LE SIEVERT

Publié le par N.L. Taram

Le sievert (symbole: Sv) est l'« unité utilisée pour donner une évaluation de l'impact des rayonnements sur l'homme ».

Plus précisément, c'est l'unité dérivée du système international utilisée pour mesurer une dose équivalente, une dose efficace ou un débit de dose radioactive(Sv/s, Sv/h ou Sv/an), c'est-à-dire pour évaluer quantitativement l'impact biologique d'une exposition à des rayonnements ionisants.
Cette unité a été nommée en hommage à
Rolf Sievert, physicien suédois, ayant travaillé sur la mesure des doses radioactives et les effets biologiques des radiations.

L'effet des rayonnements dépend d'abord de l'énergie ionisante reçue physiquement par chaque unité de masse. Le Sievert a donc la même définition physique que le gray, soit un joule par kilogramme. Cependant, l'effet spécifique de cette énergie est traduit par deux coefficients, l'un rendant compte de l'efficacité biologique des différents rayonnements, et l'autre de l'impact biologique de l'atteinte d'un organe donné. Ces deux facteurs de pondération sont des « grandeurs sans dimension ».

 

Radioactivite-dosesDHE

Description : Relation entre dose absorbée, dose équivalente et dose efficace et unités appropriées. Source : Commission internationale de protection radiologique - Date : 19 mars 2012 - Source : Own work - Auteur : Calmos

 

Sievert. (2013, février 11). Wikipédia, l'encyclopédie libre. Page consultée le 20:58, février 11, 2013 à partir de http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Sievert&oldid=88644062.

 

----------o----------

 

tendresse et moi 2011Gérard JOYON

Animateur du forum "Les cobayes de la république"

http://www.lescobayesdelarepublique.org/

 

Revue de Presse Aujourd'hui à 4:01

 

En voyant le radex dans l'article de DAMIEN et sa mesure Gamma, il en ressort que nous sommes à 29 millisieverts par an.
En effet cette mesure de 3.31 est en microsieverts/ heure.
Nous avons effectivement entre 20 et 25 fois plus que la dose maxi acceptable moyenne autorisée.
Chez moi, ci dessous mon appareil.

 

gammas10 

Pour vous donner une idée, le maximum admissible cumulable dose artificielle pour les

travailleurs nucléaire et radiologie est de 20 millisieverts/ an.

En FRANCE : sur douze mois

Par contre la dose est plus petite :

1 millisievert année glissante   pour un habitant    en    dose   artificielle, autorisée.

La radioactivité  dite naturelle  elle , varie en fonction des lieux en France
Moyenne 2. 4 millisieverts/ an

Millisieverts unité de dose équivalente, une dose efficace ou un débit de dose radioactive (Sv/s, Sv/h ou Sv/an) agissant biologiquement sur le corps.

Si vous avez des petites questions sur ces calculs vous pouvez par message privé me demander. Je dis bien des petites , car je ne suis pas un expert.


 

Vimare : Revue de Presse Aujourd'hui à 4:50

 

Gérard, ça voudrait dire que la radioactivité en France et dans le monde augmente..
Les mesures faites sur la côte Est des USA, sont en augmentation permanente, aussi avec le Canada. A voir si tout ça vient maintenant de Fukushima..
De toute façon, ils vont purger les piscines, elles sont saturées...
Donc, direction l'océan..
Je suis très loin d'être un expert, et je n'y connais pas grand chose..
Bon comme je suis Fukushima depuis le début...
shokingY aurait-il un rapport de cause à effet...
Tu dois avoir un clavier nucléaire...
Merci de ta réponse

 

Gérard JOYON : Revue de Presse Aujourd'hui à 7:30

 

Non le clavier pas de problème.
La lecture que l'on voit, est ce qu'il y a dans le bureau et c'est tout à fait normal . On lit 0,073 microsieverts./heure.
C'est bon et tout à fait normal.
Cela peut varier.
Actuellement c'est retombé à 0.052 puis ça remonte à 0.152 puis maintenant 0, 093.
En effet la radioactivité ambiante varie en permanence tous les instants.


Ce que l'on pouvait lire sur la doc de DAMIEN, (VAUJOURS) c'était 3.31.microsievert/heure
Soit 3,31/ 0,073 soit 45 fois plus que dans mon bureau au
moment de la photo.
Mais ce résultat affiché sur le Radex de l'article (VAUJOURS) est dans une zone bien précise et correspond en effet à 25 /30 fois la radioactivité qu'il devrait y avoir si ce n'était pas pollué par les restes des tirs froids.

L'augmentation "activité ionisante" sur les côtes du Pacifique est en "partie" malheureusement dues à FUKUSHIMA (réponse à un MP d'un copain).
Mais ne tombons pas dans la psychose.
Par contre il faut que cela soit suivi et ça l'est.

