MASSACRE A LA TRONÇONNEUSE

Publié le par N.L. Taram

Tapez « massacre arbres » sous Google, vous obtiendrez 1.630.000 résultats :

 

Méru (oise) : "Halte au massacre des arbres!" - une ...

Delanoé massacre 300 arbres pour réaliser son petit caprice de ...

Chaufferie au bois? Un massacre pour les arbres et la biodiversité ...

Arrêtez le massacre des arbres. - parlons-environnement.fr

Les Arbres Venerables - Combloux, le Massacre des Arbres

Centre aquatique : les arbres vont être abattus Non au « massacre ...

NATUR-ACTION - Massacre d'arbres en Brière ! | natur-action ...

…….

 

En Polynésie, que disent les textes :

« En Polynésie française, tout abattage, arrachage d’arbre ou défrichement est réglementé par la  Délibération n°58-13 du 07 février 1958. Pour des raisons de protection contre l’érosion et sauvegarde de l’environnement, ces travaux nécessitent l’accord préalable de la municipalité concernée et des avis du propriétaire et du SDR. »

 

Et pourtant le massacre continue :

 

Les riverains en colère contre l'abattage d'arbres

La Dépêche - Publié le mercredi 01 juillet 2009 à 09H24

MOOREA - Aménagement de la Putoa

http://www.ladepeche.pf/article/moorea-maiao/les-riverains-en-colere-contre-labattage-darbres

   

moorea300 

 moorea150

  

 Massacre à la tronçonneuse à Raiatea

Tahiti Herald Tribune - lundi 13 décembre 2010

http://tahitiht.blogspot.com/2010/12/massacre-%C3%A0-la-tron%C3%A7onneuse-%C3%A0-raiatea.html

 

 

RaiaElag001 RaiaElag003

 

MAHINA, pk 10,4, place devant le collège

 

Mahina collège avant 1 

Avant

 

Après

 

 

Mahina collège aprés

 

(Photo Guy Saubesty)

 

PAPENOO, plateau Atohei, pk 17

 

Le terrain mitoyen au mien aujourd’hui vu de ma terrasse ; broussaille et deux cocotiers en train d’agoniser. Et il y a deux ans (image Google Earth)…

 

Papenoo voisin après 

Papenoo voisin avant 

 

 Et cela n’est que quelques exemples parmi tant d’autres…

Relevé sur le site de Tahiti Héritage :

 

Manguier du stade de Papenoo

 www.tahitiheritage.pf > Flore > Arbre regretté

Iles du vent / Tahiti / Hitia'a O Te ra / Papenoo

Arbre regretté

Manguiers majestueux et énormes qui apportaient fraîcheur..Les habitants venaient discuter sous leur ombrage. Lieu de convivialité au centre du village de Papenoo...Ils ont été coupés et remplacés par de minables petits palmiers qui n'apportent aucune ombre....

 

Manguier de l'église de Mahaena

www.tahitiheritage.pf > Flore > Arbre en sursis

Iles du vent / Tahiti / Hitia'a O Te ra / Mahaena / 30

Arbre en sursis

Ce magnifique manguier centenaire risque de tomber prochainement sous les coupes massacreuses d'une tronçonneuse. Les responsables de l'église veulent édifier un mur pour se protéger, dit-on, sans que l'on précise la cause exacte. - du bruit ? - des mauvais esprits ? Quoi qu'il en soit, le mûr de protection doit passer sur les pieds de ce manguier !

 

Pour la suite >> http://www.tahitiheritage.pf/template.php

 

Je comprend que l’on soit parfois obligé d’abattre un ou deux arbres pour construire sa maison. Moi-même, j’ai dû couper deux cocotiers mais c’est possible de réparer.

Voici la photo du terrain que j’ai acquit en 1987 et la maison presque terminée.

 

Papenoo1

 

 

Maintenant, vous pouvez comparer avec la photo satellite ci-dessus concernant le terrain voisin. Pour plus de détails je vous recommande le blog de Sylvie-Anne qui a fait trois superbes articles sur mon jardin :

http://sylvianeg.blogspot.com/2009/10/dans-un-jardin-papenoo-il-y.html

http://sylvianeg.blogspot.com/2009/12/les-tresors-dun-jardin-de-genie.html

http://sylvianeg.blogspot.com/2011/02/les-couleurs-du-jardin-de-papenoo.html

 

ÉCOUTE BÛCHERON…

Écoute, bûcheron, arrête un peu le bras;

Ce ne sont pas des bois que tu jettes à bas;

Ne vois-tu pas le sang lequel dégoutte à force

Des nymphes qui vivaient dessous la dure écorce?

Sacrilège meurtrier, si on pend un voleur

Pour piller un butin de bien peu de valeur,

Combien de feux, de fers, de morts et de détresses

Mérites-tu, méchant, pour tuer nos déesses?

Forêt, haute maison des oiseaux bocagers !

Plus le cerf solitaire et les chevreuils légers

Ne paîtront sous ton ombre, et ta verte crinière

Plus du soleil d'été ne rompra la lumière.

Plus l'amoureux pasteur sur un tronc adossé,

Enflant son flageolet à quatre trous percé,

Son mâtin à ses pieds, à son flanc la houlette,

Ne dira plus l'ardeur de sa belle Janette.

Tout deviendra muet, Echo sera sans voix;

Tu deviendras campagne, et, en lieu de tes bois,

Dont l'ombrage incertain lentement se remue,

Tu sentiras le soc, le coutre et la charrue;

Tu perdras le silence, et haletants d'effroi

Ni Satyres ni Pans ne viendront plus chez toi.

