POUR LES VICTIMES LE TEMPS PRESSE

Publié le par N.L. Taram

tendresse et moi 2011Déclaration Gérard Joyon
http://brest.letelegramme.com/local/finistere-nord/brest/ville/nucleaire-pour-les-victimes-le-temps-presse-20-11-2011-1505220.php

 
Merci à ceux qui s'investissent.
Merci à ceux qui se battent.
MORIN s'est foutu de notre gu..le.
Lui qui avait promis de ne plus faire appel, a menti.

Un ministre et son président, nous ont trahis! MORIN a le culot de se présenter aux élections, MORIN ?
Cette loi, elle a vu le jour, parce que des mecs comme nous se sont battus !
Parce que des associations, pendant des années, se sont investies.
Avec des DELLAC,  POTTIER, VALAX, PARFAIT, MARHIC, BARILLOT, VERGER, SANS, ..... , et des électrons libres comme celui qui écrit ce texte !
Alors, je vous dis à tous, vous les "concurrents" à la présidentielle:
N'oubliez pas ceux qui ont servi la Patrie!
Dans cette loi,
Cette liste de maladies doit être revue.
Elle doit, comme celle des américains, s'appuyer sur une liste plus longue et évolutive.

La parole de MORIN doit être tenue."Réécoutez" ses promesses!
"Pour les tribunaux de pensions.
Plus d'appel dans les décisions favorables des TPMI."
Il’ l’avait dit !!!
Toi mon cher Hervé, tu nous fais mal avec ton coup de « rapporteur folklo » et cet angle sur les flots des eaux profondes du Capricorne.
Toi et tes conseillers plus forts que les vents !Bombe
Ton directeur juridique,
Vous nous avez trahis, craché dessus.
Soif de pouvoir !
Président tu voudrais te présenter? Mais tu n'as pas honte!
Le ridicule ne tue pas.
La radioactivité, si!
Des traitres comme Présidents on en veut pas.
Je te l’avais dis, écris.
Je te ferai de la pub.
Alors,
De gauche et de droite, faites attention ,n'oubliez pas ceux qui ont servi la nation.
Nous sommes des milliers, et mes écrits sont l’expression de la douleur de Mes Camarades.
Pour eux je me battrai, l’ouvrirai jusqu’au bout.
Que peut- il de pire nous arriver ?
Je n’ai pas peur !
Nous sommes, je suis, Soldat de France.
Sans Nous, les Rafales et Mirages n’aurait pas de « suppos » sous les ailes, et le rêve de Charles n’aurait pu se réaliser.
Nous sommes les Serviteurs et protecteurs de ce Drapeau Français.
Sarkosy , Hollande, Marine, vous le trio de tête,
nous avons servi la France, notre France.
Ne l’oubliez pas !

http://www.ladepeche.fr/profil/47511.html

Gérard JOYON Ce jour 21 NOVEMBRE 2011 8 H 46

Commenter cet article

SAINT ETIENNE Claude 21/11/2011 20:07


Re, on pourrai en dire beaucoup plus... Je n'ai pas réussi à l'installé sur le Tg de Brest, j'ai chargé un copain de le faire pour moi.

N.L. Taram 21/11/2011 22:30



Ton texte sera largement diffusé localement et même en France à mes correspondants.



SAINT ETIENNE Claude 21/11/2011 19:36


Bonjour Taram, voilà la réponse que je vais mettre sur le télégramme


Pas d'information sérieuse, mais surtout beaucoup de désinformation, tels sont les référents sur le nucléaire essaimés depuis les années soixante par des sbires,
autant irresponsables que savants fous, tous aux ordres des "dits" hauts responsables qui font mine de les croire, et ce, à l'intention des pauvres types qu'ils pensent que nous sommes.
Combien de nous, militaires, personnels civils et populations avons été touchés dans ces lointains centres d'expériences atomiques, ou leurs périphéries éloignées. A ce
jour combien de victimes innocentes sont disparues?  Combien sommes nous à être douloureusement rattrapés dans nos chairs par cette cochonnerie évolutive, nous et notre
descendance?


Maladies et handicaps professionnels, dus aux expériences atomiques faites sur nos propres personnes, nous le savons, eux aussi. Avec Tchernobyl et Fukushima
tout le monde en connait les suites et le sait, l'intox ne passe plus.


Pas un chef d'état depuis De Gaule n'est blanc sur ce sujet, pour preuve l'entêtement et l'empressement du président actuel à ne pas reconnaitre, tout en
reconnaissant, sans toutefois réellement reconnaître, Morin a suivi ses hautes directives, sans avoir la moindre idée de la rédaction d'un texte de loi, il a ficelé seul ce torchon, sur un
sujet que de toute évidence il méconnaissait, pas plus d'ailleurs qu'il ne connaissait nos problèmes sur le fond, donc ne maîtrisait rien. Cette loi scélérate de Morin, des députés, des sénateurs
et du président de la république réunis, était si peu viable que les néophytes que nous sommes l'avons immédiatement perçue comme larvée, pourquoi l'ont ils signée, tous sans exception?


Dans ses applications elle écarte les ayants-droits, but contraire à la volonté affichée, pourquoi?   Où se trouve le véritable cancer, chez ces
pauvres types rattrapés quelques années après par les zébulons rencontrés là-bas, maintenant handicapés, meurtris, gravement touchés dans leurs chairs et cloués sur leur lit, ou chez ces ronds de
cuir aux yeux cerclés d'or se pavanant après coup dans les meilleurs salons de la capitale?