Afin de ne pas mélanger, nous trouvons sur cette planète

 

de la radioactivité :

1 - Naturelle, rayons solaires cosmiques, granit, basaltes, géologique, divers 2.4 millisieverts/an en FRANCE, moyenne de tout le pays.

2- Puis s'ajoute

l'artificielle,  conséquence des essais, de l’industrie des centrales,des produits radiologiques des déchets etc
Pour celle -ci, cette "artificielle" creé par l'homme, des normes sont imposées.

C'est ce que l'on entend lorsque l'on dit ou écrit : 

nous avons droit à "tant de..." par an pour un habitant

en l'occurence :

1 millisievert/an en FRANCE et Europe occidentale.
Et 20 millisieverts pour les travailleurs du nucléaire ou proches des rayonnements en FRANCE.
Comme cité plus haut en début de post.

 

Faites attention de ne pas mélanger les microsieverts et les millisieverts.
Les compteurs vus ce jour indiquent des microsieverts/heure, c'est à dire le millième d'un millisievert/heure.
Pour calculer sur une année on peut s'amuser à faire ce que je vous avais fait l'autre jour dans la détection pour les nuls :
nombre de microsieverts/ heure multiplié par 24 heures puis multiplié par 365 jours .
On convertit en millisieverts ce résultat.
Cela vous donne par anticipation de ce que l'on aura reçu en considérant ces fameuses doses horaires mais sur un an.

Capture02-copie-1.jpgJe répète que c'est une moyenne horaire que l'on doit se servir.
En effet il y a des périodes suivant climat, vents, où les variations sont énormes.
Attention "énorme" ne veux pas dire dangereux.
C'est la variation, mais tant que cela (le débit de dose) reste dans la normale....c'est bon.

Des détecteurs plus performants "travaillent" en nanosieverts donc avec une unité encore mille fois plus petite que le microsievert.
Avec des tubes de gaz radioactif "tube geiger" plus long donc plus précis .

Résumé succinct des unités à chaque fois facteur 1000 :
- Nanosieverts multipliés par mille égal microsievert
- Microsievert multiplié par mille égal millisievert .

 

....... celle- ci nous intéresse, c'est cette échelle de mesure que l'on utilise sur une année dans tous les coins de notre ronde terre.

 

Multiplier par mille ce dernier vous obtenez  :

Le sievert, unité de mesure biologique de la dose de radiation reçue par les tissus humains.

Cette donnée s'exprime en millième de sievert appelé millisievert = mSv.

L'exposition à la radioactivité naturelle en France situe entre 1,5 à 6,0 mSv soit une moyenne de 2,4 mSv par année glissante,  par habitant.

Je termine ce post, je lis 0,129 microsieverts./ HEURE
J'appuie sur mon compteur et il me donne la moyenne calculée de cette dernière heure qui est de 0,094 microsieverts./Heure.

 

Pour demain et en considérant que c'est en gros la moyenne dans la région,
calculez la dose qui sera cumulée dans une année le 11 février 2014.
Au boulot.
Le résultat en millisieverts/an bien sûr.
Si j'avais fait une erreur dans mon papier, n'ayez pas peur de me signaler car là je tape vite.
 

----------o----------

 

TAHITI : (selon le rapport IRSN de 2011)

 

Source : RADIOACTIVITÉ EN POLYNÉSIE

 

Doses efficaces annuelles dues à la radioactivité artificielle de 2005 à 2011 pour
les populations concernées par le programme de surveillance de la Polynésie
française (en microSievert)
 

 

IRSN 2011 

 

.......................... 2005.... 2006.... 2007... 2008.... 2009... 2010... 2011
Tahiti.................. ≤ 3...... ≤ 4..... ≤ 2...... ≤ 2...... ≤ 2...... ≤ 3...... ≤ 2

 

Soit.... ~ 0,002 milliSv/an/personne ???

 

Chers lecteurs, vos explications seront les bienvenues...

 

Commenter cet article

SAINT ETIENNE Claude 16/02/2013 20:25


existe t-il seulement une dose acceptable, la fin de vie d'un humain n'est elle pas due à ce cumul des résiduels normaux, acceptables voire naturels.


 Personne ne peut le dire sachant que les centenaires concernés ne sont que très rarement des gens d'extérieurs comme les agriculteurs, mais bien tout le contraire des gens d'intérieur...


 

N.L. Taram 17/02/2013 10:55



Bonjour Claude,


je crois surtout que nous ne sommes pas égaux devant tous ces problèmes de santé. Le plus bel (sic) exemple est de cas de certains d'entres vous, "cobayes de la république"...



SAINT ETIENNE Claude 16/02/2013 14:04


Bonjour à tous,


Rien d'écologique ce mot surtout quand au fil du temps le bien penseur de service a su se l'approprier


          "Ainsi, les doses efficace E et équivalente H sont différentes des doses absorbées D , puisqu'elles dépendent de la valeur des farceurs qui EN établissent les données (et en
FRANCE on s'y connait..."


