LA POUBELLE DE L’HISTOIRE

Publié le par N.L. Taram

Ou plutôt l’Histoire à la poubelle !!!

 

JM Regnault 

Je viens de recevoir, ainsi qu’une longue liste de destinataires, une alarme de notre ami Jean-Marc Regnault, docteur en histoire, universitaire et reconnu comme un des meilleurs connaisseurs de l’histoire de l’Océanie. Plus de 70 ouvrages ou articles dans les revues spécialisées en témoignent.

 

Objet : Disparition annoncée de l'enseignement de l'histoire polynésienne

 

Iaorana,

 

Je suis avec intérêt le conflit de compétences au sujet de l'affectation des futurs professeurs.

 

Il y a un point également capital qui semble échapper à  tous les responsables politiques : la disparition prochaine de l'enseignement de l'histoire et de la géographie locale.

Pour tenter d'alerter l'opinion, j'ai écrit un article dans le Tahiti Pacifique de ce mois d'août. Je vous le mets en PJ en PDF. C'est surtout l'encadré final qui résume le problème : je le reproduis ci-dessous en rouge.

 

Je compte sur vous pour que vous alertiez notre ministre de l'Education afin qu'il ne laisse pas faire cette ignominie. Considérer que les questions d'histoire et de géographie polynésiennes ne méritent pas d'être des sujets d'examen, c'est rabaisser le Fenua et le mépriser : c'est bien une ignominie.

 

Ne laissez pas faire !

Amitiés à  tous

 

PS : tous ceux qui reconnaîtront au début de l'article le leader politique visé auront droit à un "superbe" cadeau, mais seuls les premiers à  trouver seront servis !

 

Extrait de l'article :

 

Une nouvelle menace sur l'enseignement de l'Histoire océanienne : l'état revient-il en arrière et les gouvernements locaux ferment-ils les yeux ?

L'inspection générale vient de décider que dans les classes d'examen (DNB et baccalauréat) l'histoire océanienne ne serait plus une question d'examen.

Nous n'avons entendu aucun responsable politique s'en inquiéter, voire s'en scandaliser. On sait très bien qu'une question qui ne sera pas utile pour les examens sera forcément délaissée, y compris dans les classes où elle reste au programme. Gravissime ! 

Il y a plusieurs façons de rogner l'autonomie : La négligence des responsables polynésiens «facilite» les choses.

 

----------o----------

Ce nettoyage par le vide de l’Histoire n’est pas nouveau, déjà en août 2010 la revue Historia titrait :

 

Histoire.JPGSource : Historia - Août 2010 

Où sont passés mes pharaons ?

Depuis de nombreuses années, la rumeur courait. L’Égypte allait être supprimée en 6ème. C’est fait. Sans parler des coupes claires subies par la Grèce ou Rome.

Clovis, Jeanne d’Arc et Louis XIV à la trappe !

Ces trois figures de l’histoire de France vont, en 5ème, faire les frais d’un survol express des grandes civilisations de l’Afrique médiévale ou de l’Islam des Abbassides…

Exit les croisades, la Renaissance et Napoléon !

48 heures chrono pour enseigner cinq grands thèmes, de l’Antiquité au XIXème siècle. En seconde, il va falloir passer à la vitesse supérieure…

Finis François Ier et les châteaux de la Loire. Finie également l’étude de la Réforme…

Quelques citations :

Alain Decaux « Citez une victoire de Napoléon ? – Waterloo »

Jean-Jacques Aillagon « L’histoire ne peut être écrite par les gouvernements »

 

« Ce n’est pas nous qui faisons l’Histoire. C’est l’Histoire qui nous fait »

 

mcarthursmap2Source : http://derrierelescartes.over-blog.com/article-14482580.html 

 

Concernant la Polynésie, il est aussi question de la disparition de l’enseignement de la géographie locale.

Publié dans Histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

N.L. Taram 17/08/2011 20:26



En ce qui concerne la disparition de l’enseignement de la
géographie locale, j’ai d’abord écrit que cela n’avait pas d’importance puisque la géographie est universelle. Mais Jean-Marc m’a doctement 
rappelé :


« Il y a la géo physique, la géo humaine, la géo éco, la
géo-stratégie, la géo-politique (et j'en passe). Si tu prends un manuel français, l'outre-mer est très peu évoqué. Rien ou presque sur Australie, N-Z et rien sur les petits Etats insulaires qui
ont des problèmes spécifiques. Sans oublier que l'hémisphère sud doit être bien compris sinon - comme je l'ai entendu dans des classes que j'inspectais - des maîtres ressortant le livre de
métropole expliquaient que le 21 décembre était le jour le plus court de l'année. N'oublies pas qu'un versant exposé au nord est ubac en France et adret en PF...


