POLLUTION

Publié le par N.L. Taram

COPENHAGUE

LES RICHES POLLUENT ET VEULENT NOUS FAIRE PAYER LA FACTURE

  C’est la crise écologique

La température sur Terre pourrait augmenter de plus de 2 degrés d’ici 2020, si les pays industrialisés (Europe, Etats-Unis, Australie, Japon etc..) ne réduisent pas de 40% leurs émissions de gaz à effet de serre. Ce sont les terribles conclusions des scientifiques du Groupe intergouvernemental d’étude sur le climat. Ce réchauffement climatique aurait des conséquences dramatiques pour les populations : hausse du niveau des mers, sécheresse aggravée, graves problèmes agricoles, épidémies...

180px-Dassault Falcon 7X

Cette catastrophe écologique ne tombe pas du ciel.

Elle est la conséquence du mode de production actuel. Dans le capitalisme, le profit passe avant l’environnement. Les délocalisations sont présentées comme un progrès alors qu’elles allongent les transports. La production « flexible » est encouragée quand bien même elle multiplie les camions sur les routes.

Elle est la conséquence des modes de consommation pratiqués par les plus riches. Posséder plusieurs grandes maisons, les climatiser en été, partir en vacances à l’autre bout du monde plusieurs fois par an, se payer des week-ends à New York... tout cela émet énormément de CO2. Un aller-retour en avion à New York en produit quasiment autant qu'un terrien peut se permettre d’en produire… en un an ! Une voiture en produit vingt fois plus qu’un bus.

Durant le sommet international de Copenhague sur le climat, les principaux gouvernements du monde prévoient de se contenter d’y prononcer des phrases creuses. Ils n’envisagent pas de rompre avec les modes de production et de consommation actuels. Ils rechignent à financer le coût de la lutte contre le réchauffement climatique. Au contraire, ils ont prévu de faire payer la facture aux plus pauvres.


142922_1_1_MW.jpg

Nous ne voulons pas que les pauvres paient la facture à la place des riches.

A la différence des riches, la majorité de la population n’a pas le choix de son mode de vie. Un locataire ne peut pas décider de refaire l’isolation de son logement, et un petit propriétaire n’a souvent pas l’argent pour investir dans des travaux ambitieux. Quand les transports en commun fonctionnent mal ou sont inexistants, il devient impossible de se déplacer sans voiture. En périphérie des villes, dans les quartiers populaires ou les banlieues, les transports en commun sont souvent moins performants que dans les beaux quartiers et les centres-villes.

 

Et pourtant, c’est bien nous que le gouvernement Sarkozy veut faire payer !

Ainsi, avec la mise en place de la taxe carbone, la hausse du prix du chauffage et de l’essence à la pompe va frapper le budget des ménages modestes, locataires ou dépendants de leur voiture pour aller au travail.

Mais elle sera totalement "indolore" pour les riches. Pire, ceux-ci pourront même y gagner, car ils pourront utiliser les primes vertes pour acheter des voitures qui consomment moins, et obtenir des crédits pour isoler leurs maisons. Quant à leurs billets d’avion, ils ne sont pas prêts d’être taxés !

location-voiture-de-luxe-ferrari-porsche-lamborghi-copie-1.jpg




















Vite un revenu maximum

L’intérêt général doit primer sur les intérêts particuliers. C’est pourquoi nous voulons que l’Etat, qui est actuellement au service des plus riches, agisse dorénavant pour le bien de tous : développement des transports en commun, rénovation des logements sur tout le territoire, fixation de prix bas pour les premières tranches de consommation d’énergie afin de garantir l’accès à l’énergie pour tous compensée par un surcoût des consommations excessives de quelques-uns. La crise écologique ne doit pas justifier de taxer une fois encore le peuple et laisser s’enrichir les riches qui polluent la planète. Le Parti de Gauche propose donc l’instauration d’un revenu maximum qui empêche l’enrichissement sans limites de quelques-uns aux dépens du plus grand nombre.

