà notre civilisation et son éternelle coqueterie que maintenant nous appelons "mode", oui ça tourne sur soi même.

SAINT ETIENNE Claude 26/08/2013 02:19


Bonjour Taram,


Certains films m'ont marqué, imagine l'ambiance d'une salle de restaurant transformée en celle de cinéma, tous les gens du village réunis là sur des bancs pour les adultes, à terre ou juchés sur
les traiteaux des tables pour les gamins, moi j'étais mi genoux mi sol, puis le film.. J'étais petit 4 ou 5 peut être 6 ans pas plus, pas intéressé du tout, je me souviens que ça me prenait les
tripes, imagine pour un gamin de voir brûlé une fille sur un bûcher, je me souviens des chaînes, des pics avec des militaires au bout, du curé, du visage de cette fille, des cris ou des paroles
fortes, des flammes et des crépitements, puis du mot fin. Voilà un film instructif surtout quant à l'école, plus tard, j'ai fait le rapprochement avec Jeanne d'Arc.


Un autre l'était moins, j'ai vu des gens qui vendaient une grosse valise pleine de billets contre seulement quelques billets?  Après reflexion je me suis dit qu'il y en avait un qui s'était
fait avoir.


Tu aurais du passé le cours d'histoire de la guerre des boutons, voilà un film pédagogique ou tigibus nous apprend que le père de François 1er s'appelait François zéro...


Continues Taram ce que tu fais est aussi divertissant qu'instructif.


 

N.L. Taram 26/08/2013 02:42



Bonjour Claude et merci pour cette réponse rapide qui prouve que j'ai des lecteurs assidus.


J'ai cherché "La guerre des boutons" mais je n'ai pas trouvé d'extrait lié à l'école sur You Tube ; peut-être sur Daily motion ou INA.


Pour Jeanne d'Arc, tu as commencé jeune, je te rappelle une publication très intéressante


http://0z.fr/57oI9


Le duo Topaze (Fernandel) /Tamise (Larquey) n'a que peu de rapport avec l'école mais est tellement édifiant et tellement actuel que je me repose la question : les temps ont-ils vraiment
changé depuis un siècle ?