Les travaux de monsieur SIEVERT sur les faibles doses lui ont suffit à entrainer son pays sur la voie de la sagesse(les bombes et piles à fort rayonnement n'étant pas encore inventées, peut être
y avait il songé?).

N.L. Taram 16/02/2013 18:24



Bonjour Claude et bienvenue sur le blog après une si longue absence.


J'ai trouvé ce texte de notre ami GG intéressant. Moi qui pataugeais dans tous ces termes techniques, je commence à comprendre. Enfin, je comprends surtout qu'il y a encore des choses que je ne
comprends pas. D'où ma question à la fin de l'article...



wakrap 13/02/2013 21:01


Bonjour,


Pour aider à relativiser tout ceci : un aller retour en métropole en avion c'est 0.2 milliSV. Soit l'équivalent de 10 radio panoramiques chez le dentiste.


Si tu déménages de Lyon en Corse c'est comme si tu faisais une radio panoramique toutes les 15 heures tout le temps où tu vis en Corse.

N.L. Taram 14/02/2013 00:19



Bonjour Wakrap et merci pour ton commentaire,


ces exemples confirment l'idée émise par l'article. Nous ne sommes jamais à l'abri et nous ne sommes pas, en Polynésie, les plus mal lotis...



Gérard JOYON 13/02/2013 20:12



Bonjour Pierre,


 


Quelques explications supplémentaires :


 


Les 20 millisieverts c'est la dose autorisée pour les travailleurs en contact avec la radioactivité.
C'est la norme acceptable depuis quelques années.Quand nous étions aux essais Sahara Polynésie elle était à 50 millisieverts.C'est le cumul de dose artificielle sur année glissante autorisé pour les travailleurs
du nucléaire. 20 millisieverts.(Code du travail, Article R231-76).

Pour les habitants normaux ne travaillant pas dans le nucléaire ou en contact avec, c'est 1
millisievert. La réglementation fixe à 1 millisievert (mSv)an la dose efficace maximale
admissible résultant des activités humaines en dehors de la radioactivité naturelle et des doses reçues en médecine.

Nous sommes ici en train de parler de la radioactivité conséquence de l'homme, l'Artificielle.Dose légale artificielle reconnue acceptable en plus de celle qui vient ci-dessous.____________________________________________________________
Les 2,4 milisieverts , c'est la moyenne annuelle observée en FRANCE en radioactivité Naturelle .Rayons solaires
cosmiques, géologie radon etc...
Celle-ci on ne peut pas la modifier c'est la nature .
Les 2, 4 millisieverts sont obtenus en considérant toutes les régions de France maxi 6 mini 0,05, et des.. des poussières calculé sur le nombre d'habitants.

Je répète: 3 chiffres.
1 mSv cumul dose artificielle annuelle autorisée habitant normal ne
travaillant pas dans les rayonnements.
20 mSv cumul dose artificielle annuelle autorisée travailleurs en
contact ou proche rayonnements.

2,4mSv cumul dose moyenne annuelle reçue naturelle observée pour la France pour les homos sapiens vivant dans l'hexagone.
Cette dernière ne peut avoir de normes.
Mais on peut ,de par son emplacement géographique essayer de ne pas construire ou habiter dans les zones les plus naturellement radioactives .



 


 

Pierre Carabasse 13/02/2013 19:47


ATTENTION


A la fin du texte de Gérard JOYON, il faut lire :


Je
termine ce post, je lis 0,129 microsieverts./ HEURE


et non
0,0129.

N.L. Taram 13/02/2013 19:48



Correction effectuée...



Gérard JOYON 13/02/2013 14:08


Le résultat donné par le rapport    IRSN . est celui  concernant  la radio activité
artificielle  c'est à dire créée par l'homme  essais etc..


 


Ne pas confondre avec la radioactivité  naturelle spécifique à cette région du PACIFIQUE .


Ce qui me pose  question  c’est de savoir comment l’IRSN, cet organisme a fait pour établir ce tableau .


Comment a-t'il a opéré pour obtenir ces différentes estimations.   


J’utilise volontairement ce terme "estimation".


Gérard JOYON


 

N.L. Taram 13/02/2013 19:29



Bonjour Gérard,


En effet, tu soulèves un problème de taille. Je suppose que connaissant d'avance la radioactivité naturelle, ils n'ont plus qu'à déduire du total trouvé pour connaitre l'artificielle. Mais le
taux de radioactivité naturelle est-il fixe dans le temps ?


Je vais relire avec attention le rapport IRSN. On doit avoir ce même calcul sur les rapports IRSN concernant la France métropolitaine.



Jean-Paul 12/02/2013 23:05


Tres bon Pierre, moi j'en suis encore au début..Il est super notre Gégé..