Qu’il s’en aille, vite !

Publié le par N.L. Taram

 

Place au peuple

 

Qu’il s’en aille, vite ! Le suffrage a délivré son verdict. Contrairement aux pronostics qui se sont, une fois de plus, trompés, le peuple français s’est massivement déplacé vers les urnes. Son message a été d’une clarté absolue : il faut en finir avec Nicolas Sarkozy. Par Gabriel Amard.


Jamais un Président de la République sortant et candidat à sa propre réélection n’était pas arrivé en tête au 1er tour. De plus, le score cumulé de la droite est largement inférieur à celui de 2007 quand celui de la gauche progresse de 8 points.


C’est en effet le 2ème enseignement de ce scrutin : une force nouvelle à gauche s’est imposée. Que ce soit dans nos thèmes de campagne, notre façon de la faire avec les meetings en plein air ou les immenses rassemblements populaires fraternels, nous avons marqué cette période politique. Cela s’est retranscrit dans les urnes : c’est la 1ère fois depuis 1981 qu’une force politique à gauche du PS fait un score à 2 chiffres. Nous savons être portés par une dynamique qui va au-delà des élections. Nous sommes « le bruit et la fureur » des mouvements sociaux, des injustices qui crient, de la misère qui hurle.


Toutefois, nous ne sommes pas parvenus à passer devant le Front National. Celui-ci fait un score historiquement haut, captant plus de voix que lors du second tour de Jean-Marie Le Pen en 2002. La responsabilité de certains caciques de la gauche est engagée, préférant taper sur Jean-Luc Mélenchon et multiplier les amalgames plutôt que de faire campagne contre le FN. Mais c’est bien la droite qui est la principale responsable de ce marasme. Accentuant la crise, montant les Français les uns contre les autres, expulsant à tour de bras, montrant du doigt les Roms, multipliant les dérapages verbaux racistes, stigmatisant des religions, ils ont couru après le Front National. Le résultat a été contraire à celui de 2007. Une partie de l’électorat de droite a glissé du vote UMP au vote FN.


C’est pourquoi il faut d’urgence les dégager de là. Sans condition, il faut prendre le 6 mai le bulletin de vote qui expulsera Nicolas Sarkozy de la vie politique française. Ces serveurs de soupe du Front National ne doivent plus nuire. C’est aussi la fin d’un axe allemand qu’il constituait avec Angela Merkel, qui maintenait les peuples européens sous le joug d’une austérité qui ne profite qu’aux banquiers et aux financiers. Plus de 11% nous ont fait confiance. Les voix du Front de Gauche sont désormais indispensables pour obtenir cette victoire.


D’autres échéances nous attendent. Je pense bien sûr aux élections législatives des 10 et 17 juin. Mais plus proche encore, je pense au 1er mai. Nous serons dans la rue à 15h à Paris aux côtés des syndicats comme nous serons aux côtés des travailleurs en lutte contre les licenciements et les fermetures d’entreprises.


Plus que jamais, la lutte continue avec le Front de Gauche !


http://partidegauche34.midiblogs.com/archive/2012/04/24/qu-il-s-en-aille-vite.html

 

Publié dans Politique

Commenter cet article

jacques clabaux 07/05/2012 06:33


Bonsoir Pierre,


Enfin, c'est fait ! Je me sens mieux depuis ce matin.

N.L. Taram 07/05/2012 07:39



Bonsoir Jacques,


Oui, mais comme vient de me l'écrire un correspondant "Nous savourons tous cette victoire, une pensée pour ceux qui ont la gueule de bois mais il reste encore beaucoup à faire ici sur le
Territoire.".... De quoi m'occuper pendant ma retraite



jacques clabaux 28/04/2012 09:04


Ce sera un réel plaisir de te recevoir. Pour les rails, je peux chercher si tu veux, j'ai quelques adresses.


Quant au "personnage" -je me trouve bien poli avec lui ce soir- je lui souhaite à lui et sa clique le déraillement de la décennie ...

N.L. Taram 28/04/2012 09:31



J'ai passé une commande chez Central Train, mais je n'ai pas réussi à la valider. Peut-être ne souhaitent-ils plus expédier en Polynésie ? J'ai déjà été client chez eux.


http://www.central-train.net/onlineshop/echelle-ho-c-90.html


Les autres sites trouvés sont hors de France. Bof, ça peut attendre, je n'ai plus la patience de bricoler...


Il faudra bien que j'aille voir ma belle-famille à Raiatea depuis si longtemps... ça sera l'occasion.


Pour "Napoléon le petit", je te recommande l'un de mes articles précédants.... 



jacques clabaux 28/04/2012 06:56


Je ne suis généralement pas pressé de vieillir mais, en ce moment j'ai hâte de connaître les résultats du second tour qui confirmeront - je ne veux pas en douter -  la mise
hors-jeu de ce personnage.

N.L. Taram 28/04/2012 07:09



Bonjour Jacques et merci de ta visite,


Comme promis par ailleurs, je ne fais pas de commentaire sur ces élections mais j'approuve tout à fait ton commentaire (d'ailleurs les autres intervenants ont bien vu où étaient mes convictions).


J'ai remonté un circuit de train plus simple mais je suis en panne de rail, les miens étant rouillés et Central Train à Paris ne répond pas à ma commande. J'espère te rendre visite un de ces
jours, je comptais sur le King Tamatoa, mais....