S.O.S. TAHITI

Publié le par N.L. Taram

(code recherche : POLIMTN)

La guerre des communiqués continue....

 

Têtelettresitethaut

 

 

180px-Dumdums.jpgL’ultime appel du Président : pour une nouvelle distribution de sucettes ?

 

Tous, nous avons entendu l’ultime appel de notre président « survival » pour un « pacte de stabilité » dans une instabilité chronique que notre classe politique dirigeante entretien très volontiers car il faut reconnaître que personne, mais vraiment personne, ne souhaite faire de concessions. Tous appellent à l’union mais, à côté de cela, personne ne lâche sa part du gâteau. C’est la débâcle totale, la « pagaille » absolue au Fenua Māòhi.

Pour Ia Mana Te Nunaa, la seule issue possible est d’élire un nouveau président, lequel président sera issu du groupe UPLD puisqu’il constitue le groupe le plus important à l’assemblée. Celui-là même s’engagera devant le peuple polynésien qu’une fois au pouvoir, il demandera au Président de la République la dissolution notre assemblée afin de provoquer le plus rapidement possible des élections anticipées, cela après révision de la loi électorale.sos_Tahiti-copie-1.jpg

Il n’y a plus lieu d’organiser des rencontres pour établir un quelconque programme et pour mettre en place un nouveau gouvernement. Croire que toutes les tendances politiques actuelles sont capables d’élaborer ensemble un programme politique commun et durable, c’est se bercer d’illusions.

C’est aux Polynésiennes et Polynésiens à choisir le projet de société qui leur conviendra, et cela en élisant une nouvelle majorité.

 

La secrétaire générale                         le 4 mars 2011

Teremuura RURUA

 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christian Penilla y Perella 06/03/2011 21:47



Taram


 


Il y a bien la fête de l'autonomie ! ! !


Pour une réussite c'est parfait.


On n'a jamais été aussi nuls ( Je reste poli )



N.L. Taram 06/03/2011 23:26



Christian,


Fêter les échecs, cela fait partie de la tradition.... et c'est pas une spécificité locale !



Christian Penilla y Perella 06/03/2011 18:58



Taram


 


Quel silence ! !


 


Silence dans l'oeil du cyclone ?


Ce serait trop beau.



N.L. Taram 06/03/2011 20:37



Bonjour Christian,


Mais non, ce n'est pas l'oeil du cyclone, c'est le week-end.


Tu sais bien que le week-end "on ne pense pas, monsieur, on prie..."


En plus hier, c'était l'anniversaire de l'arrivée de la première calamité....


D'ici, qu'un jour on fête l'arrivée du CEP !!!



Christian Penilla y Perella 05/03/2011 21:09



Taram


 


Ce cris du Iamana te nunaa me rappelle: Anne ma soeur Anne, ne vois tu rien venir ?


....................................................................................................................................


 


Il y a le désert du Sahara avec ses oasis.


Il y a le désert du Pacifique avec ses atolls.


Il y a maintenant le silence politique polynésien avec quelques cris de désespoir .


Tous les bla bla de nos politiques ne sont plus qu'un bruit de fond pratiquement inaudible et incompréhensible.


Ce n'est que bruit de fond  produit par ceux qui vivent dans un autre monde.


Un monde qui n'est pas de ceux qui doivent survivre , payer leur loyer, élever leurs enfants.


 


Faudrat il la clameur et la violence du peuple qui n'en peut plus, pour les réveiller ?