Stabilité Politique

Publié le par N.L. Taram

Assemblee Polynesie2

 

 

 

Polynésie : Marie-Luce Penchard a transmis aux élus sa réforme pour plus de stabilité politique

Source: La Gazette.fr / AFP

 

 

 

 Actuellement, on parle beaucoup de stabilité politique (ou instabilité politique), mais :

 


I - Qu’est ce qu’une stabilité politique ?

 

Michelet Montina répond : « L’état doit être en mesure de garantir la stabilité pour que l’économie puisse exprimer son dynamisme.
L’état et la politique doivent non pas réfléchir en
termes d’agitation, de séduction et de spectacle, mais veiller au maintien d’une situation stable et à l’élaboration de solutions aussi judicieuses que possibles. »

 

II - Comment envisager une stabilité politique ?

 

Les partis politiques, les syndicats, les associations font différentes propositions :

 

a) Changer les hommes (et les femmes évidemment)  !!! Cela ne vaut même pas la peine d’en parler, l’auteur précédent dit bien « l’état », les hommes ne sont que de passage… Changer de kleenex ne vous guérira pas du rhume !

 

b) Changer de mentalité  !!! Ceux-là se prennent pour Dieu, depuis l’homo sapiens sapiens, l’homme n’a pas changé de mentalité.

 

c) Trouver le système électoral qui assurera à coup sûr la stabilité. Nous avons donc eu droit à tout un échantillonnage de projets, depuis le système entièrement proportionnel jusqu’ à l’usine à gaz en passant par des primes majoritaires et des découpages qui n’avaient plus rien à voir avec la Démocratie.

Pourtant, nous avons connu une période de stabilité de 1984 à 2004 avec juste une présidence différente de 1987 à 1991(mais une politique identique).

Pourtant les hommes étaient les mêmes, ils avaient la même mentalité, quant au système électoral, il était proportionnel.

Alors pourquoi avons-nous connu une stabilité politique ?

 

III - La stabilité politique correspond-t-elle à un système démocratique ou à une vision économique ?

 

a) Un système démocratique : Oui ! il est certain qu’avec une dictature ou un parti détenant, du fait du système électoral, 75% des sièges, nous aurions une stabilité mais avec tous les dérapages connus de la dictature et une révolution à la fin.

 

b) Une vision économique : J’ai cité la période de stabilité de 1984 à 2004, pourquoi ? Certainement pas pour la seule raison du président de l’époque que je n’ai pas besoin de nommer, mais tout simplement parce que notre économie était florissante, nous n’avions aucun problème budgétaire ou financier… et cela parce nous avions la « manne CEP ». Certes, cette manne n’était pas une bonne affaire pour le Pays (nous le déplorons) et si l’économie était  florissante, elle n’était pas constructive et productrice ; C’était une économie de garnison …

 


IV - Existe-t-il des systèmes garantissant la stabilité politique ?Economie

 

 

a) « Dans le cadre d'élections, les systèmes électoraux sont soit des scrutins utilisant la règle de la majorité, dits scrutins majoritaires, soit des systèmes cherchant à représenter plus ou moins fidèlement le vote des électeurs via le principe de la représentation proportionnelle, soit des systèmes mixtes alliant ces deux types de système. » (wikipedia).

Nous avons vu que ces systèmes ne garantissent pas la stabilité politique (proportionnel et mixte) ou font une entorse à la démocratie (majoritaire).

 

b) Reste la vision économique. Je citerai encore Michelet Montina : « Je suis persuadé que plus le développement de l’économie est dynamique, plus la stabilité, la solidarité et la clairvoyance de l’action étatique deviennent importantes. »

 

Lourde tâche qui nous attend…

----------o----------

Quelques lectures conseillées :

L’économie luxembourgeoise

Le «modèle luxembourgeois», gage de stabilité politique et sociale

http://www.luxembourg.public.lu/fr/politique/concertation/Letz-modele-lux.pdf

 

Stabilité politique et paix sociale

http://www.osec.ch/internet/osec/fr/home/invest/fr/handbook/overview_switzerland/political_system/political_stability.html

 

Comment assurer la stabilité politique

Autor: Michelet Montina

http://www.spanishaitiancham.org/Comment_assurer_la_stabilit__politique-pid-26.html

 

----------o----------

 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

christian Penilla y Perella 18/04/2011 03:51



Taram


 


Par contre des institutions peuvent être la cause d'une instabilité politique donc automatiqueme des répercutions économiques négatives. C'est le cas chez nous en Polynésie.


Nous avons en réalité un double problème chez nous, ce lui des institutions et celui de l'incompétence de certains acteurs politiques. Je suis genti dans ma formulation. Il ne faut pas
être un génie pous le constater et c'est trés facile à démontrer. Gouvernement après gouvernementils les faits  nous en apporte la preuve.



N.L. Taram 18/04/2011 04:42



Christian,


Il est un fait que la modification statutaire d'Estrosi n'a pas amélioré la situation. Au contraire, on se retrouve avec des textes contradictoires, ambigus d'où un grand nombre de recours au
tribunal administratif ou au conseil d'état.


Je crains que les nouvelles modifications proposées par la ministre Penchard, ne soient guère mieux...



christian Penilla y Perella 18/04/2011 03:37



Taram


C'est le plus souvent la crise économique qui crée l'intabilité. C'est facile à comprendre.



N.L. Taram 18/04/2011 03:43



Christian,


c'est bien comme cela que je le comprend. Sauf quand la crise économique débouche sur une dictature et l'Histoire mondiale nous en donne de nombreux exemple (l'Allemagne avec Hitler, l'Argentine,
le Chili, la Grêce, etc...)



penilla y perella 17/04/2011 22:29



Taram


Je résume en peu de mots: C'est comme beaucoup de ménages, les conflits éclatent quand les problèmes financiers apparaissent.



N.L. Taram 17/04/2011 23:53



Bonjour Christian,


Merci pour ton commentaire, je commençais à désespérer...


En fait, la question que je pose : c'est la crise économique qui crée l'instabilité ou l'instabilité qui crée la crise économique ?