Autant dire qu'il y a une large place qu'il faudrait accorder
en PF à l'Océanie. D'où les adaptations de programme. »


Je suis un éternel étudiant…



sylvie anne Gougeon 17/08/2011 11:16



Bien sur ! Mon obstination et persévérance n'ont d'égales que les tiennes pour nous faire ce magnifique blog ou la liberté d"'expression revêt ses lettres de noblesse. Je cours m'occuper du mien
de blog car avec tous ces voyages insulaires, l'ordi chauffe et moi je me régale. Nana


 



N.L. Taram 17/08/2011 11:28



Eh oui, il faut persévérer, j'en sais quelque chose !


Par contre, pour les journaux et la télé, j'ai abandonné...



sylvie anne Gougeon 17/08/2011 10:39



Oui ouf ca remarche ton blog. Je n'ose plus m'imisvcer dans le moindre débat depuis cette une scandaleuse des Nouvelles "Fonctionnaires expat par ici la sortie". Si je râle contre la
France, le haussariat me gronde car je représente mal l'Etat et si je râle contre le fenua, ils me virent. Vivement la retraite que je puisse m'exprimer. Marre d'être entre deux chaises ! Merci
pour tes articles de société Taram.



N.L. Taram 17/08/2011 11:05



Bonsoir Sylviane,


Content d'apprendre que ça remarche, car moi je ne suis informé que par vous...


Par contre, je vois que tu t'obstines à lire LES POUBELLES de TAHITI...



N.L. Taram 17/08/2011 10:21



Bonjour à tous,


En relisant mes commentaires sur cet article, je m’aperçois que
je suis ambigu et même que je me contredis.


D’abord j’approuve la démarche de Jean-Marc Regnault et celle
des autres intervenants pour la défense de l’étude scolaire de l’Histoire de nos ancêtres. Mais j’écris aussi « … Mais ce qui est important c'est d'APPRENDRE… ». Plus loin, j’écris
« j'ai eu la chance d'appartenir à une génération qui connaît l'histoire de ses ancêtres... Me voilà bien avancé ! ».


Je m’explique :


Comme tous mes copains, j’ai appris que Jules César avait battu
Vercingétorix à Alésia, surement en 6ème et pendant une seule heure de cours. Ensuite, pendant plusieurs années, j’ai appris l’histoire des francs qui étaient des envahisseurs et même
l’histoire d’un corse (il s’en est fallu de peu qu’il soit italien).


Mes ancêtres étaient-ils gaulois ou romains ? Ou même,
juifs, grecs, sarrasins, wisigoths et j’en passe… Compte tenu de la suite des ¾ de ma vie, il aurait mieux valu que j’apprenne les guerres entre les chefs de Pare et de Teva ou la bataille de
Tavaitoa à Raiatea.


Le parfait exemple est notre ami Jean-Marc Regnault, lui-même.
Certainement bon élève en histoire de ses ancêtres, ensuite devenu professeur d’histoire, universitaire, écrivain et enfin incontournable historien de la Polynésie apprécié par ses auditeurs et
ses lecteurs.


Alors, l’histoire de ses ancêtres ou d’autres civilisations,
c’est évidemment important comme les fondations sont indispensables pour construire un immeuble ou les racines pour un arbre. Mais comme la construction ou la croissance, la connaissance doit
être continue et ne pas se limiter aux frontières…


 


En ce qui concerne la disparition de l’enseignement de la
géographie locale, je suis surpris car je pense qu’il n’y a qu’une seule GÉOGRAPHIE  et  elle ne s’arrête
pas aux limites de la Polynésie, du Pacifique ou de l’hémisphère sud.



christian Penilla y Perella 14/08/2011 23:38



Cou cou, me re voilà


..............................................


Re bloqué j'ouvre le blog par un artifice: Ouvrir des blogs ( 7 ou 8 ) et en venir à ce blog.


Seul le résultat compte.


.....................................


La connaissance c'est la liberté. Mais la liberté est l'ennemie des dominants.


Les dominants ne peuvent dominer que les moutons. CQFD ! !


Les moutons de Panurge. Pantagruel est présent.


Seizième siècle ! ! , Rien ne change sous ce soleil.



