NOUS SERONS TOUS DES JAPONAIS

Publié le par N.L. Taram

(code recherche : POLJLM)

Japon usine nucléaire

 

 

Communiqué de Jean- Luc Mélenchon, co-Président du Parti de Gauche

 

Le tremblement de terre au Japon rappelle à chacun l’unité de l’écosystème humain. Nous nous sentons tous solidaires des victimes de cette catastrophe. Mais nous devons aussi en tirer des leçons pour notre propre société.

 

D’abord constatons qu’une population collectivement éduquée aux risques y fait face mieux que dans l’imprévoyance et l’impréparation.

 

Ensuite voyons qu’une politique conséquente face aux catastrophes naturelles doit être planifiée de longue date par des normes de construction et d’urbanisme.               

 

Enfin: la preuve est faite que la sortie du nucléaire doit être sérieusement discutée et organisée. N’importe où ailleurs qu’au Japon un tel séisme serait doublé aujourd’hui d’un désastre nucléaire qui impliquerait toute la planète.

 

Dans notre écosystème perturbé par le productivisme nous serons tous des japonais un jour où l’autre.Front de gauche

 

Communiqué de Jean-Luc Mélenchon - Nous serons tous des japonais par Mélenchon 2012, samedi 12 mars 2011, 05:35.À propos du tremblement de terre au Japon.

 

http://partidegauche34.midiblogs.com/

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christian Penilla y Perella 14/03/2011 04:28



Taram


 


Dans les années 1970 j'ai connu des chercheurs du CEA ( SMCB je crois ) qui faisaient une serie d'études sur la Polynésie et  ils étaient intrigués de constater que de mémoire
d'homme  aucun tsunami n'ai touché la Polynésie hormis les iles Marquise où ils avaient fait plusieurs fois des dégats et même mort d'homme.


Aprés études ils avaient conclu que les hauts fonds, les grandes vallées sous marines qui sillonnent le fond marin et les anciens volcans dont certains ont créé les atolls cassaient
l'onde de choc qui formait ces remontées d'eau  à l'approche des côtes. Un tsunami n'est pas une vague mais une onde de choc qui se déplace à plus de huit cent kilomètres à l'heure et qui
déploie son énergie particulièrement lorsque les côtes sous marines sont en pente douce.


Une énergie sur une hauteur de deux ou trois mille mètres si ce n'est plus se concentre progressivement en réduisant sa hauteur et devient une énergie concentrée gigantesque, d'où les
dégats même trés loin de l'épicentre du tremblement de terre.


Une comparaison . Vous remplissez une bassine d'eau , vous faites des vagues en agitant l'eau avec la main mais vous faites un tsunami en la penchant ce qui la fait déborder. Un tsunami
est un phénomène de débordement.


 


L'île de Paques qui n'est pas protégée par des haut fonds a aussi les mêmes problèmes que les Marquises, c'est connu.





En réalité le phénomène est plus complexe ( il y a déja plusieurs trains d'ondes ) mais j'ai simplifié pour qu'il soit facile à saisir.


Taram c'est par toi que je viens d'apprendre que l'ORSTOM avait fait une étude similaire à la même époque et était arrivé à la même conclusion.



Lolo34 13/03/2011 03:09



he hoa,


Je t'ai retweeté pour faire la promo de ton site.  Les iles basses et motus ont-elles ressenti les effets du tsunami (Rangiroa par exemple)?


Lolo34



N.L. Taram 13/03/2011 03:20



Ia ora na Lolo34 et merci de m'avoir retweeté...


Pour les effets du tsunami en Polynésie, voilà ce que j'ai répondu à mes corespondants :


Merci de vous inquiéter, mais il n'y a rien de spécial chez nous, cela se
passe très loin au Japon, hémisphère nord (la Californie est plus proche).
Toujours, des alertes des autorités, ensuite rien à part quelques
embouteillages sur la route et quelques accrochages.
L'an dernier à la précédente alerte, ils avaient installé des sirènes dans
toutes les mairies, l'ennui c'est que les 3/4 ne fonctionnent plus. C'est
une spécificité polynésienne. Enfin, je vous signale que le dernier tsunami
qui a fait des dégâts en Polynésie date de 1903 et avait fait 515 morts
dans l'archipel des Tuamotu. Pour les cyclones, depuis 47 ans que j'habite
à Tahiti, je n'en ai connu que deux, le 12 mars et le 12 avril 1983 ;
principalement le deuxième qui a fait des dégâts sur la côte Est de Tahiti
où j'habite.


et un petit rectificatif :


Il n'y jamais eu de tsunami à Tahiti (mémoire d'un centenaire et rien sur
les bouquins) en tout les cas depuis 1900.
En 1903, les dégâts causés dans les Tuamotu par la mer, étaient dus à un
cyclone.
Dans les années 1950*, une forte houle avait envahi les terrains bord de
mer (le patron de la librairie Ping Pong où je travaillais en 1971, m'avait
raconté cela).
Bien sur, l'archipel des Marquises est plus sensible à ce genre de
phénomène du fait qu'il n'a pas de récif barrière pour protéger les côtes
d'une forte houle.


* le 22 mai 1960, suite à un séisme au Chili.


PS - Merci pour cet article, j'ai pas demandé l'autorisation, mais j'ai cru comprendre qu'elle était permanente.