180px-Cessna_560xl_citation_excel_arp.jpgParti-de-Gauche.jpg>>>>>>>>>>>  link







ADDITIF : Un de mes fidèles lecteurs m'a envoyé la preuve que le fossé se creuse entre pays riches et pays pauvres. Voir les deux photos ci-dessous...
pic05097 pic16512-copie-1.jpg

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

noumba 29/12/2009 11:46


Excellent !!!


Taram 29/12/2009 12:04


En effet ! reçu d'un ami de Montpellier qui s'occupe de la comm pour le Parti de Gauche.


wakrap 15/12/2009 02:56


Peut être de quoi retrouver sérénité.

http://jesrad.wordpress.com/2009/12/12/rappels-utiles-sur-le-climat/


Lolo34 14/12/2009 12:07


Iaorana,

Voici un article bien polémique publié sur ce blog. Je relève quelques bonnes remarques parmi les commentaires preuve qu'au moins à Tahiti on sait s'intéresser encore au sort peu enviable de la
plupart de nos contemporains.

En France hors DOM-TOM, nous enregistrons désormais entre 7 à 8 millions de travailleurs pauvres ou dits précaires. C'est à dire que travaillant, ils ont toutes les difficultés à se loger, etc,
bref à vivre de leur forve de travail qu'il loue à l'employeur. Je crois que cela va bien  au delà du sacrifice de l'homme courageux toujours récompensé en monnaie sonnante et
trébuchante. Bref, le modèle matraqué de la réussite sociale vanté par le mythe de l'american way of life, le consommer toujours plus que son voisin pour accéder au bonheur (Bonheur défini encore
par un marketing savamment orchestré)  non ?

Peu-être que la Terre ne se réchauffera pas de 2 degrés et que l'Homme n'y est que pour peu de choses...Malheuruesement, le fait est qu'elle se réchauffe et qu'on doit s'y préparer car la
catastrophe écologique est belle et bien devant nos portes celles de vos fare, celles des cottages anglosaxons, etc. Il suffit simplement de s'en informer un tant soit peu pour s'en convaincre.

A bientôt.

Bien à vous toutes et tous.

Lolo34


Taram 14/12/2009 20:15


Ia ora na Lolo34, merci de ta visite et de ton commentaire...


wakrap 11/12/2009 20:49


Là est le problème: quand la liberté d'expression est brimée. C'est l'ONU que j'ai toujours méprisée :

http://biggovernment.com/2009/12/11/un-security-stops-journalists-questions-about-climategate/


wakrap 11/12/2009 20:45


Je suis en désaccord Christian. Le CO2 est une foutaise et le problème est ailleurs.
tiens, cet article de libé :

Laure Noualhat © Libération

Mis en ligne le 11/12/2009
Nombreux sont les écologistes qui pensent qu’on en fait trop.

* La valse des textes à Copenhague

Dans la galaxie des sceptiques, il y a des phénomènes inattendus, des chimères qui trempent les mains dans la terre, la défendent et la respectent tout en dénonçant l’hystérie collective liée au
climat. Nombreux sont les écologistes qui pensent qu’on en fait trop.

Dominique Guillet est de ceux-là. Pire, il pense que c’est un mensonge globalisé. D’ailleurs, il ne parlera pas de réchauffement climatique, un terme choyé par les "caniculs-bénis" qu’il dénonce,
mais de dérèglement climatique, comme la planète en a connu durant des millions d’années.

Les premiers doutes l’ont assailli au salon de l’agriculture de 2007, lorsqu’il a constaté que le rassemblement avait muté en "salon de l’auto". Un hall entier était réservé aux constructeurs
automobiles et aux pétroliers qui présentaient leur carburant vert. "Le parapluie climatique permet d’abriter des horreurs écologiques comme les "nécrocarburants", les semences OGM soi-disant
résistantes à la chaleur, le business du carbone "

Pour lui, les urgences sont ailleurs : 35 000 personnes meurent de faim chaque jour, la population est cancérisée par l’usage des produits chimiques, etc. "L’urgence est humanitaire, écologique au
niveau des sols, des pollutions. Elle n’est pas climatique. Vous sentez, vous, deux centièmes de degrés supplémentaires en dix ans ?"

