LES RATS (3)

Publié le par N.L. Taram

Parti-de-Gauche-copie-1.jpgJe viens de lire un texte sur la succession de Georges Frêche à la présidence de la région Languedoc-Roussilon.

http://partidegauche34.midiblogs.com/

 

Quelques extraits :

«… Ceci dit, à peine disparu, la guerre de succession a fait rage. Au conseil régional Navarro a pris le pouvoir en utilisant Bourquin et a éliminé à la fois ceux qui manifestaient un peu d’indépendance … et ceux qui en savaient un peu trop comme Delacroix qui a suivi le maître de longues années dans les cabinets et l’administration… Aujourd’hui ils veulent tous se refaire une virginité sur son dos en oubliant un peu vite que tous ont longtemps cautionné ce système… ».

 

Ma parole, on se croirait à Tahiti, eux aussi sont envahis par les rats !

 

Assemblée 

Les élus de To Tatou Ai’a et leur gouvernement minoritaire, sont d’une naïveté époustouflante…

 

TTA-1.jpg

Communiqué de presse de To Tatou Ai’a :

 

..............

Le groupe TO TATOU AI’A a voté pour avec l’ensemble de ses 14 voix (pour 14 élus), n’en déplaise à M. DROLLET (opposition).

Heureusement, ils ont quand même voté pour leur président…

L’UPLD a voté contre tout le long du texte,........

Normal, d’abord l’UPLD (22 élus) c’est l’opposition, ensuite ce texte est nul, c’est un mauvais calcul et certaines clauses sont mensongères…

Le Tahoeraa, qui avait soutenu le collectif en commission, soutenant en cela ses ministres, s’est abstenu, dans sa quasi-totalité (à l’exception de Mme LEVY-AGAMI et de M. KAUTAI), pour des raisons qui nous paraissent encore bien obscures !..........

Voilà ce qui devrait étonner le TTA, car le Tahoeraa est dans la même mouvance (soi-disant autonomiste) qu’eux…

 

                                             ----------o----------

  

Pourquoi ce désaccord entre les élus du TTA (14) et ceux du Tahoeraa (12) ?

Si j’ai bien compris, comme en région Languedoc-Roussillon, les élus du TTA, tous des anciens du Tahoeraa de Gaston Flosse « … veulent tous se refaire une virginité sur son dos en oubliant un peu vite que tous ont longtemps cautionné ce système »

 

Quand va-t-on autoriser la chasse aux RATS ? Je connais quelques endroits où ils pullulent…..

 

Palais-deratise.jpg

 

En ce qui concerne les textes mensongers et d’une portée quasi nulle, de notre cher ministre Teva Rohfritsch (PAP/PIL, PAB/PHB et TPE), j’ai eu l’occasion d’en parler dans des précédents articles :

http://tehoanotenunaa.over-blog.com/article-le-social-en-polynesie-60436949.html

http://tehoanotenunaa.over-blog.com/article-les-rats-2-60334390.html

 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SAINT ETIENNE Claude 11/12/2010 11:01



Bien Christian, personnellement je voyais le mal sur l'autre face, celle des entreprrises de grandes dimensions qui écrasent et virent à tour de bras, pour aller mettre leur magot à l'étranger.
C'est les deux conjugués. Il n'y a plus que du très haut ou très bas.



Christian Penilla y PerellaSaint Etienne Claude 10/12/2010 21:44



Taram


 


J'oubliais un détail important à propos des pays de misère qui créaient toutes ces mini ou micro entreprises. C'est la quasi totalité qui ne paient plus de taxes et d'impôts , ils en sont
incapable par ce qu'ils arrivent à peine à survivre et que parallèlement le travail au noir se généralise. Alors il reste des cacaouettes à l'Etat qui à son tour se popérise , les
insfractrustures , routes , ponts , édifices publics se dégradent et les services publics ont peine à survivre .



Christian Penilla y PerellaSaint Etienne Claude 10/12/2010 20:18



Taram


 


Ces anciens du Tahoeraa n'ont pas seulement cautionné le système mais en ont largement profité.


En plus ils en sont les clônes parfaits.


Pendant que nos élus s'amusent à part quelques uns ( c'est l'exception qui confirme la règle ) , le pays s'enfonce , le chomage s'accélère et le peu d'économie qui reste s'étiole;


A ce rythme nous allons droit à la mise sous tutelle même si elle ne dit pas son nom.. Les fonds de tirroirs sont vide.


Ou alors il reste une solution au gouvernement c'est de charger la barque des impôts quitte à assécher les finances des seuls productifs de la Polynésie.


 


Aprés ce sera la paupérisation des classes moyennes et la précarité générale .


Un des signes qui ne trompe pas est par exemple de pousser à la création de micro entreprises comme si cela créait par miracle du travail.


Le gâteau travail ne change pas de taille même si on multiplie artificiellement les entreprise.


 


Avez vous remarqué que dans  tous les pays ravagés par la misère les micro entreprises pullulent .


C'est "le sauve qui peux " généralisé.



N.L. Taram 10/12/2010 21:14



Bonjour Christian,


"Le gâteau travail ne change pas de taille même si on multiplie artificiellement les entreprise."


C'est tout à fait, ce que je voulais publier concernant le projet TPE (Trés Petite Entreprise)