PLAN DE REDRESSEMENT (2)

Publié le par N.L. Taram

http://www.tahiti-infos.com/Plan-de-redressement-le-gouvernement-a-fait-son-travail-maintenant-c-est-au-legislatif-de-se-prononcer_a26875.html

 

Extrait de l’interview du vice-président :

Antony Geros espère cacher ce plan de redressement aux yeux "indiscrets" de la presse jusqu'à la veille de son examen à l'assemblée de Polynésie. Il a toutefois accepté de répondre aux questions de Tahiti-Infos.

…………………….

Mais la presse c’est nous, le peuple ! Le gouvernement voudrait-il nous cacher des choses ?

 

J’ai quand même noté quelques bons mots et bonnes intentions :

T.I. - Ce qui revient à dire que la Polynésie a besoin de l’Etat !
….. Il faut passer d’une économie de transferts à
une économie autonome.

T.I. - Et c’est donc ce que vous allez mettre en œuvre ?
…. Donnez-nous notre zone économique !

T.I. - ...Et l’indépendance ?
Oui, mais ça c’est une question qu’il faudra poser au peuple polynésien.

 

----------o----------

 

Un peu de littérature en attendant d’en savoir un peu plus sur ce fameux plan !!!

 

Jean-Paul Marat, les Chaînes de l'esclavage

 

Dénaturer le nom des choses

Chaines de l'esclavage…………

En fait de politique, quelques vains sons mènent le stupide vulgaire, j'allais dire le monde entier. Jamais aux choses leurs vrais noms. Les princes, leurs ministres, leurs agents, leurs flatteurs, leurs valets, appellent :

- art de régner celui d'épuiser les peuples, de faire de sottes entreprises, d'afficher un faste scandaleux, et de répandre partout la terreur ;

- politique, l'art honteux de tromper les hommes ; gouvernement, la domination lâche et tyrannique ;

- prérogatives de la couronne, les droits usurpés sur la souveraineté des peuples ;

- puissance royale, le pouvoir absolu ;

- magnificence, d'odieuses prodigalités ;

- soumission, la servitude ;

- loyauté, la prostitution aux ordres arbitraires ;

- rébellion, la fidélité aux lois ;

- révolte, la résistance à l'oppression ;

- discours séditieux, la réclamation des droits de l'homme ;

- faction, le corps des citoyens réunis pour défendre leurs droits ;

- crimes de lèse-majesté, les mesures prises pour s'opposer à la tyrannie ;

- charges de l'état, les dilapidations de la cour et du cabinet ;

- contributions publiques, les exactions ;

- guerre et conquête, le brigandage à la tête d'une armée, art de négocier, l'hypocrisie, l'astuce, le manque de foi, la perfidie et les trahisons ;

- coups d'état, les outrages, les meurtres et les empoisonnements ;

- officiers du prince, ses satellites ;

- observateurs, ses espions ;

- fidèles sujets, les suppôts du despotisme ;

- mesure de sûreté, les recherches inquisitoriales ;

- punition des séditieux, le massacre par les ennemis de la liberté.

Voilà comment ils parviennent à détruire l'horreur qu'inspire l'image nue des forfaits et de la tyrannie.

…………….

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

petites gens 07/07/2011 09:20



Ia orana


tt le monde


 


l'art de la diatribe politicienne? mais pas que.


 


Juste la putain de dualité des choses, des concepts, de la morale, des hommes. Juste notre putain humanité quoi. Ainsi en est il des hommes. Amen. prions pour nous.


 


Sinon j'ai pris connaissance des projets (télécharger sur le site tia ara) de redressement bonne analyse (ministère de l'économie) de la situation mais aucun baume au coeur avec les solutions
préconisées.


 


Consolidation de l'asservissement garanti au monde de la Finance initié par la caste d'oligarque made in france à travers l'Etat et son bras armé l'Afd. dépendance financière totale avec leur
Copier coller des pratiques de la métropole qui ont fait leur preuve en matière de catastrophe économique. aucune imagination, ils me font peur.


 


Quelq'un me disait que OT a une peur bleu de l'indépendance et qu'une femme nous mènera à l'indépendance. Putain ou est elle?


Te aroha ia rahi, mauruuru e parahi ana'e petites gens



N.L. Taram 07/07/2011 11:19



Ia ora na Petites gens,


Oui, l'analyse est peut-être bonne (on avait pas besoin d'une mission Bolliet pour savoir cela), mais de bonnes solutions... point !


Heureusement que ces gens là ne gérent pas une entreprise privée, ils seraient rapidement en faillite.



christian Penilla y Perella 01/07/2011 20:37



Taram


 


L'interview de Tony Géros:


C'est du niveau de certaines de nos Miss.



N.L. Taram 01/07/2011 21:13



Christian,


tu es méchant avec nos miss...



christian Penilla y Perella 01/07/2011 20:32



Taram


 


Beurk ! ! !


Rien n'a changé et rien ne changera sous le soleil.


Tout au plus c'est chaque fois "un rève" de changement.


 


 



SAINT ETIENNE Claude 01/07/2011 13:28



Oui et une Normande...



SAINT ETIENNE Claude 01/07/2011 12:07



Ses ex amis, que plus tard il appelaient tyrans lui ont laisser la liberté d'écrire, seule la révolution pourtant amie(d'après lui), l'a sanctionné.



N.L. Taram 01/07/2011 12:15



Bonjour Claude,


plutôt une certaine Charlotte Corday que la révolution a sectionnée...