THE BLUES (2) – KEB’ MO

Publié le par N.L. Taram

Keb-Mo-4-copie-1.JPGNon, le blues n’est pas mort !

 

KEB’ MO’, de son vrai nom Kevin MOORE, né le 3 octobre 1951 à Compton, Los Angeles (Californie)

L’œil scintillant et le look dandy, Keb’Mo a débarqué avec son blues acoustique au beau milieu des années électro pour rappeler que le Delta avait toujours quelque chose à dire. Le raffiné californien a même remis au goût du jour le port du costume trois pièces et du couvre-chef que l’unique photo potable de Robert Johnson avait établi en canon du chic avec guitare. Il ne faut donc pas se demander pourquoi il fut choisi pour prêter ses traits au légendaire suppôt du Diable lorsqu’il s’est agi de le représenter à l’écran.

La suite >>>> http://abcbluesandsoul.com/kebmo.aspx

 

 

Am I Wrong

  


 

Just Like You

 


 

She Just Wants To Dance (guest Dr John, piano)

 


 

Angelina 

 

 

Every Morning

 
Keb Mo 1
 

Et encore du blues à voir et à écouter >>>>  BLUES

 

Publié dans Musique, Blues

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SAINT ETIENNE Claude 21/10/2010 11:10



Certes en vieillissant nous sommes plus à l'écoute(mais peu patient si les premières notes ne sont pas engageantes...), maintenant, puisque nous en
sommes aux confidences musicales, j'apprécie de plus en plus le chanteur fou (entre autre) "Douce France" "Moi j'aime le music hall", "Boum", "Fleur Bleue", "Le Jardin
Extraordinaire", "La Mer", La Romance de Paris" .....



Y'A D'LA JOIE
Paroles et Musique: Charles Trenet
© - 1937


Y a d'la joie
Bonjour bonjour les hirondelles
Y a d'la joie
Dans le ciel par dessus le toit
Y a d'la joie
Et du soleil dans les ruelles
Y a d'la joie
Partout y a d'la joie
Tout le jour, mon cœur bat, chavire et chancelle
C'est l'amour qui vient avec je ne sais quoi
C'est l'amour bonjour, bonjour les demoiselles
Y a d'la joie
Partout y a d'la joie


Le gris boulanger bat la pâte à pleins bras
Il fait du bon pain du pain si fin que j'ai faim
On voit le facteur qui s'envole là-bas
Comme un ange bleu portant ses lettres au Bon Dieu
Miracle sans nom à la station Javel
On voit le métro qui sort de son tunnel
Grisé de ciel bleu de chansons et de fleurs
Il court vers le bois, il court à toute vapeur


Y a d'la joie
La tour Eiffel part en balade
Comme une folle elle saute la Seine à pieds joints
Puis elle dit:
" Tant pis pour moi si j'suis malade
J'm'ennuyais toute seule dans mon coin"
Y a d'la joie
Le percepteur met sa jaquette
Plie boutique et dit d'un air très doux, très doux
" Bien l'bonjour, pour aujourd'hui finie la quête
Gardez tout
Messieurs gardez tout"


Mais soudain voilà je m'éveille dans mon lit
Donc j'avais rêvé, oui, car le ciel est gris
Il faut se lever, se laver, se vêtir
Et ne plus chanter si l'on n'a plus rien à dir'
Mais je crois pourtant que ce rêve a du bon
Car il m'a permis de faire une chanson
Chanson de printemps, chansonnette d'amour
Chanson de vingt ans chanson de toujours.


Y a d'la joie
Bonjour bonjour les hirondelles
Y a d'la joie
Dans le ciel par dessus le toit
Y a d'la joie
Et du soleil dans les ruelles
Y a d'la joie
Partout y a d'la joie
Tout le jour, mon cœur bat, chavire et chancelle
C'est l'amour qui vient avec je ne sais quoi
C'est l'amour bonjour, bonjour les demoiselles
Y a d'la joie
Partout y a d'la joie !




N.L. Taram 21/10/2010 11:18



Ah ! Charles Trenet... Mon premier "tilt".....


Tu trouveras toutes ses chansons sur deezer.com


et quelques unes sur le blog dont une vidéo d'un duo Trenet/Brassens


http://tehoanotenunaa.over-blog.com/pages/CHARLES_TRENET-3523757.html



SAINT ETIENNE Claude 21/10/2010 10:20



Bonjour Taram, je ne suis pas emballé par cette musique. Il est vrai que le peu de décalage d'années nous séparant a suffit à faire passer la mode d'un
style à un autre. J'ai pris celle d'après toi, celle des yéyés. Donc en arrière je suis plus attiré par Sydney, Armstrong mais surtout par le be-bop et le swing.... Charlie Parker, Dilly
Gillespie et les big-bands avec Duke Ellington, et un groupe opérant en Angleterre pendant la guerre?.. Je ne me souviens pas du nom mais son chef d'orchestre est mort dans un accident d'avion
sur le trajet Londres/Paris(musique très entrainante, chantée par des cœurs féminins)



N.L. Taram 21/10/2010 10:40



Bonsoir Claude,


En fait je n'ai découvert le blues traditionnel que plus tard, après avoir découvert Armstrong, Bechet et compagnie. Je commandais mes disques directement aux USA par l'intermédiaire d'un
disquaire de Montpellier (je lui dois beaucoup), de plus c'était des "race-series" vendus dans les quartiers noirs.


La musique comme le reste (l'Histoire par exemple) est une quête et une découverte perpétuelle...


A presque 70 ans je découvre toujours et je compose.... des blues évidemment !