N.L. Taram 14/08/2011 10:50



Bonjour à tous,


étant très curieux, j'ai cherché sur wikipedia pour savoir qui était ce Jean-Jacques Aillagon qui veut nous faire croire que l'Histoire officielle n'est pas écrite par les gouvernements. j'ai lu
: "Il a été ministre de la Culture et de la
Communication de 2002 à 2004" sous Chirac... sans commentaire !



christian Penilla y Perella 14/08/2011 10:16



Bonsoir et bonjour tout le monde.


 


Cela re marche, j'espère pour de bon. Même mon nom et mon E.Mail s'étaient effacés.


..........................................................................................................


Plus on apprend plus, plus on devient curieux et l'on a encore plus envie d'apprendre. ................En principe.


Moins on n'en sait plus on croit tout connaître.........C'est incontestable. 


Connaître les autres c'est mieux se connaître soi-même. Connaître l'histoire des autres c'est mieux comprendre son histoire.


Connaître l'autre c'est en faire un égal. L'autre n'est plus un étranger.


Alors l'éducation ne peut que  faire des citoyens" libres".


L'histoire et la géographie ne font qu'un et tout en étant  inter dépendants.


 


 



N.L. Taram 14/08/2011 10:32



Bonsoir Christian et bienvenue sur le blog des libres penseurs.


"Toute la connaissance humaine n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan de l'inconnu" (mais je n'en suis pas sur !)



SAINT ETIENNE Claude 13/08/2011 11:17



Comme tu as pu le voir depuis plus de six mois sur l'Historia qui a révélé l'affaire, depuis, tous les mois la rédaction met une dizaine d'observations faites par des ressorts de gros calibre
ceux là, Historiens, académiciens, même des ex ministres de l'instruction, mais rien ne fait reculé une mule entêtée.... Alors les petits ressorts....



N.L. Taram 13/08/2011 11:57



Oui, mais chaque petit ressort représente une voix aux élections comme les gros ressorts. Toutefois, la grande majorité des électeurs en ont "rien à cirer" de l'Histoire et de la Géographie.



SAINT ETIENNE Claude 13/08/2011 09:32



Bonjours à tous, Les plumes font déjà l'objet d'un marché, l'autruche pour ces dames du crezy, le casoar pour les militaires, pour nous la sergent major fait place au clavier, Christian puis-je
avoir une dérogation pour un clavier?


Certes les Polynésiens n'ont à connaitre de l'histoire de France que la trame mais au moins qu'ils connaissent la leur, de même pour les us et coutumes.


Taram, je crois que l'avenir est dépassé



N.L. Taram 13/08/2011 09:50



Bonjour Claude,


Je viens de répondre à Charlie sur


http://charlie2raromatai.wordpress.com/


que nous sommes de petits ressorts qui pouvent mettre la mécanique en action. Alors continuons notre oeuvre...



christian Penilla y Perella 13/08/2011 03:58



Le blog remarche, youpiiiii ! ! !


 


Au niveau de la plume dans les fesses ce sera sûrement des plumes de poulets en batterie, les paons étant trop peu nombreux et leurs plumes seront réservées aux égos démesurés..


 


 


 



petites gens 13/08/2011 01:53



Ia orana


Clovis à tarascon? avec Daudet et Mistral, t'es sur? comprends plus rien, j'ai du être absent ce jour la. et t'as vu christian, l'os dans le nez et la plume au fesse demain t'as ça dans ta garde
robe? suis embêté il n'a pas précisé le type de plume.


ia rahi te aroha mauruuru e parahi ana'e petites gens



N.L. Taram 13/08/2011 03:33



Comme Christian, j'ai eu la chance d'appartenir à une génération qui connaît l'histoire de ses ancêtres... Me voilà bien avancé !


Mais attention : "L'avenir, c'est du passé en préparation" (Pierre Dac)



petites gens 12/08/2011 23:01



Ia Orana


tt le monde


ajouté à tout le reste, ça ressemble à une reprise en main et très bientôt les gaulois seront redevenu nos ancêtres. Il aura pas tout perdu Clovis, si ça peut le consoler ce sera notre BA du jour


Te Aroha ia rahi mauruuru e parahi ana'e petites gens


 



N.L. Taram 12/08/2011 23:48



Ia ora na petites gens,


Ne me parles pas de Clovis, c'était l'ennemi de mes lointains ancêtres... Enfin je crois, il y a eu tellement d'invasions !



christian Penilla y Perella 12/08/2011 20:52



Taram


 


L'histoire de notre époque est elle aussi condamnée dans le futur à " la poubelle de l'histoire ?"



christian Penilla y Perella 12/08/2011 20:48



Bonjour tout le monde


 


Je ne vois pas pourquoi la population d'aujourd'hui à besoin de connaître "l'histoire" ,  "la géographie",  "l'orthographe" et bien d'autres fadaises.


