L'U.M.P. DE 1960

Publié le par N.L. Taram

Têtelettresitethaut
  

 

L’U.M.P. SE CROIT TOUJOURS EN 1960

 

Communiqué de Monsieur PERBEN,  Conseiller politique de l’UMP chargé de l’Outre-mer :

« Que M. HOLLANDE clarifie sa position sur la Polynésie : l'indépendance, c'est oui ou c'est non ? »

http://www.u-m-p.org/actualites/espace-presse/que-m-hollande-clarifie-sa-position-sur-la-polynesie-lindependance-cest-oui-ou-cest-non-52691702

 

Monsieur PERBEN se croit encore sous de Gaulle. Le 8 avril 1962, ce dernier avait demandé, par référendum, aux français de décider de l’avenir de l’Algérie (90,8% de OUI pour l’indépendance).

 

Non, Monsieur PERBEN ! Ce n’est pas à Monsieur HOLLANDE, ou Monsieur SARKOZY, ou un autre, de décider de l’avenir des polynésiens. C’est aux polynésiens et à eux seuls qu’il appartiendra, le moment venu, de choisir éventuellement ce nouveau challenge.

 

En attendant, la Polynésie et le peuple polynésien, français « à part entière », ont besoin du soutien de l’état pour construire le développement voulu par les polynésiens, pour les polynésiens, et cela en concertation avec la France.

 

Le référendum sur l’autodétermination aura lieu lorsque  la population sera prête à répondre aux challenges d‘un peuple souverain, et pourquoi pas, au côté du peuple français avec lequel nous partageons notre Histoire moderne, s’il le veut bien.

 

 

Le secrétaire général                                          Papeete, le 17 février 2012

de Ia Mana Te Nunaa

 

Joël TEIPOARII

 

----------o----------

 

 

 

Personnellement, je me fiche complètement de la position de monsieur Hollande (que je ne connais même pas) sur le choix que feront les polynésiens le moment venu : souveraineté ou pas ?

Par contre, je note que monsieur Perben sera contre nous, si nous ne faisions pas le choix qu’il souhaite. L’esprit colonialiste règne encore chez certains en France…

Il dénonce aussi l’organisation d’un référendum sur le nom que prendrait une Polynésie indépendante ; Tiens donc ! il a eu lieu quand ce référendum ? Et en quoi cela le regarde ?

Taram

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre Carabasse 18/02/2012 21:23


Bonjour à tous,


 


même chose que l'Algérie pour la Nouvelle-Calédonie :


 


Le 6 novembre 1988, a lieu un référendum auprès du peuple français sur l'approbation du projet de loi portant dispositions statutaires et préparatoires à l'autodétermination de la
Nouvelle-Calédonie.... Résultats : 32,53% de SUFFRAGES EXPRIMÉS, 80% de OUI, 20% de NON. A noter qu'en Nouvelle-Calédonie, il y a eu 62,41% de suffrages exprimés, 57%de OUI et 43% de NON. C'est
donc bien la totalité du peuple français qui a décidé de l'avenir de la NC, pourtant le président s'appelait François Mitterand et le premier ministre Michel Rocard. Il est vrai que contrairement
aux décolonisations précédentes qui faisaient partie de la Communauté française, la collectivité NC est soumise à l'article 77 de la constitution de 1958.


 

N.L. Taram 20/02/2012 21:01



Petit rectificatif dans la dernière phrase, lire "Union française" au lieu de "Communauté française". En 1946, les 13 colonies africaines (AOF + AEF + Madacasgar) et la France forment l'Union
française. Ces 13 colonies seront toutes indépendantes en 1960.



Thiers 18/02/2012 10:50


Taram,


Ta citation du général de Gaulle au sujet de l’avenir de l’Algérie me parait saugrenue puisqu’il n’a pas décidé lui-même mais a fait
un référendum auprès des électeurs algériens.

N.L. Taram 18/02/2012 11:01



Bonjour Thiers


Je m'attendais à cette remarque, aussi j'avais préparé une réponse.


Je pourrais te répondre que c’est hors sujet, le communiqué soulignant uniquement la question idiote de Perben (ou plutôt la
question piège car Perben n’est pas un idiot mais un fin politicien).


En effet dans ce communiqué (que j’ai écrit), je fais un raccourci en comparant la question de Perben à l’action de de Gaulle sur
l’Algérie. Je ne pouvais pas m’étendre sur ce sujet qui mériterait 2 pages. Je vais donc résumer :


Le 8 janvier 1961, a lieu un référendum auprès du peuple français (DOM, TOM, Algérie et Sahara compris) sur l’approbation du projet de
loi concernant l'autodétermination des populations algériennes… Résultat : 71,5% de suffrages exprimés, 75% de OUI, 25% de NON.


Le 8 avril 1962, a lieu un référendum dans les mêmes conditions sur l’approbation du projet de loi concernant les accords à établir et
les mesures à prendre au sujet de l'Algérie sur la base des déclarations gouvernementales du 19 mars 1962 (accords d’Évian)… Résultat ; 71,3 % de suffrages exprimés, 90,8% de OUI, 9,2% de
NON.


Le 1er Juillet 1962, a lieu un référendum auprès des électeurs d’Algérie sur « Voulez-vous que l'Algérie devienne un Etat
indépendant coopérant avec la France dans les conditions définies par les déclarations du 19 mars 1962 ? »… Résultat en Algérie : 91,7% de suffrages exprimés, 99,7% de OUI, 0,3% de
NON.


C’est donc bien le peuple algérien qui a choisi. Mais si le peuple français avait répondu NON au (ou les 2) référendum précédent, le
peuple algérien n’aurait pas eu droit à leur référendum d’autodétermination. C’était un fortiche de Gaulle !


Tu pourras aussi constater que le peuple français dans son ensemble a répondu OUI à près de 91%