Les cancers mis en exergue par cette loi sont un leurre pour masquer toutes les maladies sous-jacentes, bien plus courantes et présentes qu'il n'y parait, qui
d'ailleurs en fin de cycle amènent souvent ce fameux cancer, celui qui normalement sera une fois déclaré,  sensé être reconnu, si toutefois les membres de la commission savamment choisis
auparavant, tant pour leur collaboration, que pour leur soumission au lobby, n'accusent pas au passage le tabagisme ou l'alcoolisme de l’impétrant en devenir.


Renouvelant l'époque glorieuse de la tromperie administrée à de jeunes cobayes de 18 ans, naïfs, sans connaissance et mineurs à l'époque, ces gens, les
successeurs, remodèlent, affinent seulement la riposte qui est leur seule échappatoire pour masquer les ignominies, turpitudes, incompétences et mensonges passés. Pensant nous trouver dans
le même état d'esprit, or le monde à évolué, nous avec, le net arrivant nous nous sommes instruits de la chose, mais surtout dans les faits, avons été rattrapés par les maladies inhérentes à ce
genre d'activités, nous constatons hélas la relation de cause à effet et accusons d'immobilisme ces dites autorités qui ne méritent de toute évidence, que leur comparution devant le tribunal
international.


Ils n'ont pas à cette époque respecté les directives internationales strictes qui obligeaient les centres d'expériences à
avoir obligatoirement l'autorisation signée des parents, avertir les intéressés sur les risques ou dangers encourus et faire un suivi médical de chaque instant, avant, pendant, mais aussi et
surtout après,(dont
acte).


Tout au long des années,  nos dirigeants en se protégeant mutuellement plutôt que d’éradiquer le mal qui évoluait en nous, ont laissé diffuser à travers
la nation des tonnes et des tonnes de sang contaminé. Eh! oui, ces vétérans que nous sommes, sont aussi de bons citoyens et donc donneurs assidus. Or à notre insu, notre sang a subi des mutations
génétiques, eux le savaient, (suivi médical secret Hiroshima/Nagasaki, puis suites de Tchernobyl) ils n'ont rien fait, honte à eux.


Personnellement en plus de mes ennuis apparus sitôt mon retour, peau, estomac, système rénal, foie, deux mois d'hospitalisation (mon cas n'est pas unique loin de là
même) sans avoir d'antécédent dans les familles concernées, alors que j'étais de robuste constitution et en excellente santé (plongeur), j'ai eu deux enfants nés malformés, fort heureusement de
façon bénigne n'intervenant pas sur leur vie sociale et  professionnelle.


Il a fallu qu'à mon initiative une association dépose plainte en 2009, et qu'instantanément l'accès aux dons du sang pour nous les vétérans, nous soient refusés et
ce, sans motif. Pourquoi pas avant?


Et après ça, on appelle ces gens là, des responsables...


Claude SAINT ETIENNE

N.L. Taram 21/11/2011 19:58



Claude,


Merci pour ton commentaire que j'approuve à 100%. J'espère qu'il passera en entier, sinon je le rajoute à l'article de GG.



Gérard JOYON 21/11/2011 11:31


Merci    TARAM d'avoir passé ce commentaire .


En effet il faut bien savoir que jamais, je ne cesserai  ce combat !


Je tiens aussi à dire, et  je  ne l'avais pas fait sur le télégramme de BREST:  je suis avec  tous les travailleurs Polynésiens qui furent touchés par cette saleté  de
radioactivité .


Je suis de tout coeur avec  ma famille de la FAUTAUA, les proches de  Gaby qui a  travaillé avec moi à ARUE puis  à MORUROA


Avec ceux,    Paumotu,  que l'on a balancé dans les années 60  au bord  de la FAUTAUA en leur promettant monts et merveilles .


Oui je suis en colère. Et ce jour, confirme qu'après la parole non tenue  de Morin  j'ai bien rendu compte à son cabinet,  son chef,  et à  au directeur juridique en
juillet 2010.


Ce dernier  m'avait demandé de le rappeler.


Ce que je fis le lendemain.


Je le cite "nous avons pourtant donné des consignes"  , je vais me renseigner à la Rochelle .


Puis, il me rappela le même jour par son "vini"  en fin d'après midi, "vitiviti ,  malin et pressé, pour me dire qu'il se rendait au sénat.


Que  je devrais donc m'expliquer le moment venu pour faire valoir mes  droits   au sujet  de  cette procédure que je considérais non légale.


  ..........faire valoir....................... le jour de l'audience  d'appel  .


Qui n'aurait jamais du avoir lieu!


Car:


 je ne devais pas aller en appel.


MORIN  votre parole ne vaut pas grand chose!


Potentiel candidat, tu n'auras pas ma voix,  c'est sûr.


De toute façon Hervé, tu vas prendre une déculottée.


Mais, comme tu ne connais ni la honte et  le ridicule.....


En AVANT mes copains,  combattons ces tristes personnages .


Pour ma FRANCE,   pour le FENUA,   Fraternellement   Gérard JOYON


 

N.L. Taram 21/11/2011 19:15



Bonjour GG,


Comme je l'écrivais par ailleurs : ne jamais perdre patience, répéter, répéter, repéter, cela fini par rentrer dans la caboche des élus...


"Cent fois sur le métier, remettez votre ouvrage"