LE DIABLE AU CORPS ♥♥♥

Publié le par N.L. Taram

Suite de quelques classiques du cinéma français qui rappelleront des « souvenirs délicieux »…

Après « Insouciances et premiers émois » et « Découvertes de l’adolescence », passons aux choses sérieuses avec « L’âge des responsabilités ».

 

----------o----------

« LE DIABLE AU CORPS »

Film de Claude Autant-Lara, 1947 avec Micheline Presle et Gérard Philipe, d’après le roman de Raymond Radiguet. Le succès et le scandale du Diable au corps , les incidents et les polémiques qui entourent la présentation du film à Bruxelles et sa sortie en France en accentuant la dimension pacifiste et antimilitariste, confèrent à son auteur une image de cinéaste de combat, anarchisant, contempteur des valeurs patriotiques et religieuses, qui le marquent pour une quinzaine d’années.*

 

 

 

« Quand elle donnait ainsi, sa tête appuyée contre un de mes bras, je me penchais sur elle pour voir son visage entouré de flammes. C'était jouer avec le feu. Un jour que je m'approchais trop sans pourtant que mon visage touchât le sien, je fus comme l'aiguille qui dépasse d'un millimètre la zone interdite et appartient à l'aimant. Est-ce la faute de l'aimant ou de l'aiguille? C'est ainsi que je sentis mes lèvres contre les siennes. Elle fermait encore les yeux, mais visiblement comme quelqu'un qui ne dort pas. Je l'embrassai, stupéfait de mon audace, alors qu'en réalité c'était elle qui, lorsque j'approchai de son visage, avait attiré ma tête contre sa bouche. Ses deux mains s'accrochaient à mon cou; elles ne se seraient pas accrochées plus furieusement dans un naufrage. Et je ne comprenais pas si elle voulait que je la sauve, ou bien que je me noie avec elle. » (Raymond Radiguet)

 

« JULES ET JIM »

Film de François Truffaut, 1962 avec Jeanne Moreau, Oskar Werner et Henri Serre.

Jules et Jim sont deux personnages très proches au début du film, leur relation fait même naître certaines rumeurs dans Paris, toutefois lorsqu'ils partent en vacances avec Catherine les deux personnages deviennent distants et leur amitié cède place au trio. Il existe une part de fatalité dans la première moitié du film, lorsque Jules avertit Jim que Catherine sera sa femme et qu'en conséquence il ne doit pas la séduire, le spectateur prend immédiatement conscience de l'aspect tragique du film.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jules_et_Jim_(film)

 

 

 

 


 

 

« UN HOMME ET UNE FEMME »

  

 

Film de Claude Lelouch, 1966 avec Anouk Aimé et Jean-Louis Trintignant.

Un homme et une femme, tous deux veufs inconsolables, se rencontrent, se croisent et finissent par s'aimer d'un amour fulgurant et passionné.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Un_homme_et_une_femme

 

 

 

 

La musique de Francis Lai pour la scène d'amour est considérée comme un classique.

 

 

 

« L’HOMME QUI AIMAIT LES FEMMES »

Film de François Truffaut, 1977 avec Charles Denner, Brigitte Fossey, Leslie Caron, Nathalie Baye, etc. …

Bertrand est autant amoureux des femmes que de l'idée même de la femme. Pour lui, toutes les femmes sont uniques et irremplaçables. Elles sont à la fois l'œuvre de sa vie, son inspiration artistique et la cause de sa mort. Une passion qu'il résume par ces mots : "les jambes de femmes sont des compas qui arpentent le globe terrestre en tous sens, lui donnant son équilibre et son harmonie".

http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Homme_qui_aimait_les_femmes

 


 

 

 
 

 * Extraits du « Dictionnaire du Cinéma » Larousse

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

christian Penilla y Perella 20/09/2011 20:51



Taram et tout le monde,  bonjour.


 


Traduire n'est ce pas un peu trahir ?.


Quand vous avez grandi entre deux mondes vous avez maintes fois été incapable de traduire. On vous dit souvent: J'ai compris. Et quand la personne développe se qu'il pense avoir compris
vous êtes déçu.