 En premier on pense pour eux et l'on sature leurs cerveaux pour en faire des tubes digestifs sur pattes exploitables à go go.


Prenez la mode: l'os dans le nez et la plume dans les fesses serat la mode de demain si un assexué farfelu le décide demain.


Prenez tous ces gadjets à tout faire, même ce que cent pour cent de la population ne ferat jamais. La belle affaire ! ! 


 Par contre faire aussi le café n'est pas pour demain ! !


 


Prenez cette information en boucle , zapping accéléré et demandez à quiconque le moindre développement de l'entendu. La quasi totalité de la population vous fera des commentaires
délirants. Même les journalistes par exemple, sont incapables de vous donner les même chiffres pour les même évènements  dans les cinq minutes. Alors l'auditeur ! !


 


Alors les SMS ! ! Ce n'est plus du style télégraphique, c'est trop dur. Vous en devinez les concéquences.


Aujourd'hui on en arrive au langage des singes:  le pouce en haut, en bas, sur le coté, le pouce et l'indez écartés, le poing fermé, la main à plat, avec grimaces à
l'appuit ........Oui des singes dans un zoo. 


etc, etc, etc.


Et nous n'avons pas tout vu ! ! . A ce rythme le pire est à venir.


Alors pourquoi s'étonner .  



N.L. Taram 12/08/2011 23:45



Bonjour Christian,


Attention notre ministre de l'éducation a déclaré que nous n'étions pas des primates.


Enfin, nous deux, nous sommes des dinosaures



SAINT ETIENNE Claude 12/08/2011 11:13



De quoi vous plaignez votre souci avec Moruroa et Fangataufa vat disparaitre d'un coup, une épine en moins non?


Taram tu l'as compris et connaissant mes idées sur le sujet ce ne peut être qu'une boutade qui doit être interprétée comme de l'humour,
certes noir, mais toutefois dirigé à l'encontre de ceux qui ont tellement honte de ce qu'ils font actuellement, qu'ils font également le nécessaire pour que leurs noms n'apparaissent
pas plus tard, dans le grand livre de l'histoire de France. Au lieu d'entraîner dans leur débâcle intellectuelle les piliers de notre histoire, ils n'ont qu'à simplement le dire ou
mieux, démissionner. S'en prendre aux connaissances de bases utiles à tout le monde, a commencer par la géographie, cela me semble tellement impensable que c'est con dans le raisonnement. Bien
sur la production de kiwis dans le nord de la nouvelle- Guinée, en Papouasie, n'a aucun intérêt, mais au moins sa position, sa capitale, ses ports, à vous Océaniens cela fait partie d'un
minimum... De plus, ignoré sont propre environnement est proprement ahurissant.


L' arithmétique avec sa calculette, la géographie avec son GPS, mais comment il fera le gamin devenu adulte quand seulement à quelques dizaines
de kilomètres de chez lui, perdu de nuit en plein milieu d'un endroit inconnu, GPS en panne, juste devant ses yeux deux poteaux indicateurs, qu'elle route suivre?


Et voici les gagnants de notre grand jeu, madame monsieur vous avez 8 jours tous frais payés à Tahiti, chouette répond la dame j'ai jamais pris le
train...


 La géographie permet aussi de se positionner et de voyager dans les conversations, il est un minimum à savoir.... Tout comme l'histoire d'ailleurs
où, pourtant sur une question simplette, un couple à vu disparaitre sous ses yeux les 250 000 € qu'il venait de miser grâce à ce nouveau jeu qui fait fureur.


Bien aussi pour passer pour des attardés quand on ne connait ni son environnement ni son passé.



N.L. Taram 12/08/2011 23:42



Bonjour Claude,


C'est évident qu'il faut apprendre SON histoire et SA géographie. Maintenant savoir si les problèmes de Clovis ou de Jeanne d'Arc sont utiles aux polynésiens, j'en suis pas si sur. Mais ce qui
est important c'est d'APPRENDRE, c'est à dire faire travailler ses méninges comme les sportifs font travailler leurs muscles...