LIBERTAIRES & LAÏQUES

Publié le par N.L. Taram

Libertaires et laïques… des convergences naturelles ?

le principe anarchiste

 

Parce qu’il se dresse contre le maître « lorsqu’il juge que, par tel ordre, quelque chose en lui est nié qui ne lui appartient pas seulement, mais qui est un lieu commun où tous les hommes, même celui qui l’insulte et l’opprime, ont une communauté prête », un anarchiste est, au sens où l’entendait le philosophe Albert Camus, un révolté : « Un homme qui dit non. Mais s’il refuse, il ne renonce pas : c’est aussi un homme qui dit oui, dès son premier mouvement. »

Ainsi, s’ils rejettent l’argument d’autorité, les libertaires affirment simultanément leur volonté de réflexion critique et leur défense de la dignité humaine comme des droits à disposer de soi-même et à se réaliser pleinement. Cette position les place au cœur du mouvement laïque. Plus exactement, la laïcité est le socle de leur action.

EliseeReclus

Le géographe Elisée Reclus estime d’ailleurs que la société anarchiste est en germe « partout où la libre pensée rompt les chaînes du dogme, partout où l’esprit d’enquête rejette les vieilles formules, partout où la volonté humaine s’affirme à travers des actions indépendantes ; partout où des gens honnêtes se rebellant contre tout renforcement de discipline, se joignent librement afin de s’éduquer et reprennent en main sans aucun maître, leur part de vie et l’entière satisfaction de leurs besoins. » 

 Emancipation et fin de la servitude

Les libertaires donnent une tournure socialiste à cette libre pensée : une émancipation complète nécessite l’appropriation collective des moyens de production car, selon eux, « l’assujettissement économique » du

Notice-pour-etre-anarchiste

travailleur au capitaliste engendre « la servitude dans toutes ses formes : misère sociale, dégradation mentale, soumission politique. » Pour atteindre ce but, – délaissant la voie gouvernementale et les risques de cogestion du capitalisme, d’émergence de nouvelles classes dominantes voire de dérives autoritaires –, ils choisissent de multiplier les réalisations autogestionnaires, fédérées entre elles, capables de se substituer aux formes d’organisations capitalistes et étatiques. Persuadés que le socialisme est en perpétuel devenir et que seuls des hommes et des femmes libres créent une société libre, les anarchistes refusent toute idéologie figée et s’attachent à mettre dès à présent en pratique les assemblées générales, les décisions collectives et la désignation de mandatés révocables notamment dans les coopératives et les syndicats qu’ils créent, comme en Espagne où les anarcho-syndicalistes de la Confederacion General del Trabajo fédèrent aujourd’hui 60.000 travailleurs.

laicite

Des combats communs

En plus de leur investissement dans les mouvements sociaux touchant l’emploi, le logement, les sans-papiers ou encore le climat, les libertaires sont actifs dans une série de luttes qui coïncident avec celles des autres laïques.

On se souvient des affiches « Contre le sida : la capote, pas la calotte » diffusées par le mensuel belge Alternative Libertaire et de sa campagne de débaptisation de 1995. Aujourd’hui, les organisations libertaires continuent à résister aux dogmes religieux, chrétiens, juifs ou musulmans. Et elles réaffirment entre autres leur attachement à laïcité de l’enseignement, face au créationnisme ou à la remise en cause des cours d’histoire et de gymnastique.

Parallèlement, elles dénoncent le culte de la patrie et le mythe de l’« identité nationale », que les dirigeants présentent ces derniers comme alternative aux replis communautaires ou qu’ils s’en servent pour galvaniser la population lors de crises économiques. Culture à courte vue, passéisme réactionnaire, conformisme social, xénophobie : le nationalisme et ses drapeaux sont les linceuls de la pensée libre.

