LES NAUFRAGEURS

Publié le par N.L. Taram

« L'histoire est un perpétuel recommencement” (Thucydide).

Début  avril 2010, j’avais cru que les trois Mousquetaires (Flosse, Temaru, Tong Sang, plus d’Artagnan/Bouissou) allaient sauver le royaume Maohi.  Que nenni, je m’étais trompé lourdement…

Ensemble impossible

En fait, ils nous refont un remake d’un film de novembre 2009 aux multiples versions déjà vécues par le passé. Souvenez-vous de l’éditorial des Nouvelles du 14 novembre 2009 : «L’idée est toute simple : il suffit de bloquer le budget Temaru jusqu’à fin mars, et de renverser ensuite le gouvernement par cette fameuse motion de renvoi. Ce qui signifie concrètement que le trio Tahoeraa-To Tatou Ai’a-Te Mana o te mau Motu inaugurent dès à présent une nouvelle guerre de tranchée à l’assemblée pour les quatre prochains mois, le temps de trouver leurs 29 recrues. En privant le fenua de budget 2010, et le condamnant ainsi à tourner de janvier à avril 2010 sur les douzièmes de 2009. De la folie pure. L’instabilité relancée plus forte que jamais. À qui veulent-ils faire croire que leur priorité, c’est de “relancer l’économie” ? Relancer leurs propres “économies de toute une vie” plutôt. ». Il suffit de changer quelques noms et quelques dates et nous avons le même scénario. Décidément, ils manquent d’imagination….

naufrageur

Extrait d’un article de L’EXPRESS.FR du 3 juin 2009 :

Quand les sauveteurs se transforment en naufrageurs

Les pouvoirs publics tentent d'éviter le pire en favorisant les reprises d'usines. Au risque de confier les salariés à des propriétaires pas toujours très clairs.

…………. En ces temps troublés, la prudence est de mise. Les chasseurs de prime se parent facilement de respectabilité dès qu'il s'agit de sauver des emplois. La liste est longue des reprises miraculeuses qui tournent au cauchemar. Que ce soit à la barre du tribunal de commerce ou dans les bureaux feutrés des cabinets de conseil, le choix d'un sauveur est toujours délicat………….. « Fermer un site peut coûter très cher, relève Olivier Guilloux, associé chez Secafi, spécialiste de l'accompagnement des comités d'entreprise. Il faut supporter la baisse de charge, payer le plan social à hauteur de 100 000 à 200 000 A par salarié, financer la dépollution. Sans parler des dégâts sur l'image. » Gouvernement et collectivités locales ont aussi tout intérêt à l'éviter.

naufrageurs-gd

SPÉCIAL QUÉBEC: LA NATION & SES NAUFRAGEURS

Relevé sur le site québécois : http://www.lesdiplomates1984.com/news/special-quebec-la-nation-et-ses-naufrageurs/

Les principales raisons expliquant pourquoi il y a encore des Québécois qui sont fiers d'être Canadiens !

1) L'IGNORANCE 
Définition : L'ignorance désigne un décalage entre la réalité et une perception erronée de la réalité. 

 2) LA PEUR 
La peur est l'arme favorite des adversaires de la souveraineté. Elle s'articule principalement autour de l'aspect économique et des menaces d'un chaos social tels qu'avançait Sheila Cops via sa chronique du Journal de Montréal. Vous la voulez encore l'armée ?
Il est plus facile de rester comme on est. Le changement pourrait être porteur de catastrophe. Donc les souverainistes sont néfastes, ce qui fait que le Canada est le rempart contre la catastrophe. 

3) LA MALHONNÊTETÉ INTELLECTUELLE
Des gens bien informés et peut-être même un peu souverainistes dans le fin fond mais qui vont vanter les mérites du Canada à des fins purement personnelles. Plusieurs politiciens pourraient entrer dans cette catégorie. 

4) L'ENDOCTRINEMENT 
Des gens informés, qui sont au courant de l'histoire du Québec, mais qui ont aussi gobé tout ce que les fédéralistes disent et qui finissent par croire que le Canada est mieux que le Québec.

5) L'INSOUCIANCE BÉATE ET NIAISE
Du genre de ceux qui trouvent que le drapeau canadien est plus beau que le drapeau québécois.... De plus, ils trouvent que le Canada, c'est mieux parce que le pays est plus grand.
Les citoyens que l'on a convaincus de la futilité de l'exercice démocratique et qui ne votent plus donnent assurément un avantage aux minorités activistes…Naufrage-MAOHI-1.jpg

6) LA SERVILITÉ
Voilà, une autre raison qui permet de classer du monde comme Claude Ryan, Robert Bourrassa, André Pratte, Alain Dubuc dans le groupe des naufrageurs. Des gens informés et trop intelligents pour se faire endoctriner par des fadaises, mais qui sont quand même de fervents fédéralistes fiers de leur Canada.

 

"Le démagogue prêche des doctrines qu'il sait fausse à des gens dont il sait qu'ils sont idiots !" - H. L. Mencken

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

christian Penilla y Perella 22/06/2010 20:51



Taram


    Cela prouve que nous vivons dans un monde sans foi ni loi .


             La Polynésie a connu dans le passé  le meilleur et le pire mais à l'époque où j'ai lancé mon
entreprise ( 1956 ) presque tout se traitait sur parole . L'honneur , cela existait et ceux qui y dérogeaient étaient mis au banc de la socièté . Ils étaient connus et peu
nombreux , tout simplement on évitait de traîter avec eux .


    Il y a quelques jours à la télé , le spectacle affligeant d'un journaliste invitant un élu croulant sous les affaires ,à s'exprimer en public
pour clamer  des contre vérités , n'était pas pensable à cette époque là .


     Pour être monté en exergue rien de mieux à notre époque que d'être une crapule , est ce la " prime voyoux ? " 



christian Penilla y Perella 22/06/2010 06:50



         Cela me rappelle un certain Bernard TAPI qui rachetait des entreprises pour quatre sous pour les sauver et les revendait par appartement en s'en
mettant plein les poches . Aux ouvriers il ne restait que les yeux pour pleurer .


         Une fois le micro n'était pas coupé et il venait de finir un discour devant les ouvriers d'une usine en leur faisant de belles
promesses  et goguenard il a déclaré ( à peu prés ceci ) : Pauvres cons ils y croient .  



N.L. Taram 22/06/2010 07:35



Ce monsieur Tapi aurait dû faire de la politique car il semblerait que c'est la même chose :


"Pauvres cons, ils y croient"