LE DROIT A L’INFORMATION

Publié le par N.L. Taram

Tahiti Presse

 

 

 Tahitipresse: le gouvernement prend un arrêté de dissolution

 

Publié le 28 septembre 2011 à 19:57

 

Le gouvernement de Polynésie française a pris, lundi, en Conseil des ministres, un arrêté de dissolution de l'établissement public Agence Tahitienne de Presse. Cette dissolution sera effective au 1er janvier 2012, précise l'arrêté gouvernemental.

 

http://tahitipresse.pf/2011/09/tahitipresse-le-gouvernement-prend-un-arrete-de-dissolution/

 

press-infoDéjà que la communication du gouvernement est nulle et souvent en retard, même chose pour les ministères, voilà leur dernière trouvaille : Supprimer l’Agence de Presse…

 

 

Tu parles d’une économie, 50 millions CFP par an, alors que l’on pourrait faire quelques économies sur des voyages/missions/bidons inutiles.

 

 

  

 

Censure

 

  Il est vrai que cette fermeture de l’information nous est imposée par le pays des libertés, la France, qui veut bien aider les français (d’outre-mer) à condition qu’ils la ferment…

 

 

Votez là

 

 

 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C


Que vat il nous rester , la presse Hersan ?


Et la voix de son maître, Tahiti 1 ière ?


Ah, j'oubliais, LCI, langue de bois ! ! !


Là, les journalistes , en général, se passent les plats.



Répondre
J


Il y a des disparitions dues à quelques hommes, que l'humanité toute entière payera longtemps encore : les exemples ne manquent pas hélas !


Ne pas pour autant se laisser endormir, tenir !





 



Répondre
T


Merci à tous pour votre intervention et votre soutien.


Cette information par internet et heure par heure était devenu pour nous tous une source de renseignements simples, sures et utiles.


Il aurait été judicieux de coupler l'agence avec notre télévision locale (TNTV) qui nous coûte 900 millions CFP/an et qui est la copie de TF1. Bien sur sur TNTV, il y a aussi les informations
locales mais qui ressemblent plus au journal de TF1 (tabloïds dont parle Cicero?). Peut-être est-ce le projet du gouvernement, mais le vice-président n'a rien confirmé dans ce sens...



Répondre
G


Comme  Olivier, j'étais heureux d'avoir des nouvelles du FENUA, par ce journal.


Je suis écoeuré .


Il nous restera à lire le blog de Pierre.


A moins qu'on le censure?


Avec vous,hoa no fenua!


Gérard JOYON  "farani de l'hexagone."


 



Répondre
C


Je ne suis pas un fanatique de la liberté totale de la presse telle que l'on peut la lire dans ""les tabloids"", raconteuse de ragots non vrérifiés, mais dans le cas de Tahiti Presse et étant un
vétérans des éssais nucléaires au Sahara, je ressens la pression de l'""omerta"" de la puissante France au regard de l'info concernant ces éssais Sahariens et/ou Polynésiens, il serait bien que
en face de cette décision scandaleuse il y ait une réaction vigoureuse, constante, légale bien sur, afin de faire fléchir votre Gouvernement....interpellez les députés,ecrivez aux journaux,
parlez dans la rue et à la radio...faites savoir par l'intermédiaires des réseaux sociaux...pas de musèlement de la presse saine et vraie.


Bernard Cicero Sahariens 1963/1964, In Ekker, OasisII, In Amguel.



Répondre
C


Une décision  de notre gouvernement actuel extrèmement lourde de conséquences.


 


Une heure et demi par semaine d'ANGLAIS et cinq heures de TAHITIEN par semaine au niveau
"X" à l'école.


En pleine mondialisation il faut oser ! ! !


Cinq heures par semaine  pour chaque langue , pourquoi pas ? Toute langue mérite respect et protection.



Répondre
C


Bonjour tout le monde.


Supprimer Tahiti Presse ? Pour une fois que l'on a un vecteur NEUTRE internationnal ! ! ! ! !


Un vecteur qui est une fenêtre  sur l'extérieur ! ! !


 


Cela fait mentalité "TALIBAN".


Hier soir je discutais avec ma fille Poeura et la conclusion de notre discution c'est que face à la connerie il y a peu de solutions.


Erradiquer ?


Le "CON" , quitte à se noyer, il noierat les autres.


Triste réalité.


Si c'est cela se gérer nous même ...............à la poubelle.


UN INDEPENDANTISTE ECOEURE


 


Oscar, reviens vite, les copains déraillent de plus en plus ! ! ! !


J'assume à cent pour cent mes paroles.



Répondre
G


C'est une honte de supprimez la liberté de la presse écrite,sans compter encore des personnes au chômage.Plus aucune nouvelle pourra circuler librement étant donné que les chaines de télévisions
ne disent qu'une partie de vérité.Les blogs sont également sours haute surveillance.Ou est notre liberté !



Répondre
B


Aujourd'hui pour survivre il faut ètre inféodé au pouvoir en place, sinon celui ci vous détruira des exemples en métropole tous les jours,  justice, opposants, ou simples citoyens,



Répondre
S


Du calme ! Le président est en voyage et ne peut pas promulguer tous les textes ! Le petit pays a pris tous les défauts du grand ! Hélas ! pour Tahiti Presse, tu crois que c'est cuit cuit, ou on
peut encore râler ? Je pense qu'on est déjà repéré par les RG mon cher ami. J'espère que mon voyage à Makemo va leur plaire !



Répondre
S


C'était prévu dans le rapport Bolliet ? ou c'est nouveau ? car il y a plein de trucs prévus à supprimer dans le rapport de soeur ANNE BOLLIET qui a vu de si loin, et qui tiennent encore
! Si on a plus Tahiti Presse, ca va coûter cher à la France qui va nous envoyer ses espions de la DGSE  à la place ????  Heureusement il y a les blogs et la liberté d'expression ! A vos
claviers les émeutiers de la Bounty des temps modernes !



Répondre
N


Bonsoir Sylvie-Anne,


J'ai écrit quelque part que le rapport Bolliet aurait dû être brulé en place publique et sous l'oeil des caméras. On peut tout accepter, sauf de perdre sa liberté ! Les blogs et forums ne peuvent
fonctionner honnêtement que s'ils ont accès à l'information officielle et indépendante (si possible). Il ne me reste plus que le journal officiel. Je serais informé des "sales coups" comme
celui-ci, 10 ou 15 jours après lors de sa parution (s'il parait). L'arrêté envoyant le projet de loi sur la propriété publique devant l'assemblée, a été pris le 1er juin dernier et, à ma
connaissance, il n'a toujours pas été publié ???



O


je reçois tous les jours les nouvelles de la Polynésie par TahitiPress .fr et y suis très attaché étant un vétérans des sites nucléaires .


cette nouvelle est désolante voire scandaleuse


une atteinte à la liberté de la Prese


honte à ceux qui ont décidé cela !


Olivier


un internaute pas content



Répondre
N


Bonjour Olivier et merci pour ton commentaire et ton soutien.


5 salariés (3 journalistes, une secrétaire et un commercial)... Je suis atterré par cette décision. Mais maintenons la pression !!



S


C'est aussi la fermeture d'une bibliothèque ne l'oublions pas.



Répondre
N


Claude,


j'espère que la documentation sera récupérée. Mais c'est surtout qu'après eux, nous n'aurons plus que les information presse écrite du groupe Hersant et presse télévisée de TF1,
France2,3,4,5...etc...