NOUVELLES DU FRONT

Publié le par N.L. Taram

« L’ennui naquit un jour de l’uniformité » Houdar de La Motte

 Education tenue

 

Je cite : « … la mise en place à la rentrée prochaine d’une tenue vestimentaire unique et identique pour tous les collégiens… »

 

Notre ministre de la rééducation se prend pour Pinochet (ou Mao, ou Staline).

Question d’un internaute sur un site de législation :

Le CA d'un établissement peut-il voter de lui-même le port d'une tenue unique pour les élèves ou bien est-ce une compétence ministérielle?

Réponse :

Compétence législative s'agissant d'une restriction des libertés.

 

Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Uniforme_scolaire#France

Depuis 1968, les établissements scolaires de France, à quelques rares exceptions près (comme les Maisons d'éducation de la Légion d'honneur, les Écoles TUNON, Vatel …), n'imposent plus d'uniforme. Cependant, la présence de problèmes de « guerre des marques » ou de racket fait du port de l'uniforme un sujet de débat récurrent. Xavier Darcos, ancien enseignant et ministre de l'Education nationale de 2007 à 2009, est pour sa réintroduction.

 

Dalton 1

 

Je propose un costume >>>>>>>

 

Leur avenir étant plus qu’incertain, nos élèves auront l’avant-goût de leur prochaine tenue quand ils rentreront dans la vie active… et dans leur futur logement !

 

 Encore mieux, un uniforme pour toute la population, comme ceci, par exemple….

Tahoeraa06

Je voudrais aussi que le ministre me paye une Range Rover, car mes gosses, ils ont honte devant leurs copains quand je viens les chercher dans ma Fiat pourrie…

 

Le ministre prend aussi quelques libertés par rapport au Code du travail :

Conseil des ministres du lundi 28 Novembre 2011

Fermeture de la D.E.S. lors des vacances de Noël

….

D'ailleurs, les activités en liaison avec le public sont au plus bas voire inexistantes durant cette période (tiens donc !)….

En vue de rationaliser les moyens et d'optimiser la gestion des personnels, je vous propose d'autoriser la fermeture de la direction des enseignements secondaires du lundi 26 décembre 2012 au mardi 3 janvier 2012 inclus, soit 7 jours ouvrés. Durant cette période, les personnels seront en congés décomptés de leur droit à congés.

……………..

Je lui rappelle l’article 11 du code du travail de Polynésie française :

Article 11.- …..

Lorsque le congé s’accompagne de la fermeture de l’établissement, le fractionnement peut être effectué par l’employeur sur avis conforme des délégués du personnel ou, à défaut, avec l’agrément des salariés.

 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SAINT ETIENNE Claude 07/12/2011 16:36


Bonjour au matinal Taram, Quand les parents sont totalement démissionnaires il faut bien qu'il se passe quelque chose pour défendre les autres. Moi aussi je suis allergique aux obligations et
persécutions de toutes sortes, mais pour moi, les mineurs passent avant tout. Après, cela regarde l'individu, avant c'est la collectivité et sa morale, avec en plus le travail scolaire source de
la vie professionnelle future.


Si la base est ratée comment sont les élèves?

N.L. Taram 07/12/2011 16:49



Voilà le vrai problème : le service public doit-il pallier aux carences des parents demissionnaires ? Notre ami Jean-Paul Barral a écrit longuement à ce sujet :


http://tehoanotenunaa.over-blog.com/article-plaidoyer-pour-les-nuls-5-90942713.html


En effet, je suis matinal aujourd'hui (mon toubib appelle cela "prostate"), je vais pas tarder à aller me recoucher.



SAINT ETIENNE Claude 07/12/2011 15:00


Bonjour Taram, La blouse fait rire, bien sûr du gris.... N'est-ce pas non plus un uniforme que chaque rentrée et à grands frais les parents achètent à leurs enfants. Même tee shirt avec les mêmes
idioties, Jean délavés etc... Mais de marque, sauf pour ceux qui n'ont pas l'argent et sont montrés du doigt.


Je ne parle pas des filles habillées comme des princesses orientales dans leur alcôve, laissant paraître justement ce qui devrait être caché. Décolletés outrageux laissant les appâts carrément à
vue car je n'ose pas dire "à la main". Où pour d'autres, épaule dégarnie laissant voir le tatouage suggestif. Mieux, mini short ou pantalon porté très très bas, avec chemise nouée à mi-poitrine
avec au nombril un piercing hideux, puis en bas du ventre, très bas mais visible, un tatouage représentant un dauphin qui semble être en train de  plongé dans les profondeurs....


Sur les bancs mixtes, à quoi peut penser cette jeunesse, au cours? aux décoletés des voisines?  A tout, sauf a ce qu'ils devraient, et ce, à chaque instant.


Alors oui je suis pour que l'on cache un peu tout ça, et tant qu'on y est, que l'on supprime les vêtements de luxe et de mode, car si pour très peu, ils font parties des achats courants, pour
d'autres, soit ils sont volés, soit ils sont source de malaise, donc de discrimination. Heureusement vous en Polynésie êtes en retard sur cette dépravation qui touche maintenant jusqu'à nos
campagnes en métropole. Mais là aussi c'est en marche...

N.L. Taram 07/12/2011 16:13



Bonjour Claude,


Je pense que la façon dont sont habillés les élèves, "convenable" ou pas, est de la responsabilité des parents. Ce n'est pas à un ministre de décider pour eux qu'elle sera la tenue et
la couleur des vêtements de leurs enfants (je suis rentrée au lycée en 1951 et je n'ai pas connu la blouse grise). Les autres arguments que donnent les partisans de l'uniforme, sont
hypocrites et le fait de "cacher tout ça", ne changera pas les mentalités (ils feraient mieux de surveiller les programmes télé). Pour ce qui est de la discrimination, là encore, cet argument ne
tient pas compte de la réalité (je parle pour la Polynésie, je ne sais pas en France). D'ailleurs le ministre ne m'a pas répondu pour la voiture des parents et là c'est une réalité...


Si ce projet de notre ministre devait aboutir, cela nous couterait quelques centaines de millions FCFP pour que dans 6 mois la situation soit revenue comme antérieure... et comme d'habitude !


Je pense que tu dois commencer à me connaitre, je suis opposé à l'uniformité et à toutes dérives dictatoriales. Quand je vois nos ministres habillés comme des "pingouins" avec leur costume 3
pièces et cravate cela me fait rigoler...