SOCIÉTÉ CIVILE

Publié le par N.L. Taram

Drapeau Polynésie

« Société civile », eaha tera mea ? 

Drapeau Occitanie                             qu’es aquo ?

Drapeau-France.JPG

                            c’est quoi ce machin ?

 

Moi qui pensais naïvement que les civils étaient ceux qui ne portaient pas un uniforme…

 

Tahoeraa06

 

Voyons Wikipedia :

 

Civil : Un civil est, par opposition à un militaire, une personne qui n'est pas membre d'une armée.

 

Société civile : La société civile est avant tout la totalité des citoyens d'une commune, d'une région, d'un État-nation ou, maintenant, de l'Union européenne. Toutefois, dans la pratique, ceux-ci n'agissent pas individuellement mais dans le cadre associatif. Une telle association peut être considérée représentative à condition qu'elle ait été constituée sur la base de la volonté et des propres intérêts des citoyens se déclarant formellement et juridiquement membres de l'association.

Le Livre blanc de la gouvernance de l'Union européenne donne cette définition : "La société civile regroupe notamment les organisations syndicales et patronales (les "partenaires sociaux"), les organisations non gouvernementales (ONG), les associations professionnelles, les organisations caritatives, les organisations de base, les organisations qui impliquent les citoyens dans la vie locale et municipale, avec une contribution spécifique des Églises et communautés religieuses".

Il y a dans cette conception le risque d'une certaine confusion entre la société comme ensemble des citoyens et des organisations censées représenter leur volonté, surtout quand certaines d'entre elles prétendent incarner l'ensemble des citoyens et s'attribuent ainsi une légitimité de représentant de "la" société civile en général. ….

 

Société civile. (2011, novembre 17). Wikipédia, l'encyclopédie libre. Page consultée le 01:12, janvier 31, 2012 à partir de http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Soci%C3%A9t%C3%A9_civile&oldid=72225561.

 

----------o----------

 

L’avis d’Opahi BUILLARD sur ce sujet d’actualité :

 

Je suis toujours scotché par les raccourcis qu’emploient les médias en manipulant ce qui nous est présenté comme des sondages d’opinion à grand renfort de publicité télévisée publique. Le dernier en date posait la question suivante : Etes-vous favorable aux candidatures de la société civile pour les législatives ? Oui ou non ? A l’image des 88% qui ont répondu oui,  j’aurais envie de rajouter : qui ne le serait pas ? Mais de là à conclure qu’il s’agit d’une nouvelle claque à l’adresse de la politique, il y a une ligne rouge que je ne franchirai pas.

Depuis 2004, les polynésiens ont, comme le précisait Edouard Fritch, été déçus à deux reprises. Ils ont par deux fois porté leurs espoirs sur deux personnalités politiques - Oscar Temaru et Gaston Tong Sang pour ceux qui ne les connaissent pas - qui n’ont pas su répondre à leurs attentes. La première victime d’un complot d’Etat, la seconde, de son incapacité à occuper les plus hautes fonctions.

Ces deux cas illustrent parfaitement la position de l’Etat en Polynésie qui, contrairement à ce qui dit Teva Rofritch, ne se cache pas derrière notre statut d’autonomie pour ne pas venir sur le respect des droits fondamentaux du citoyen.

Je dirai même qu’à la limite l’Etat se moque de savoir si le  pays  est gouverné par  un Président indépendantiste ou un autonomiste. Seul lui importe le respect des règles du jeu. En clair : ne pas marcher sur ses plates bandes. Nous sommes en République Française, Alain Juppé s’est d’ailleurs empressé de le rappeler aux amis d’Oscar lors du dernier forum du Pacifique.

On constate également que le soutien appuyé de l’UMP et de Sarkozy à GTS ne lui a pas permis de conserver le pouvoir. Est-ce à dire que l’Etat est neutre ? Bien évidement pas. Pas tant que Oscar tiendra la barre du pays. Il refuse d’entrer dans la partie et je le comprends avec des dés pipés dès le départ.

Dans ces conditions qu’apporterai de plus un candidat issu de la société civile comme Patrice Jamet que les média nous présentent comme le Zorro du Landernau politique ? Rien de plus. Quel est son bilan? « J’ai assaini les comptes de la ville ». Encore heureux. Nicolas, en vieux loup de la politique, en aurait fait autant et peut-être plus vite, car en ce domaine l’expérience compte pour beaucoup.

J’apprécie Patrice Jamet, pour sa détermination, son humilité et sa disponibilité mais sa vision politique reste encore floue. Certains le disent indépendantiste, d’autres autonomiste. Lui essaie de se poser en personnage neutre. C’est peut-être ce qu’il faut comprendre lorsque ses lieutenants parlent de mouvance où d’action « apolitique ».   Mais c’est quoi être « apolitique » quand on occupe une fonction politique ? Ya un truc qui me dépasse.

C’est peut-être essayer d’endosser le costume de Quito Braun Ortega se définissant en modèle d’exemplarité : « ni condamné, ni magouilleur ». En oubliant un peu vite que la société qu’il dirige bénéficie  d’une situation de rente au regard de tout ce qui se trame dans le secteur de la manutention portuaire. Un secteur où l’oligarchie règne, et les privilèges accordés remontent à des pratiques d’un autre temps.

 

Opahi BUILLARD

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

René HOFFER 03/02/2012 10:16


Si tu m'écris, je te mets sur ma liste de diffusion.


Sinon, ben, euh... tu n'y seras pas hahahah


Salut
René 

N.L. Taram 03/02/2012 10:26



C'est fait, le mail vient de partir...



René HOFFER 03/02/2012 09:37


Dommage que les e-mails soient toujours occultés. C'est pourtant la façon de communiquer la plus directe et à mon avis la plus facile et la plus pratique.


rollstahiti@gmail.com

N.L. Taram 03/02/2012 10:03



Bonsoir Peretiteni et bienvenue sur mon modeste blog.


C'est vrai que l'email est un bon moyen de communication, on peut les lire quand on a le temps, on n'est pas dérangé par le téléphone quand on est sous la douche (ou ailleurs ). Mais d'un autre côté, on est à l'abri des parasites et des malintentionnés. Depuis que je participe à différends forums,
j'ai dû changer 4 fois de pseudo et d'adresse email avec mon pseudo. De plus, déjà que la plupart des commentateurs restent anonymes, ils ne viendraient si leur adresse apparaissait.


A très bientôt (pour le moment je suis en panne d'inspiration)