THOMAS « FATS » WALLER

Publié le par N.L. Taram

(code recherche : MUSJAZ)

Souvenir, souvenir… Quand j’avais 14 ans, j’écoutais la radio en cachette, planqué sous les couvertures, « Jazz panorama », « Pour ceux qui aiment le jazz », « Fleuve profond »,… Je notais sur un carnet les titres qui me plaisaient et l’un des premiers fut « Valentine stomp » par Fats Waller…

 

Fats Waller 3WALLER Fats (Thomas W.), piano, orgue, chanteur, compositeur (New York, 21-5-1904 — Kansas City, Mo., 1S-12.1943).

Fils d'un pasteur il étudie l'orgue, le piano et débute a 15 ans. Accompagne Bessie Smith, Sarah Martin (1922). Alberta Hunter, Anna Jones (1923), Hazel Meyers (1924), Rosa Henderson, Caroline Johnson (1926), joue avec Erskine Tate à Chicago (1925), et commence à collaborer avec Andy Razaf pour la revue Connie's Hot Chocolate (1929). Il travaille pour la radio à Cincinnati (1930-1931), dirige un orchestre (1931) et vient en Europe (1932). De retour à New York, il forme un petit ensemble qui commence en 1934 une série abondante d'enregistrements.

Élève de James P. Johnson, F. W. est non seulement, au sein de l'école de Harlem, l'un des plu grands pianistes de jazz, mais un chanteur plein d'humour.

(Extraits du « Dictionnaire du Jazz », André Clergeat – Collection Seghers 1966)

 

Il semblerait que Deezer ne fonctionne plus ?

Vous trouverez la plupart de ces titres sur You Tube.

 

 FatsWaller London Fats Waller, pipe organ

“Saint-Louis blues”, Camden, 17 novembre 1926

 

 

 

“Hog maw stomp”, Camden, 16 février 1927  

 

Fats Waller, solo piano fats-waller 1

“Numb Fumblin’”, New York, 1 mars 1929

 

 

“Valentine stomp”, Camden, 2 Août 1929

 

 

Fats Waller and His Rhythm : Bill Coleman (tp), Gene Sedric (cl, ts), Al Casey (g), Harry Dial (dm, vib)

“Honeysuckle rose”, New York, 7 novembre 1934  

 

 

 

Benny Carter (tp), Slim Moore (tb), Gen Porter (cl, ts), Irving Ashby (g), Slam Steward (bs) Zutty Singleton (dm)

“Moppin’ and boppin’”, New York, 23 janvier 1943  

 

 

 

Herman Autrey (tp), Rudy Powell (cl, as), Al Casey (g), Charlie Turner (bs), Harry Dial (dm), vocal Fats Waller

“I ain’t got nobody”, New York, 6 mars 1935  

 

 

 

Herman Autrey (tp), Gene sedric (cl, ts), Al Casey (gui), Charlie Turner (bs) Slick Jones (dm)

“Nero”, New York, 24 décembre 1936  

 

 

 

Fats Waller & Ada Brown - That Ain't Right - Stormy Weather (1943) 

 

 


 
 
 

Publié dans Musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

christian Penilla y Perella 16/05/2011 10:04



Taram


 


Effectivement j'étais dans l'impossibilité d'avoir le son. Pour avoir le son je débloque la fenêtre publicitaire ( à droite ) ( momentanément autorisée). Et cela fonctionne.



christian Penilla y Perella 16/05/2011 09:40



Taram, merci c'est un délice.


Surtout depuis que j'ai mes nouveaux hauts parleurs avec des graves excellentes ( pas des roulement de tonneaux)



N.L. Taram 16/05/2011 09:51



Bonjour Christian,


Pas de problème pour écouter tous les morceaux ? Car j'ai galéré toute l'après-midi, je n'avais le son que sur un seul morceaux. Même problèmes sur mes précédentes publications. Able a dû aller
sur un site pour écouter ces morceaux. En cas de problème, il faut cliquer sur la photo de la pochette du disque dans le coin à droite du lecteur. Je vous recommande le site


http://www.deezer.com/fr/  7 millions de titres disponibles.


Alors, problème d'internet ou du serveur deezer.com ?


 



christian Penilla y Perella 16/05/2011 09:34



Taram


 


Avec les copains dans les années cinquante nous écoutions cette musique sur les grandes ondes sur la plages  face à l'océan à Punaauia avec des postes à galène ( aussi avec comme
galène une demi pomme de terre qui fallait recouper périodiquement ) . Il fallait comme antenne un fil de cuivre de au moins vingt cinq mètres de long. Dés que l'on rentrait vers l'intérieur de
l'île on ne recevait plus rien. C'était parait il des ondes de surface.


Ces émissions étaient en anglais et venaient de postes émetteurs grandes ondes de la côte ouest américaine, San Francisco, Los Angeles, San Diégo.. La qualité de son était extraordinaire
( pour nous ! ! ) Vers une heure du matin  le son faiblissait et on avait le problème de fading. C'est de cette façon que nous avons appris à aimer le jazz. C'était des stations qui
émettaient de la musique en continu. Certains stations par contre ne passaient que de la musique classique ou de la musique légère.



able 16/05/2011 04:41



'Ia ora na Taram.


Heureusement qu'il nous reste la musique et la bonne musique .... Très bon l'orchestre Thomas " fats" Waller . C'est du vieux mais excellent ..


Là ,  j'écoute un récital de Jazz à Montreux 97  Eric Clapton , Steve Cadd , Marcus Miller , Joe Sample et David sanborn . Très beau mélange ....


Sur le dernier festival guitare de Clapton 2010 il y a un duo de blues entre Stefan Grossman et Keb' Mo' magnifique pour le mélomane comme toi ..


Bonne soirée


 



N.L. Taram 16/05/2011 06:06



Ia orana Able, content de te lire.


J'espère que tu as pu écouter tout les titres sans problème. Je me bagarre depuis midi avec cet article ; je n'ai le son que sur un morceau, d'où mon message pour aller sur le site deezer.com et
avoir tout le disque. Problème internet, problème de mémoire, problème de copyright ???


En écoutant "Valentine stomp" j'en avais les larmes au yeux...


A quand une après-midi musicale ?