PLAN DE REDRESSEMENT

Publié le par N.L. Taram

Après 9h30 de travail en réunion, le Conseil des ministres réuni le 27 juin 2011, a validé le Plan de Redressement de la Polynésie.

 

Extrait du compte rendu du Conseil des ministres :

…………...

Ce plan est structuré de manière globale et synthétique autour de neuf points :

1. Retour à la sincérité des comptes

Parce que jusqu’à maintenant les comptes n’étaient pas sincères…. Excellent, bon début !
2. Mise en œuvre de la réforme globale de la fiscalité en Polynésie française

Bon, ils vont mettre en place une réforme ??
3. Réforme de la politique économique

Bon, ils vont réformer ???
4. Cession des actifs non essentiels

Bon, ils vont céder des actifs… Lesquels ? Il vaudrait mieux céder des passifs ????
5. Restructurations et réorganisations

Bon, ils vont restructurer et réorganiser ?????
6. Mesures concernant l’assurance maladie au titre de la protection sociale généralisée

Bon, ils vont prendre des mesures ??????
7. Mise en place d’une stratégie d’action cohérente

Bon, ils vont mettre en place une stratégie ???????
8. Mesures liées aux ressources humaines

Bon, ils vont, à nouveau, prendre des mesures ????????
9. Modalités de suivi du plan de redressement

Bon, ils vont fixer des modalités ?????????

 

Et le détail ?

Chaque ministère va fournir une version détaillée des modalités d’organisation.

……………………

Parau parau !!!

----------o----------

 

Naufrage Maohi nuiLe journaliste de tahiti-infos.com écrit : « Il faudra attendre jeudi pour en connaître le détail, le gouvernement souhaitant que les représentants en prennent connaissance avant la presse ».

 Cela est-il un bon argument ? Non, c’est de nous qu’il s’agit, de notre avenir… et en plus, ils sont payés par notre argent !

 

La vraie raison, est la suivante : Sachant qu’une partie des représentants n’y comprendra rien et votera selon les consignes du groupe (la fameuse discipline de groupe ), le gouvernement, après s’être assuré d’avoir une majorité, préfère en débattre d’abord à l’assemblée (encore du baratin !) et faire voter ce texte dans la foulée. Une diffusion prématurée permettrait aux électeurs compétents dans ce domaine d’intervenir et de faire changer d’avis leurs représentants.

Cette méthode est-elle condamnable ? Oui et non, dans le système que nous « subissons », il est logique qu’un gouvernement s’assure d’une majorité avant de présenter un texte important. Par contre ce gouvernement reste discret sur le projet, répond aux journalistes que « cet important chantier est voie de finition » et ne fait aucune publicité. Là encore c’est loupé pour notre gouvernement ; Personnellement dès que j’ai lu sur tahitipresse.pf ce grand titre, «Le gouvernement valide le plan de redressement », j’ai plongé sur tous les sites médiatiques pour savoir à quelle sauce nous allions être mangés. Déception…

 Encore un beau loupé du service communication du gouvernement !

 

Bon week-end à tous

----------o----------

 

1 Jésus a dit :
2 Si un aveugle guide un aveugle,
3 ils tombent tous deux au fond d’une fosse

(Evangile de Thomas, logion 34)

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

petites gens 30/06/2011 17:14



Ia orana


Il vaudrait mieux céder des passifs ????


Excellent, Bien vu, au premier comme au second degré


te aroha ia rahi mauruuru parahi ana'e petites gens



N.L. Taram 30/06/2011 19:00



Ia orana,


En effet, premier et second degré...  Je viens de lire Les Nouvelles de ce jour, à priori le gouvernement ne suit pas mes conseils


Quand une entreprise a une exploitation déficitaire chronique, elle ne vend pas ses actifs. Même la vente d'une immobilisation non utilisée pour le fonctionnement, ne changera rien au déficit
d'exploitation.


C'est absurde ! J'ai l'impression qu'il confond "difficulté de trésorerie" et "déficit d'exploitation"...