SOLITUDE

Publié le par N.L. Taram

Duke Ellington – Solitude

"Solitude" performed by Duke Ellington.

 


 

 

Billie Holiday 400Billie Holiday - Solitude

En juillet 1959, dans la partie d'un hôpital new-yorkais réservée aux Noirs, une femme de quarante-quatre ans se meurt. De la vie de Billie Holiday, tout a déjà été écrit, de l'amour vache aux ruptures, de sa solitude profonde et obsédante comme des pires affronts qu'elle dut supporter. La diva du blues a connu la taule et la gloire, les bordels et les palaces, le désespoir amoureux, l'errance, la solitude, l'alcool, la drogue. Qui mieux que Billie Holiday pourrait incarner la mélodie désenchantée de "Solitude" ?

Malgré l'usure du temps, malgré les excès, ou peut-être bien grâce à tout cela, la native de Baltimore n'a jamais été aussi touchante et émouvante. La voix est puissante, étrangement rauque, déjà vulnérable, mais ce n'est pas encore la fêlure des derniers enregistrements, où Lady Day apparaît incertaine, vacillante, douloureuse. Prenez le temps d’écouter cette voix, ce n'est pas du blues, vous n'avez jamais entendu chant aussi lent, aussi paresseux, une telle manière de traîner. Ecoutez-la bien, jusqu’à ce que vous arriviez à rentrer dans son rythme intime, à dévoiler ses secrets bien cachés.

http://majazzotheque.over-blog.com/article-1695838.html

 

Session #44 New York, 09/May/1941, Eddie Heywood and his Orchestra

Roy Eldridge (tp) Jimmy Powell, Lester Boone (as) Ernie Powell (ts) Eddie Heywood (p) Paul Chapman (g) Grachan Moncur (b) Herbert Cowans (d) Billie Holiday (v)

 

 


 

Session #67 Los Angeles, after 21/April/1952 Billie Holiday & Her Orchestra Charlie Shavers (tp) Flip Phillips (ts) Oscar Peterson (p) Barney Kessel(g) Ray Brown (b) Alvin Stoller (d) Billie Holiday (v)

 

 

 Thelonious Monk – Solitude

"Solitude" performed by Thelonious Sphere Monk. From the 1955

Thelonious Monk (Piano)
Oscar Pettiford (Bass)
Kenny Clarke (Drums)

 

 

 
Herbie Hancock - Solitude

from "River: The Joni Letters" (2007)
Herbie Hancock -- piano
Wayne Shorter -- soprano and tenor saxophone
Dave Holland -- bass
Lionel Loueke -- guitar
Vinnie Colaiuta – drums

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Musique

Commenter cet article

Gérard JOYON 03/07/2012 09:17


Pour l'article du monde, tu as raison.


Et dans le combat que nous menons , mes camarades et moi même devons faire attention à tout ce qui peut atteindre notre crédibilité.


Nous devons être: objectifs , honnêtes, impartiaux.


Gérard JOYON

N.L. Taram 03/07/2012 09:34



Salut GG,


Tout à fait d'accord avec toi. Il n'en reste pas moins que l'atoll de Hao portera encore longtemps les traces de l'occupation d'une base militaire pendant 30 ans, comme cela est le cas
partout ailleurs. De plus, il est un fait qu'un petit atoll est très fragile du point de vue environnement (47 km² de terres émergées et 720 km² de lagon.



Gérard JOYON 03/07/2012 00:25


Je n'écris pas souvent.


Sur notre forum non plus, du moins en ce moment .


Mais quand je suis en ville ici.  Et qu'il est chez toi, au antennes du capricorne midi  fenua.


Que dis-je .... et vingt  minutes déjà.


Je te  lis Pierre! Je te lis.. et écoute toutes les "solitudes".


Merci PIERROT.


Gérard JOYON

N.L. Taram 03/07/2012 01:20



Bonjour Gérard, merci de ta visite..


Je suis resté silencieux au sujet de l'article du Monde sur la pollution de Hao. J'attendais des confirmations et surtout ce fameux rapport. Cela me parait du bla-bla et du déjà connu... En plus
l'article du Monde avec une photo vieille de 10 ans, une signataire locale "inconnue au bataillon" et l'intervention d'un membre du parti politique "Heiura Les Verts" (tiens les écolos font de la
politique!) qui est actuellement le directeur de cabinet de notre ministre de l'environnement (lui-même, secrétaire général de ce parti).


Amitiés