Loi électorale (4)

Publié le par N.L. Taram

Alors ce projet de loi électorale de Madame la ministre OM, ils nous le sortent ?

Bulletin noirAlors nos soi-disant gouvernants, nos représentants, vous attendez quoi ? Vous pensez que nous ne savons pas lire, que nous sommes incapables de comprendre* ?

Mais vous nous prenez pour qui ? Vous ne gouvernez pas, vous êtes juste nos représentants, vous êtes juste une liste électorale…. Le pouvoir c’est nous, LE PEUPLE !!!!

* quoique nous n’ayons peut-être pas bien compris, la preuve nous avons voté pour vous…

LE POUVOIR DU PEUPLE

En démocratie, c’est le peuple qui décide. Il a le pouvoir de décider de ses dirigeants, des régimes politiques qu’il souhaite, des constitutions qu’il veut. Il est souverain et, en tout temps, il peut décider démocratiquement d’un changement de régime politique, économique et social. Il est le seul habilité à le faire. La force des ambitions personnelles, celles des lobbyistes et du pouvoir de l’argent doivent lui être subordonnées.

………….

Oscar Fortin

http://humanisme.blogspot.com

 

Le Pouvoir au peuple

Jurys citoyens, tirage au sort et démocratie participative

de Yves Sintomer

http://www.amazon.fr/pouvoir-au-peuple-Yves-Sintomer/dp/2707151483

 

Le pouvoir au peupleRésumé du livre

La proposition de Ségolène Royal de mettre en place des jurys citoyens tirés au sort pour évaluer et juger l'action des politiques a soulevé une tempête de protestations. Ces réactions témoignent à la fois de l'inculture des responsables politiques et de leur peur de la démocratie. Alors que la défiance des citoyens à son égard s'installe durablement, ils s'acharnent pour une large part à vouloir perpétuer un funeste statu quo. Pourtant, le tirage au sort a une longue histoire. Plus, il constitue indéniablement l'une des dimensions des sociétés démocratiques, dimension qui a parfois été au premier plan, et qui parfois s'est faite moins visible aux yeux du public. Face à la démocratie d'opinion, et sa fascination pour les sondages, d'autres formes de participation démocratique s'inventent où les citoyens et les mouvements sociaux peuvent prendre toute leur part. Qui donc aurait à perdre si les citoyens pesaient davantage dans les prises de décision, si les élus devaient rendre des comptes devant des publics attentifs et bien informés ? Pas les citoyens, bien sûr. Mais même les élus pourraient y gagner : si la politique regagnait en crédibilité, elle pourrait conquérir plus de marge de manœuvre face aux forces du marché et aux pesanteurs bureaucratiques.

 

Publié dans Politique, Démocratie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christian Penilla y Perella 15/03/2011 02:07



Taram


 


Wait and see.


Chat échaudé............................



N.L. Taram 15/03/2011 08:18



Bonsoir Christian,


Hier (entre midi 13 et midi 14/03) 80 visiteurs uniques. C'est la deuxième fois que le blog atteint ce chiffre. Il y a quand même des lecteurs...



Hnt 14/03/2011 09:05


Ia orana ok c le peuple qui décide mais quel mode de scrutin nous sera t il impose ?


N.L. Taram 14/03/2011 09:27



Bonjour HNT,


La ministre a promis de demander l'avis de l'AP (confirmé par le HC). J'ose espèrer qu'ils suivront cet avis... Hum !!!


Ce qui me fait raler, c'est que le projet est ici depuis jeudi, il a été transmis aux élus et nous "TINTIN"... Enfin, peut-être demain