En septembre 2009, ses doutes se transforment en enquête. Après s’être enfermé deux mois pour écrire quatre articles de plusieurs dizaines de pages, il crée une nouvelle rubrique sur son blog (1)
pour "dénoncer les "caniculs-bénis" et les "Ecolo-thermistes", promoteurs "d’une nouvelle hystérie religieuse au service de l’ordre mondial : le réchauffement climatique anthropique ou syndrome du
­Tétanic".

N’en déplaise aux écolos, Guillet n’est pas un avatar de Claude Allègre. C’est un défenseur de l’environnement, un vrai, qui plonge ses mains dans la terre et l’humus.

En 1999, il a créé l’association Kokopelli, du nom d’une figure amérindienne, qui défend la diversité des semences face à la normalisation de l’agriculture mondialisée. Il est de tous les combats
contre les pesticides, les engrais chimiques, les cultures transgéniques et même celles ­normalisées qui empêchent le foisonnement de la vie.

Mais dès qu’il s’agit de thermomètre, de température et de fontes des glaces, il explose de rire : "Quelle farce !" D’après lui, les oiseaux ont été tués par soixante années d’arrosage de
pesticides, pas par le réchauffement. "Quand on parle de science, on est bien d’accord qu’il n’y a pas de consensus scientifique, n’est-ce pas ?"

Etre fourré dans le même sac que Claude Allègre l’agace. "On met tout sur le dos de ce réchauffement, ce qui permet de faire passer une taxe carbone et de pomper les contribuables et de les
entourlouper Tous les salauds et toutes les mafias de la planète seront à Copenhague."


SAINT ETIENNE Claude 11/12/2009 11:41



Nous sommes tous d'accord sur le principe, quand il y a un problème il faut l'éradiqué. Christian nous en a mit quelques uns sous le nez et pas des
moindres.


Sur ce sujet que font les hommes politiques? ... Rien... Pourquoi?...... Pour le fric tout
simplement ou pire, pour éviter l'implication d'un état dans un système néfaste de connivences mondiales établies au fil du temps par les politicos/financiers/industiels au nom du livre échange
et du droit au commerce sans droit de regard... En fin de compte, au nom du profit et du capitalisme.


Un exemple, les "I-POD " Chinois (qui font fureurs) sont livrés avec batteries incorporées  non changeables, donc du jetable prévu pour 6 mois.
Des gouvernants responsables pourraient exiger de la Chine de mettre des accus longues durée et d'y adjoindre une trappe pour le change. Et bien non, un président Français ne se risquera pas
à importuné son meilleurs client en airbus et centrales nucléaire même s'il est inondé (entre autre) par ce dernier de bateaux entiers de godasses  en plastique non recyclables, alors que lui même, ferme ses ateliers de confection de chaussures de qualité et jette à la mer le cuir que plus personne ne
porte.


Le problème reste que la France et ses dirigeants se servent faussement mais intentionnellement, de ce levier de la couche d'ozone pour
prouver au bon peuple les bonnes intentions du politiquement correcte qui les animent. Pour sauver l'honneur il est plus facile de taxer
certains industriels même si la cause incriminée n'est pas réelle, au moins le public tenu dans l'ignorance de la chose suit, surtout si l'on parle de "durable" et de redistribution aux
pays pauvres..... Et puis en France, la réélection n'est pas si loin que ça.....



christian Penilla y Perella 11/12/2009 07:58


   N'en déplaise , le CO fait partie des gouttes d'eau qui font déborder le vase . Moins on rejette  de saloperies sur notre planète terre , mieux nous nous porterons .
   Il n'y a pas assez de Al Gore et de Hulot pour nous mettre le nez dans notre M...........qui pollue notre planète .
    Un seul exemple :  
    Faites le tour des plages des îles et des atolls de la Polynésie , que trouve t on ? Tous les détritus de notre civilisation dans toutes les langues . Demandez aux tortues qui
prennent les sacs platiques pour des méduses , elles aiment à en mourrir .


