LE 1er MAI A TAHITI

Publié le par N.L. Taram

BILLET D’HUMEUR

 

Convention collective 1975Bonjour à tous,

 

Ci-dessous, le message reçu du comité "la Polynésie avec François Hollande"....

 

Ma réponse :

 

Pendant des années, je me suis levé tôt et beaucoup plus…  pour les syndicats (de Charles Taufa à Didier Kinzler et quelques suivants qui, comme moi, y croyaient).

Mais là ! Aller soutenir ces syndicats ?

Qui n'ont aucune notion du socialisme, de la démocratie...

Des leaders qui dirigent ces groupuscules depuis des décennies...

Qui font du corporatisme, défendent les intérêts de leur petit groupe aux dépens des autres...

Qui se foutent pas mal des "petits emplois", des artisans, des agriculteurs, des pêcheurs,...des SANS-EMPLOI (doit-on dire "chômeurs" dans un pays où il n’y a pas de caisse de chômage ?)...

Des leaders qui trafiquent, qui magouillent, qui sont mis en examen, voire condamnés, qui insultent, qui ne pensent qu'à leurs propres intérêts...

Qui se servent du syndicat comme "marchepied" pour accéder à de hautes fonctions (pas besoin de citer des noms, vous connaissez !)

Enfin, ces gens sont la honte du monde du travail !!!

 

Décidément, je me demande si samedi prochain (jour du vote), je ne vais pas aller à la pêche…

Bonne journée à tous

Pierre

 

----------o---------- 

 

Message du Comité :

 

Le comité « la Polynésie avec François Hollande » invite tous les sympathisants socialistes, les comités de soutien de gauche, les « vrais » chômeurs et les citoyens engagés à se joindre aux 5 centrales syndicales,

CSTP-FO, CSIP, A TIA I MUA, OTAHI et O OE TO OE RIMA

ce mardi 1er mai afin de commémorer la fête du travail. Il s’agit de défendre les travailleurs, nos services publics, notre système éducatif, et le régime de protection sociale aujourd’hui menacés par des politiques libérales. L’occasion de rappeler notre attachement à des droits sociaux acquis au prix de luttes difficiles pour le peuple de gauche. Rassemblons-nous mardi 1er mai à 7 heures 30, place Tarahoi pour défendre le travail !

 

----------o----------

 

Un peu de Georges Brassens pour nous dérider…

 

« Chaque soir avant le dîner,

A mon balcon mettant le nez,

Je contemple les bonnes gens

Dans le soleil couchant…

Mais

Ne me demandez pas de chanter ça, si

Vous redoutez d’entendre ici

Que j’aime à voir, de mon balcon,

Passer les cons. »

 

Georges Brassens - Le Pornographe

 

 

 


 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article