LA PITCHOUNETTE

Publié le par N.L. Taram

Menu

 

Qui, à Tahiti, n'a pas connu "La Pitchounette", haut lieu de la gastronomie méditerranéenne (rive nord comme rive sud et proche orient) ?

Pourtant, une simple roulotte avec un comptoir de chaque côté et deux tables de bistro. La gastronomie à la portée de l'homme de la rue....

 

Mais la Pitchounette, c'était beaucoup plus que cela : 

- d'abord Solange et Pierre, la maître d'hôtel et le chef-cuisinier, toujours souriants et accueillants, toujours le bon mot, toujours prêts à discuter avec les clients... "avé l'assent du Midi, té",  un vrai tableau à la Marcel Pagnol. 

 

- ensuite c'était un lieu de rencontre et de débat, un peu comme les comptoirs de bistro dans les villages de France. Que du beau monde, toutes les tranches de la société se retrouvaient là, du SDF au président du Pays. Très souvent, je restais sur les lieux jusqu'à la fermeture après minuit. 

 

- enfin, un lieu de rendez-vous, quelqu'un de passage à Tahiti qui souhaitait me rencontrer, missionnaires de France ou résidants  de Mangareva (Yves, si tu me lis, te souviens-tu ?) ; il devait même y avoir des rendez-vous plus charmants... 

 

        DSCF0030

 

La Pitchounette avait débutée dans les années 1980 sur la place Vaiete, devant le port de croisière à Papeete. Elle a connu les travaux d'amélioration de cette place et, en conséquence, un petit séjour à la plage de Paofai où il y avait les voiliers, toujours à Papeete.

Enfin, le 31 mars 2004 déplacement devant le stade d'Arue, plus près du domicile des patrons.

 

Avis de l'armateur
----------- 
La Pitchounette 
lève l'ancre  du port de Papeete
le  31 Mars 2004
Nouveau port d'attache 
Complexe municipal d'Arue 
dés le 1er Avril 2004
Escale aux mêmes heures  et relâche le Mardi 
 

Mais cessons ce bavardage futile et passons aux choses sérieuses, les menus :

 
LA PITCHOUNETTE
LA PITCHOUNETTE
LA PITCHOUNETTE
LA PITCHOUNETTE
LA PITCHOUNETTE
LA PITCHOUNETTE
LA PITCHOUNETTE

Mais aussi, des renseignements sur les produits :

 

Méditerranée11

 

Enfin, son service traiteur :
 
La Pitchounette
C’est aussi son service traiteur
 

Entrées :

 

Sardines en escabèche

Salade d’octopus à la grecque

Salade pêcheurMediterranee3.jpg

Tarte aux oignons

Gaspacho andalou

Cake aux olives

Coca de Sospel

Tchoutchouka

Coca à l’huile

Anchoïade

Crudités tapenade

 

Et toutes autres suggestions….

 

Plats :

 

Brandade de morue nîmoise

Poivrons à la biscaye

Calamars sautés à la toulonnaise

Calamars à la grecque

Calamars au curry

Calamars farcis

Gaspacho oranaisMéditerranée7

Ragoût d’agneau au citron (Liban)

Aillade de veau

Bœuf camarguais

Bœuf aux olives

Couscous

Tajines (olives, fèves)

Paella

Aïoli

Poulet au citron libanais

Poulet à la niçoise

Sardines farcies

Moules à la provençale

Moules farcies à la provençale

Lapin farcis

Lapin à la provençale

Lapin en civet

Travers de porc à la polenta

Moussaka

Barrigoule d’artichauts

Gigot aux fèves

Keftedes de veau

Et toutes autres suggestions….

 

La commande 48 heures à l’avance

PIZZA3

 

Et puis en juin 2011, c'est la fin...
 
La récession économique, le pouvoir d'achat qui dégringole, moins de clients, l'installation d'un McDo à Arue (c'est la grande mode de la "mal-bouffe"), la fatigue aussi de nos deux amis "compagnons" (compagnon dans le sens noble du terme). Ils rentrent en France...
 
Le repreneur ne sera pas à la hauteur, surtout en temps de crise.
 
Maintenant, je fais mes pizzas à la maison à partir des boites Casino et Francine et mes discussions et débats se font sur internet avec des gens que je ne vois pas et dont la plupart écrivent sous pseudonyme.
 
Je suis devenu un ermite...

 

----------o----------

.....

J'ai quitté la ville lorsque j'ai compris qu'elle n'était qu'un vieil arbre obscène, fort et immense. Se nourrissant de l'obscurité de la terre, ses branches dépassent les nuages.

Ses fleurs sont avidité, méchanceté et crimes. Ses fruits sont malheurs, misères et souffrances.

.....

Je suis parti épuisé de voir les financiers; ils s'imaginent que le soleil, la lune et les astres se lèvent de leurs coffres, et se couchent dans leurs poches.

J'ai fui les politiciens qui se jouent des aspirations des peuples, les aveuglant d'une poignée de poussière dorée et de discours pompeux.

Je suis dégoûté des prêtres qui prêchent ce qu'ils trahissent, et exigent des gens ce qu'ils n'appliquent jamais.

