LE GOUVERNEMENT V.R.P.

Publié le par N.L. Taram

Capture02-copie-1.jpgLe représentant de commerce, très souvent appelé VRP (voyageur, représentant et placier), est un salarié dont la fonction est de démarcher une clientèle, pour le compte d’une ou plusieurs entreprises (articles L. 751-1 et suiv. du Code du travail).

 

----------o-----------

 

Le gouvernement en campagne… d’information

Tahiti-infos.com - Rédigé par JPV le Jeudi 4 Octobre 2012

 

Mesure singulière, décidée en conseil des ministres, mercredi 3 octobre : une tournée gouvernementale d’information, dans les communes de Tahiti, à compter du 8 octobre au départ de la presqu’île de Tahiti, pour s’achever à Moorea le 13 novembre. La zone géographique abrite 80% de la population de Polynésie française.

http://www.tahiti-infos.com/Le-gouvernement-en-campagne-d-information_a58079.html

 

Quelques commentaires :

 

Dr M... - Donc en clair le gouvernement part en campagne électorale, avec l'argent du contribuable, il me semble que cela s'appelle du détournement de fond public et que c'est réprimé par la loi.

D... - Et Arue, Pirae et Papeete ? On pue ou quoi? Le bus du gouvernement ne passera pas chez nous? Je suis intéressée par les exposés de chaque ministre?
L'idée est originale ! L'argent du contribuable sert enfin à quelque chose!   Il faudrait le nommé le bus magique!

P... C... - "Le gouvernement qui va dans chaque commune pour donner des explications", voilà une excellente idée. Les gouvernements devraient faire cela annuellement. Seulement voilà, ce dernier gouvernement aurait pu faire cela plus tôt pour éviter toute ambigüité et, ce qui est plus grave, c'est qu'ils s'y prennent comme des manches. Ils devraient demander conseil auprès de professionnels de la communication. C'est vrai que la communication, ce n'est pas leur fort...

A... F... - Tout à fait d'accord avec les commentaires de tout le monde! Mais j'ai une question: qu'allez-vous faire pour éviter la réalisation d'un tel abus? Allez-vous laisser faire par fatalisme?? Là est la vraie question!!!

 

Ce genre de tournée est tout à fait honorable afin que la population soit tenue informée du travail du gouvernement qu'elle a élu. Si la presse écrite (pour ceux qui savent lire), les journaux télévisés et les sites sur internet peuvent suffire pour l'information, rien ne vaut le contact direct qui permet aux citoyens lambda de prendre la parole et de poser des questions.

 

Mais le gouvernement, une fois de plus, se trompe de période et de méthode. La plupart des commentateurs reprochent au gouvernement de faire cette tournée en période pré-électorale, en effet, elle aurait pu être programmée au bout d'un an d'exercice ce qui aurait paru normal.

 

 

CSAConcernant les interventions du gouvernement, que dit le CSA :

Le pluralisme hors période électorale

"... En 2009, le Conseil d’État a demandé au Conseil de prendre en compte les interventions du Président de la République qui, en raison de leur contenu et de leur contexte, relèvent du débat politique national (pour le chef de l’État, l’analyse des temps de parole est donc également qualitative). ..."

 

Concernant le financement de ces tournées gouvernementales, je n'ai rien trouvé de condamnable puisqu'elles sont censées s'en tenir aux actions du gouvernement et à la situation du Pays et, de plus, elles ont lieu en dehors de la période officielle de la campagne électorale.

 

Toutefois cette action reste ambigüe et les commentateurs l'ont bien relevée. Ces réunions seront publiques, auront lieu dans des lieux publics ou privés (salle omnisport, préaux d'école, jardins publics,...), elles dureront toute la journée avec repas de midi offert au public (cela nous rappelle une période qui a été dénoncée maintes fois par la majorité actuelle).

 

Il aurait été préférable que le gouvernement contacte les différents maires afin de leur proposer ces réunions d'information auprès du conseil municipal (ils sont quand même élus par la majorité des habitants de la commune). Dans sa proposition, le gouvernement aurait demandé au maire de bien vouloir inviter les habitants de "sa" commune. L'initiative reviendrait donc au maire et non au gouvernement. En cas de refus du maire d'inviter sa population, c'est celui-ci qui serait rendu responsable des protestations des habitants écartés de l'information  et du dialogue direct avec le gouvernement.

 

Enfin, il est à espérer que cette tournée gouvernementale se passe bien, que le public soit nombreux, qu'il n'y ait pas de dérapage de politique-politicienne et, surtout, que les réponses apportées par le gouvernement soient constructives, réalistes et réalisables et non pas de vagues promesses du genre "yaka", "fauquon" ou " c'est la faute de ..." et concernent  en priorité le redressement et l'avenir économique du Pays.

 

----------o----------

 

 

Taiarapu

 

Aux dernières nouvelles, il semblerait qu'il n'y avait pas foule à Taiarapu Est et qu'elle était limitée aux sympathisants et proches du gouvernement. Heureusement pas de dérapage du style campagne électorale, mais peu de questions du public et quelques vagues promesses peu réalistes de certains ministres (d'après l'article des Nouvelles, je n'y étais pas).

 

Espérons que lors des prochaines réunions, il y ait un vrai débat.

 

http://www.lesnouvelles.pf/article/ca-fait-la-une/le-principe-de-realite-part-en-tournee

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article