wakrap 11/12/2009 02:29


Et cette facture là , le contribuable la paie :

http://www.autourdubio.fr/?post/copenhague-1200-limousines-140-jets-prives-et-des-prostituees-gratuites-1095


wakrap 11/12/2009 02:20


Cette petite vidéo de Courtillot est sublime d'intelligence linguistique et d'humour
http://vids.myspace.com/index.cfm?fuseaction=vids.individual&videoid=101142057


wakrap 11/12/2009 01:56


Bonjour,

Au jeu de la rhétorique on peut par exemple dire que l'homme par ses rejets fournit environ2% des rejets naturels totaux de la planéte. Et avec 2% on influrait plus sur le climat ques les 98%
autres et naturels, ou même que la vapeur d'eau qui est principal acteur d'effet de serre, alors même que le principe d'effet de serre ne tient pas la route?

Cette affaire va bientôt ressortir comme la plus grande manipulation scientifique depuis Lyssenko.

Un très bon condensé du climategate actuel se trouve ici bien que totalement ostracisé en France alors qu'il fait les gros titres en presse anglophone :
La perle toute récente sur la Nouvelle Zélande : http://www.objectifliberte.fr/2009/11/climategate-4.html
C'est fou le trucage généralisé des données de températures par le GIEC sur fond public pour promouvoir leur idéologie!!!!

Le dossier très complet ici : http://www.objectifliberte.fr/dossier-rechauffement-climatique.html

Ce qui me horrifie dans tout ceci c'est que des personnes insupportables comme Al Gore ou un Hulot se construisent des fortunes avec leur participations dans la bulle économique verte qu'ils font
gonfler, alors que tout le monde se fout des vrais problèmes que sont la pollution, la vraie, qui n'est pas cette foutaise de CO2, et que la misère humaine passe au second plan.


christian Penilla y Perella 10/12/2009 19:22


Je ne vais pas être long en apportant une évidence .
     Peut on rejetter impunément dans l'atmosphère des millards de tonnes de CO2 , d'acide sulfurique , de poussières , de chlore, etc, etc ,etc
.......mille fois etc , sans concéquences ? . 
     Peut on rejetter dans le sol , dans les nappes phréatiques , dans la mer , autant de saloperies sans conséquences ? 
       Pertubation climatique ou pas nous marchons sur la tête . 
       Bla bla des pour , bla bla des contres , où est le bon sens ?  
     On nous prends pour de débiles .


lapadac 10/12/2009 11:07




·         Désolée
pour le pseudo, mais si la terre se réchauffe certes, mais  la parole n'est pas toujours libre pour tout le monde!
Il y a d'autres solutions que celles d'augmenter les taxes qui précarisent encore plus les plus pauvres, mais nos dirigeants ont les mains liées par les trusts industriels pétroliers .... ect
...
Dire qu'en Polynésie française, les taxes, et l'argent du pays, certains s'en servent pour payer leurs dettes personnelles !  Quelle honte ! Et plus de sous pour le développement
des énergies renouvelables et la construction d'équipements ad hoc.
C'est écœurant tout simplement !



SAINT ETIENNE Claude 10/12/2009 08:26



L'actualité du changement climatique s’accélère. Ce sont d’abord une succession de rendez-vous diplomatiques qui élargissent une fracture désormais
béante entre les points de vue des pays occidentaux et ceux des pays en développement.


En effet, l'urgence n'est plus dans le fax écolo, mais dans la rencontre de visu scellée par la poignée de main, nos politiques copiant en cela les
banquiers qui récemment encore au bord du gouffre et dans des frasques démesurément dispendieuses parlaient de faillites et de cataclysme mais annonçaient surtout au peuple qu'il devrait se
serrer un peu plus la ceinture...


- En plus des lignes régulières, 140 jets privés atterriront dans les aéroport voisins et même pays limitrophe (Suède), il ne restera plus qu'à
transporter ces braves écolos avec les 1 200 limousines, qui faute de pénurie, ont été louées en Allemagne et en Suède. On viendra chercher ces braves gens de Copenhague pour les mener à
Copenhague. Sur les 11 jours du sommet  41 000 tonnes de Co2 équivalent seront produites. Un petit mot pour la gauche "Remember" François Mitterrand (le globe trotter) qui avec sa cohorte de
conseillers voyageait dans trois ou quatre avions dont certains étaient presque vides.