.....

Khalil Gibran (Orages)

 

Publié dans Souvenirs, Cuisine

Commenter cet article

barabas 23/12/2014 04:01

comme tu le dit si bien ...souvenir souvenir, j'y ai passé de bon très bon moment a la pitchounette
des que je suis de passage a PAPEETE je te fait signe et nous irons ,....ou tu veux , c'est moi qui régale
porte toi bien mon ami, et a quelques jours de NOËL ,je t'embrasse
ton pote YVES des iles GAMBIER

barabas 31/12/2014 08:10

moi aussi je correspond, avec eux ,
meilleurs vœux
porte toi bien
ton ami , des iles GAMBIER

N.L. Taram 23/12/2014 05:14

Bonjour Yves dit Barabas,
je corresponds encore avec Solange et Pierre de la Pitchounette. Après mon dernier article sur "les croque-pizzas", elle m'a écrit et envoie le bonjour à tous ses ami(e)s et client(e)s.
Et elle est deux fois grand'mère...

Dambry 23/10/2014 11:24

Bel article Pierre, dommage je n'ai pas connu à mon époque, en sept. 95 quand je suis passé à Papeete je ne savais pas sinon j'y serai allé avec mon épouse. A Dieppe 2 mac do et jamais mis les pieds. Gérard

N.L. Taram 23/10/2014 11:50

Bonjour Gérard,
en 1995, tu aurais pu m'y rencontrer quoique travaillant encore j'y allais que le week-end. Mais à partir de ma retraire et étant un peu dépressif du fait de ne plus rencontrer personne, j'y allais pratiquement tous les soirs. J'ai participé à la confection des menus (textes et impression) et s'il n'y a pratiquement que des pizzas, le week-end, nous avions droit à une spécialité extraite de son service traiteur. Moi aussi, j'ai jamais mis les pied dans un McDo...

Pierre Carabasse 25/09/2013 10:13


Pour une meilleure compréhension, je vous rappelle que l'auteur de la chanson, Vincent Scotto (auteur d'environ 4.000 chansons) est né à Marseille, prés des Martigues en 1874. Pour plus de
détails voir Wikipedia >>


http://fr.wikipedia.org/wiki/Vincent_Scotto

SAINT ETIENNE Claude 25/09/2013 09:53


Bonjour Taram,


Moi je me suis dit que le chanteur Alibert dont nous connaissons tous sa voix pour l'avoir entendue mille fois, en réalité nous ne connaissions pas son physique que je trouve inadéquat à l'idée
que je m'en faisait. En plus, ces images de plans d'eau... Où cela se passe t'il?  Car j'ai beau eu cherché dans ma mémoire des lieux que je connais assez bien, je ne trouve pas dans le midi
une seule cité lacustre ancienne.


C'est donc avec fébrilité que j'ai cherché (chacun sa réaction, à ma décharge je n'avais ni le souvenir  de l'endroit ni celui des amis).


J'ai trouvé qu'il s'agissait du canal de Martigues permettant le passage de la mer à l'étang, pour aussi beau que soit ce lieu, je pense que la muse a du versé beaucoup d' absynthe (le pastaga du
moment) dans le verre du compositeur et que crédule comme nous sommes, nous nous sommes laissés prendre au chant des cigales...

N.L. Taram 25/09/2013 10:07



Bonjour Claude,


d'abord, si tu as bien regardé les images de la vidéo, à un moment on voit une carte postale couleur sépia avec une barque au premier plan sur la quelle est marqué "Martigues".


Quand à la beauté du paysage, tu sais très bien que le plus beau village, c'est celui où l'on est né... surtout s'il y a de nombreuses années qu'on l'a pas revu... snif !


J'ai choisi cette chanson, car outre le thème de l'éloignement de son pays natal (re snif !), madame Solange, citée dans l'article, soit y est née, soit son père y tenait un bar (je ne me
souviens plus de ce détail). Et je sais, qu'elle est en train de nous lire... Bonjour Solange !



raclot jacques 25/09/2013 07:24


Bien beau reportage et nostalgique avec ça... tout fout le camp !

N.L. Taram 25/09/2013 08:04



Bonjour Jacques, Oui, nostalgique, c'est le mot qui convient.


J'ai commencé un texte, le titre "Robinson Crusoe", la première phrase "Pourquoi m'avez-vous abandonné ?". Pour la suite, j'attends l'inspiration... mais j'ai un peu peur de ce que je vais
écrire.



SAINT ETIENNE Claude 25/09/2013 04:03


Bonjour Taram,


A chaque belle et bonne tranche de vie pleinement vécue sa nostalgie future.


 


Désolé je suis passé avant.

N.L. Taram 25/09/2013 04:15



Bonjour Claude,


lors d'un débat récent aves mes "ami(e)s" économistes, j'ai eu l'occasion de citer mes "compagnons" de La Pitchounette. Cela m'a donné l'idée d'écrire cet article... avec leur approbation.


Et je vais t'avouer un truc, à toi qui est devenu un intime : après avoir écouter "Adieu Venise provençale", j'ai pleuré...