POUR 2014...

Publié le par N.L. Taram

>>>> 2014 <<<<

 

 

« Créer c’est résister. Résister c’est créer. » 

 


 

http://youtu.be/NZVi4MRRLb4


"Au moment où nous voyons remis en cause le socle des conquêtes sociales de la Libération, nous, vétérans des mouvements de Résistance et des forces combattantes de la France libre (1940-1945), appelons les jeunes générations à faire vivre et transmettre l’héritage de la Résistance et ses idéaux toujours actuels de démocratie économique, sociale et culturelle.

Soixante ans plus tard, le nazisme est vaincu, grâce au sacrifice de nos frères et sœurs de la Résistance et des nations unies contre la barbarie fasciste. Mais cette menace n’a pas totalement disparu et notre colère contre l’injustice est toujours intacte.

 

Nous appelons, en conscience, à célébrer l’actualité de la Résistance, non pas au profit de causes partisanes ou instrumentalisées par un quelconque enjeu de pouvoir, mais pour proposer aux générations qui nous succèderont d’accomplir trois gestes humanistes et profondément politiques, au sens vrai du terme, pour que la flamme de la Résistance ne s’éteigne jamais.

 

Nous appelons d’abord les éducateurs, les mouvements sociaux, les collectivités publiques, les créateurs, les citoyens, les exploités, les humiliés à célébrer ensemble l’anniversaire du programme du Conseil national de la Résistance (CNR), adopté dans la clandestinité le 15 mars 1944 : Sécurité sociale et retraites généralisées, contrôle des « féodalités économiques », droit à la culture et à l’éducation pour tous, presse délivrée de l’argent et de la corruption, lois sociales ouvrières et agricoles, etc.

Comment peut-il manquer aujourd’hui de l’argent pour maintenir et prolonger ces conquêtes sociales, alors que la production de richesses a considérablement augmenté depuis la Libération, période à laquelle l’Europe était ruinée ? Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l’ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l’actuelle dictature internationale des marchés financiers qui menace la paix et la démocratie.

 

 Nous appelons ensuite les mouvements, partis, associations, institutions et syndicats héritiers de la Résistance à dépasser les enjeux sectoriels, et à se consacrer en priorité aux causes politiques des injustices et des conflits sociaux, et non plus seulement à leurs conséquences, à définir ensemble un nouveau « programme de la Résistance » pour notre siècle, sachant que le fascisme se nourrit toujours du racisme, de l’intolérance et de la guerre, qui eux-mêmes se nourrissent des injustices sociales.

 

Nous appelons enfin les enfants, les jeunes, les parents, les anciens et les grands-parents, les éducateurs, les autorités publiques, à une véritable insurrection pacifique contre les moyens de communication de masse qui ne proposent comme horizon pour notre jeunesse que la consommation marchande, le mépris des plus faibles et de la culture, l’amnésie généralisée et la compétition à outrance de tous contre tous.

Nous n’acceptons pas que les principaux médias soient désormais contrôlés par des intérêts privés, contrairement au programme du Conseil national de la Résistance et aux ordonnances sur la presse de 1944.

 

Plus que jamais, à ceux et celles qui feront le siècle qui commence, nous voulons dire avec notre affection : « Créer c’est résister. Résister c’est créer. »


8 Mars 2004

 

http://www.convergencedesluttes.fr/petitions/?petition=8

http://france.attac.org/archives/IMG/pdf/appelpcnr.pdf

http://lejour-et-lanuit.over-blog.com/article-appel-du-conseil-national-de-la-resistance-resister-c-est-creer-103597632.html

 

 

 

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SAINT ETIENNE Claude 25/12/2013 03:44


Bonjour Taram, tu as rectifié dans le bon sens, je ne sais ce que contient ce livre et ne tiens pas à le savoir compte tenu des effets de l'application perverse qu'en a faite son auteur,
effectivement il s'agit de lui qui sans entrer dans des contreverses stéryles, corroborent et abondent une certaine pensée religieuse en expension, que suivent certains fanatiques.

N.L. Taram 24/12/2013 20:16


Excuses-moi Claude, je pense que tu parlais du livre "Mein Kamph" d'Adolf Hitler, écrit en 1925. J'avais trouvé ce livre dans le grenier chez moi étant adolescent et, bien sur, je l'ai lu. Il
était présenté par le maréchal Lyautey. N'ayant pas trop confiance à ma mémoire, j'ai cherché sur wikipedia qui confirme ce que j'avais lu " Il comporte des menaces précises, qui firent écrire au
maréchal Hubert Lyautey : « Tout Français doit lire ce livre ». " En
tout les cas, sur moi il a eu l'effet inverse et certains passages hantent encore ma mémoire....

N.L. Taram 24/12/2013 20:17



Une faute de frappe : "Mein Kampf"...


Je veux dire aussi : "l'effet inverse à celui des lecteurs nazistes actuels"



SAINT ETIENNE Claude 24/12/2013 18:28


Jeunes et vigoureux (pour la plus grande partie) contrairement à d'autres ils ont fait
leur devoir et très bien fait. Ce sont des héros auxquels je rends un hommage inconditionnel. Voilà que maintenant ils radotent sur le constat de la société actuelle qui ne leur convient pas,
mais ils étaient bien présents pendant toutes les années de ce changement et qu'ont ils fait? Rien.


J'ai l'impression d'entendre parler des vieux de leur jeunesse passée, se glorifier de
leurs prouesses perdues et de se lamenter sur leur carcasse devenue inutile.


La société change il faut s'y faire, avec nous ou sans nous, les générations changent
tous les 20 ans il nous faut l'accepter, demain ne sera déjà pas comme hier était fait. Nos propres enfants ne nous comprennent plus, ne réagissent pas de la même manière que nous le faisons avec
notre culture ancienne. D'ailleurs nous ne les comprenons pas plus.


Dans les années cinquante nous avons appris à écrire avec le porte plume trempé dans
l'encrier, en 70 la génération suivante celle de nos enfants au stylo puis en 90 celle de nos petits enfants au feutre alors qu'en 2010 celle de nos arrière petits enfants est déjà à l’ère du
texto et de l'ordinateur.


A propos...


 


Le nazisme n'a pas été éradiqué ou supprimé puis qu’à l'heure actuelle le fameux livre
"M K" d'un certain dictateur SS, livre interdit à la vente et surtout à la réédition se trouve être le premier de liste des ventes sur Amazone et ce, dans les pays de langue
arabe.


 

N.L. Taram 24/12/2013 19:51



Bonjour Claude,


toujours curieux, j'ai immédiatement recherché sur Amazon, le livre MK. Je n'ai trouvé que celui-ci "MK, Récit d'un déporté arménien : Dix années d'errance parmi les Kurdes et les Syriaques". Je
ne pense pas qu'il s'agisse de celui-là.


En tout les cas, ton dernier paragraphe montre bien qu'il faut continuer à résister contre le nazisme.