Heureusement les nouvelles encourageantes de nos chercheurs prouvent que le co2 deviendra un combustible pour les générations futures il suffira de le
comprimer pour qu'il s'échauffe et.....Ne m'en demandez pas plus je n'ai rien compris.... Tout ce que j'ai retenu c'est que les crustacés s'en servent pour leur protection en épaississant leur
carapace avec son aide....


 


L'annonce qui jette un froid



Le 4 septembre, le scoop nous arrivait de Genève, où se tenait une conférence internationale de l’Organisation Météorologique Mondiale, organe de l’ONU qui partage la gestion du GIEC avec le
Programme des Nations Unies pour l’Environnement.


Un vent glacial a soufflé sur l’assistance lorsqu’une des sommités mondiales de l’océanographie, Mojib Latif a déclaré que le monde allait connaître vingt années de refroidissement
! Plusieurs médias ont rapporté la nouvelle, à l’exclusion notable de la presse et des télévisions francophones, plus que jamais vectrices de la pensée
unique.


Ce refroidissement résulterait de changements cycliques des courants océaniques et des températures de l’Atlantique Nord, un phénomène du nom d’« Oscillation Atlantique Nord ». Bien plus, il affirme que les variations climatiques observées depuis trente ans seraient
partiellement dues à cette oscillation océanique.     Celle-ci serait également à l’origine de l’atténuation de la sécheresse observée dans les années 1970 et 1980 dans le Sahel,
des changements dans le régime des moussons, de la multiplication des tempêtes de l’Atlantique Nord et de la fragmentation des glaces arctiques, tous événements climatiques mis au compte de
l’effet de serre jusqu’ici. Comme l'ere glaciaire ayant eu lieu sous louis XIV, ou la seine est restée gelée jusqu'en son fondement jusqu'au mois d'Août.


Une bonne nouvelle qui ne l'est pas pour tous


Tant les informations nous venant de Mojib Latif sur l’influence océanographique, que de la NASA, de Svensmark et de Kirkby sur l’activité solaire,
constituent des contredits sévères pour la thèse du GIEC sur l’influence des gaz à effet de serre et des activités humaines.


Mais surtout, elles démolissent les prévisions climatiques catastrophistes émises au vu des prédictions de la vingtaine de modèles climatiques de
circulation générale (MCG) qui concourent aux analyses du GIEC.


 


En résumé: La presse internationale (hormis la presse Française) relate depuis une dizaine de jours sous le nom de "climat gate" la mise en évidence
d'une tromperie des services officiels mondiaux qui n'ont pas hésité à recourir à la fabrication de fausses bases de données pour accréditer la thèse d'un réchauffement du à l'impact de
l'homme. Un casse de leur ordi par des haquers a permit de mettre en évidence ce que beaucoup soupçonnaient déjà depuis le début. "Toutes les données" fournies aux savants du monde entier et
servant de bases aux hypothèses passées, présentes et à venir ont été abusivement tronquées par quelques "savants fous".


 C'est aujourd'hui démontré. Attendez vous à en entendre parler dans les prochains jours, c'est à dire une fois le sommet fini, la presse
Française ne pourra quand même pas rester indéfiniment à l'écart, quoique en France "rien d'impossible".


Pour en savoir plus sur le refroidissement des prochaines décennies et de l'impact solaire; http://blog.turgot.org/index.php?post/Belouve2




christian Penilla y Perella 10/12/2009 07:06


              Je ne suis pas d'accord pour un revenu maximum mais pour une participation par un impôt progressif  . Qui
pourra définir un impôt maximum ? Chacun à sa façon de vivre . Gagner de l'argent c'est souvent faire des sacrifices . certains refusent ces sacrifices et ont d'autre priorité de gagner de l'argent
. Chacun doit être libre de vivre comme il le veut .  Alors le système soviètique pas pour moi , il faut voir ce que cela a donné , l'homme étant ce qu'il est .  
       Que celui qui a plus de moyens intellectuels ou physique aide celui qui est moins gaté par la vie c'est normal si on prétend être des être civilisés , vivre à
un niveau au dessus de l'animal .