………..

affi rlsaisie-dcca6

Craignant qu’en ces temps incertains la valorisation et la défense de la collectivité ne se fassent aux dépens des droits de l’individu, les anarchistes s’inquiètent de l’instauration récente de méthodes particulières d’enquête, de la multiplication des caméras ou de l’apparition des nanotechnologies comme les puces RFID (Radio Frequency Identification – puce d’identification personnelle par onde radio) …

Assez logiquement, les libertaires d’ici et d’ailleurs, adversaires du nationalisme et de l’autoritarisme, informent sur les mouvements d’extrême droite et les combattent. En Italie, des militants contrent les rondes « citoyennes » récemment initiées par la Ligue du Nord. En Russie, d’autres s’opposent aux néonazis par les procès et les manifestations, au péril de leur vie. Tous ces combats sont menés parce que c’est l’Homme, être indépendant et perfectible, qui est au cœur du projet anarchiste. Et comme l’a écrit le théoricien Bakounine – ou est-ce un autre laïque ? – : « L’homme n’est réellement libre qu’autant que sa liberté, librement reconnue et représentée comme par un miroir par la conscience libre de tous les autres, trouve la confirmation de son extension à l’infini dans leur liberté. »

[Par le collectif de la revue libertaire « A Voix Autre »  www.avoixautre.be]

L'article >>> http://www.avoixautre.be/spip.php?article2459&var_recherche=Libertaires%20et%20la%EFques%85%20des%20convergences%20naturelles%20%3F

Publié dans LIBRE PENSÉE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lolo34 11/05/2010 23:36



Salut l'ami,


Comme c'est étrange, la semaine pasée je déclarais aux camarades du Front de Gauche que j'étais redevenu très perméable à l'anarchie qui de fit continuera toujours de m'habiter. Un retour
aux sources peu-être, lié aux gros soucis que j'ai actuellement avec l'ami Revol qui vient de me trahir.


Je pars en Auvergne le 19 mai pour une semaine. Le temps de reprendre des forces pour revenir au combat politique...


Amitiés.


Lolo34



N.L. Taram 12/05/2010 01:28



Salut Lolo 34,


ça me fait plaisir de te lire. Tu as vu que je puise régulièrement des textes sur ton blog...


Trahi par un ami politique ? cela n'a rien de surprenant... Je viens moi-même de me mettre en congé pour un certain temps de mon parti politique.. le temps de me ressourcer comme toi.


J'ai toujours gardé soigneusement les disques que tu m'as laissé à ton départ dont, bien sur, Léo Ferré "Anarchie".


A bientôt sur le net et porte toi bien.



christian Penilla y Perella 11/05/2010 23:05



Taram


       On ne devrait même pas se poser la question ou parler de chance  . CQFD



christian Penilla y Perella 11/05/2010 21:11



              Si on a de la chance de parler librement c'est que l'on vit déja sous une forme de
dictature qui ne dit pas son nom  .



N.L. Taram 11/05/2010 21:22



Hum ! cela mérite réflexion....



sylvie-anne 11/05/2010 11:04



Que de la sympathie ?  hum j'y crois pas trop !


Crois -tu que les choses vont changer au fenua  ces prochaines semaines ?



N.L. Taram 11/05/2010 11:26



Le grand changement a eu lieu il y a 47 ans et depuis 30 ans c'est la même comédie que l'on nous joue... avec quelques poussées de fièvre de temps en temps.


Je n'apprecie pas tellement Tahiti Tomorrow car trop caricatural et non constructif ; Mais pour son dernier article, j'aime assez et il y a quelques propositions. Le lien dans la colonne de
droite, rubrique "Nouvells du gouvernement".



sylvie-anne 11/05/2010 10:43



Comme j'envie ta situation où tu peux tout dire !


Tu as ta liberté d'expression ! profites en !


et mesures bien ta chance de pouvoir parler ainsi .



N.L. Taram 11/05/2010 10:54



Bonsoir Sylvie-Anne,


Oui, enfin... c'est pas moi qui parle, ce sont les anarchistes...


Mais j'ai de la sympathie pour eux