C'est souvent se qui se passe dans les couples mixtes.


Ce qui n'empêche pas que tous les peuples du monde ont bien des points communs.


Alors il y a le compromis . Mais surtout pas la compromission, elle vous ferait perdre votre âme.


Tout celà prouve que chaque langue a une âme un peut différente. Cette âme traduit la particularité de chaque peuple.


Toutes les langues sont belles, certaines sont plus riches que d'autres souvent parce qu'elles ont souffert et se sont élaborées sur un temps beaucoup plus long. Ces langues là se sont le
plus enrichies des langues des autres. Des mots volés ou introduits comme des voleurs . Des mots aussi souvent refaçonnés pour être mieux assimilés.


OUI, c'est beau les langues. OUI c'est un délice de maitriser une langue. Une langue cela se déguste comme un bon plat.


  Il est infiniment mieux de maitriser une seule  langue que mal maitriser plusieurs  langues.


Passer à côté d'une langue c'est passer à côté de la vie.



Gérard JOYON 20/09/2011 11:33



Surtout n'apprend pas cette  vilaine chose,   TARAM.(sourire)


J'avais, il y a quelques années, abordé  le problème , averti  mes proches, des profs et
autres personnes ,exposant mes pensées, lors de discussions   concernant ce grave sujet.Celles-ci me rétorquaient :


Oh vous savez ,  ce n'est pas parce qu'ils écrivent en "SMS" que les jeunes ne sauront plus écrire
correctement et faire en classe , la différence.


Et bien, non seulement j'avais raison , mais le résultat est pire encore que ce que j'avais prévu.


Mais il n’y a même plus de différence ! Du tout !


Si tu voyais les interrogations, ou autres rédactions  dans les concours d'entrée,


  lors des cours ,  que ce soit en école de police ou gendarmerie, il y a de quoi
avoir peur .


Peur tout simplement que le français disparaisse !


Sali, détruit, pourri,


Attaqué par le subméditerranéen      a u  sud , l'anglais
   à l'ouest. 


 


par le langage informatique usité  tant sur les ordi qu’à la télé.


Si, on ne refait pas une reprise immédiate   de l'orthographe, du vocabulaire.


Notre langue disparaîtra.


Alors, de temps en temps   je dis en pensant à  lui,  à 
MOLIERE,  regardant dans la direction de PEZENAS,(sourire)


Jean Baptiste,   tu sais, ce n'est pas la peine de te retourner dans ta tombe!


Ils ne savent plus ce qu'ils font. Mais notre langue fout le camp.


Alors, ce fameux langage SMS, il ne faut même pas le regarder.


Il faut éviter de le lire, car il te pénètre  l’esprit., insidieusement ,   
dans la tête il s’installe.


Défendons notre langue.


Nous même nous faisons sans le vouloir   déjà assez de fautes.


 N’apportons pas,  en   plus, d’eau « au
moulin  des langues qui s’oublient »


Toi ma langue , celle de mon pays,


Si  tu tombes à terre,


ce ne sera pas  à   cause  de moi  et de quelques
fautes involontaires.


et surtout  pas, la faute à VOLTAIRE !


Gérard JOYON



N.L. Taram 20/09/2011 11:56



GG,


t'inquiètes pas pour moi... il se fait tard !


Je constate comme toi... je constate aussi que je parle différemment de mes grand'parents ; en mieux ou en moins bien ?


Lis le court poème que j'ai publié en 3 langues dans la colonne de droite de la page d'accueil.



Gérard JOYON 20/09/2011 10:35



Merci Pierre pour ces liens.
Souvenirs, fraîcheur, cette langue française, non imprégnée de" neuf trois".
Etranges sensations,
retour vers l'enfance, vers jeunesse mais, sensation déclencheuse de ...........................
Peur de ce temps qui passe, si vite, trop vite.
Merci encore TARAM.
Gérard JOYON



N.L. Taram 20/09/2011 10:38



Bonjour GG,


Cela me fait plaisir d'avoir un commentaire, ceux qui apprécient ce genre ce font de plus en plus rares. Dois-je apprendre la langue SMS ? moi qui ne suis pas doué pour les langues...