Adieu, vieille forêt, le jouet de Zéphire,

Où premier j'accordai les langues de ma lyre,

Où premier j'entendis les flèches résonner

 

D'Apollon, qui me vint tout le cœur étonner,

Où premier, admirant ma belle Calliope,

Je devins amoureux de sa neuvaine trope,

Quand sa main sur le front cent rosés me jeta.

Et de son propre lait Euterpe m'allaita.

Adieu, vieille forêt, adieu têtes sacrées,

De tableaux et de fleurs autrefois honorées.

Maintenant le dédain des passants altérés,

Qui, brûlés en l'été des rayons éthérés,

Sans plus trouver le frais de tes douces verdures,

Accusent tes meurtriers et leur disent injures.

Adieu, chênes, couronne aux vaillants citoyens.

Arbres de Jupiter, germes Dodonéens,

Qui premiers aux humains donnâtes à repaître;

Peuples vraiment ingrats, qui n'ont su reconnaître

Les biens reçus de vous, peuples vraiment grossiers

De massacrer ainsi leurs pères nourriciers !

Que l'homme est malheureux qui au monde se fie !

O dieux, que véritable est la philosophie,

Qui dit que toute chose à la fin périra,          

Et qu'en changeant de forme une autre vêtira !

De Tempe la vallée un jour sera montagne,  

Et la cime d'Athos une large campagne;        

Neptune quelquefois de blé sera couvert:         

La matière demeure et la forme se perd.

Élégies, XXIV - Pierre de Ronsard (1524-1585)

 

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SAINT ETIENNE Claude 21/11/2011 12:58


Bonjour Taram.


Une chose peu connue. Le sol de notre pays ne s'est trouvé boisé de grandes futaies que vers louis XIV qui interdit au même moment tout vermillonâge, ramassage de bois, chasse et feu autres que
ceux dûment autorisés pour les bûcherons(casse des tempêtes) et charbonniers (production du charbon de bois seule énergie du pays). Depuis les ancêtres des gaulois où les forêts avaient été
éradiquées par essartage (maintenant appelé écobuage) et celles-ci étaient réduites aux coins les plus inaccessibles à l'homme(montagnes). Merci à Colbert.


Le sol de la Normandie maintenant très riche en diverses essences(première hêtraie de France) à l'époque de la guerre de cent ans ,n'était revêtu que de broussailles et de ronciers. 

N.L. Taram 21/11/2011 19:16



Bonjour Claude,


Merci pour ce rappel d'Histoire.



JNJ 19/11/2011 22:33


No comment ,........... si si si si : à moins que ce ne  soit pas assez de ballons
!


Il va en falloir du cuir , pas du pitchoune du vécu : j'veux des gros seins des gros culs 



N.L. Taram 19/11/2011 22:35



Bonjour JNJ,


Merci pour ta visite, ton commentaire et... ton humour !!!



SAINT ETIENNE Claude 19/11/2011 19:09


Ah! j'oubliai... Des directives venues d'en haut, même très haut(non signées d'un directeur) stipulent que dans tout lieu publique les arbres doivent être sinon éradiqués tout au moins étêtés(à
cause des orages et accidents possibles). Ce qui fait que toutes les écoles, mairies, églises, les rues et les places mais aussi les camping? eh! oui incompréhensible pour l'ombre, certaines
bordures de fleuves ou rivières, châteaux et monuments, sont arborés d'arbres vieux et manchots, comme le montre très bien ta photo du collège de Mahina. A coté de ça on ne parle que écologie,
verdure et arbres alors que le mot d'ordre est "sus à l'arbre". Lamentable

N.L. Taram 19/11/2011 19:28



En effet "LAMENTABLE"... Tu vois que même dans les années 1500, ce massacre était dénoncé. Magnifique poème de Ronsard que je tenais à publier depuis longtemps.



SAINT ETIENNE Claude 19/11/2011 16:04


C'est partout de même, des coupes inutiles pour convenances personnelles (intérêts oui). Même des préfets ont fait abattre les arbres bordant les nationales sous motif de dangerosité, le fric
oui.


Peut-être, je ne l'affirme pas, est-ce ce petit chemin bordé sur les hauteurs de chênes et d'ifs centenaires, qui m'a fait acheter ma maison à cet endroit. 8 ans de bonheur dans cette végétation
luxuriante, bruits feutrés, branches qui craquent, animaux qui vivent dans les pieds, renards, sangliers,chevreuils, dans les hauts, geais, pinsons et autres siffleurs, au milieu dans la
pénombre, chauves souris. Tout cela jusqu'au mois d'octobre où... Le soir en rentrant une trouée de 2 arbres couchés, puis également d'autres les jours suivants... Actuellement 500 mètres de
dénudés, arbres, haies et garennes brûlés. J'en pleurerai de voir ces rives nues au talus noirs. Un trou qui ne passe pas, même s'il éclaire ce chemin situé à 5/6 mètres en contrebas, Bien sur il
faut faire du bois pour soi ou en vivre, mais pourquoi éradiquer tout et d'un coup, arbres, faune, flore?   J'attends les coups de tabac de cet hiver car je suis persuadé qu'ils
servaient de coupe vent également. Le pire, il reste près de 2 kms  à faire et le propriétaire semble décidé.


Ci-dessous, un mal rendu nécessaire (depuis cet article, l'ordre d'abattage a été donner).


http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/07/26/01016-20110726ARTFIG00584-le-sacrifice-des-platanes-du-canal-du-midi.php

N.L. Taram 19/11/2011 17:46



Bonjour Claude,


Merci pour ce témoignage... un de plus !


Pour le collège de Mahina, certains ont pretexté le risque de chute de branche sur les élèves, mais les arbres s'entretiennent et la route en face tuent beaucoup de jeunes gens (et de moins
jeunes)... mais il faut bien vendre des voitures !