TIKIPHONE

Publié le par N.L. Taram

Tavini entêtePapeete, le jeudi 7 octobre 2010

 

Téléphonie mobile : un vote responsable

Le développement de la Polynésie se fera grâce à ses entreprises. Tous les gouvernements de tous les pays aident et protègent leurs entreprises de leurs concurrents étrangers.  Par quel miracle la Polynésie devrait-elle et pourrait-elle déroger avec succès à une telle constante ?

La Polynésie française a été exemplaire dans le développement de la téléphonie mobile. La société Tikiphone a apporté un grand progrès sur la quasi-totalité du territoire. En situation de monopole, Tikiphone a créé le marché du téléphone mobile. Il était temps d’ouvrir ce marché à la concurrence pour obtenir de nouveaux progrès, mais pas à n’importe quelles conditions.

Nous devons protéger et favoriser en priorité nos entreprises.  Donner toute liberté à un très gros opérateur extérieur, c’est lui faire cadeau de tous les efforts techniques, financiers et humains du pays et de Tikiphone. Avec le danger d’un retour à un monopole qui, lui, ne pourra plus être mis en concurrence, les exemples ne manquent pas dans la région et dans de grands pays.

Prétendre qu’à Tahiti on devrait ouvrir toutes grandes les portes à la concurrence internationale comme le défend le ministre du gouvernement Tong Sang, c’est livrer le développement du pays à des intérêts qui ne sont pas les nôtres.

 

Dans un communiqué daté du 5 juillet 2010, le Tavini Huiraatira affirmait ceci : TNS a été poussé par notre assemblée et a fait la preuve de ses capacités. Notre société sera toujours plus proche de nos préoccupations et nos attentes qu’une autre dont la seule priorité est le chiffre et la domination. Maintenant que le marché  est créé,  les grands requins blancs se profilent. C’est cela la morale de l’histoire ? Vini rencontre le même challenge inégal.

 

Nous n’avons pas à entrer dans la mondialisation comme si nous étions un grands pays. Nous en voyons les effets désastreux, économiques, sociaux, écologiques, tous les jours dans les médias. Nous ne pouvons l’éviter, mais nous ne sommes pas obligés de tout prendre.

 

Les élus autonomistes doivent être en accord avec leur idéologie : des entreprises polynésiennes à majorité polynésienne dirigées part des Polynésiens, voilà le cap. Il faut se réjouir du vote de l’assemblée.  

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Petit rappel :

La société Tikiphone
VINI

Si le réseau Vini est connu de l’ensemble des polynésiens, peu d’entre eux connaissent la société Tikiphone. Discrète, et rarement mise en avant, la société Tikiphone a été créée en 1994 sous l’impulsion de l’Office des Postes et Télécommunications et de la société Alcatel (à travers la société Pagelec). Filiale de l’OPT, elle compte plus de 150 000 clients et couvre près de 96 % de la population de Polynésie française.

 

Note : Créée en 1994 par un groupe d’investisseurs privés, la société TIKIPHONE est en 2008 le seul opérateur de téléphonie mobile en activité en Polynésie française. Elle appartient depuis 1996 à l’Office des postes et télécommunications (OPT), dont elle est désormais une « filiale » à 100 %.  
Tikiphone « VINI » : chiffre d’affaires 2006 = 9,6 milliards CFP.
(Rapport de la Chambre Territoriale des Comptes).

 En 2006, la société TIKIPHONE comptait 150.000 abonnements et 98 salariés, actuellement plus de 160.000 abonnements. La société DIGICEL promet 240 emplois.... Comment vont-ils s'y prendre ? 

 - porter le nombre d'abonnés à plus de 300.000 ? Où vont-ils les trouver ?

- casser les tarifs pendant 6 mois (ils peuvent se permettre des pertes pendant une courte période) pour couler TIKIPHONE et ensuite remonter leur tarif. 

Si nous perdons les sociétés qui permettent à l'OPT de financer les services publics déficitaires (poste, téléphone,...), ces derniers devront être financés par le budget du Pays, c'est à dire nous.

Je vous rappelle que TIKIPHONE NOUS* APPARTIENT à 100%....

(NOUS  = Nunaa)

A lire ou à relire >>>>> http://tehoanotenunaa.over-blog.com/article-la-grande-braderie-2-44895266.html

>>>>> http://tehoanotenunaa.over-blog.com/article-la-grande-braderie-42904923.html

 et >>>> http://tehoanotenunaa.over-blog.com/article-setil-aeroports-la-verite-50134452.html

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

N.L. Taram 12/10/2010 02:18



Wakrap,


J'ai bien reçu ton dernier commentaire. Mais comme tu le précises, nous sortons du sujet, quoiqu'il reste très intéressant. Nos multiples lecteurs  pourraient être égarés ou lassés. Nous pourrions poursuivre ce débat par mail (où devant une bonne assiette, mais pas
McDo stp!). Je garde ce commentaire pour une autre occasion qui ne serait tarder, nos "élus" nous fournissent des arguments pour cela.


J'en conclus que nous avons de bonnes idées malgré leurs différences et nous sommes aussi utopistes l'un que l'autre...



wakrap 11/10/2010 23:50



C'est bien là notre point de divergence. Nous sommes tous les deux moraux. Pour ma part, j'ai la conviction que cette partie de bénéfices qui devraient être réinvestis, ne sont en réalité qu'un
pactole servant soit une classe politique véreuse soit simplement une société privée (l'OPT ou Tikiphone) pour des dépenses inutiles ou somptuaire ou des avantages immérités aux salariés. Pour
moi, c'est inhérent à ce fonctionnement et seul le marché concurrentiel peut empêcher ces dérives. Tu penses qu'un contrôle peut éviter ceci.


Là est notre divergence.


Pour l'instant, je crois que les faits depuis 20 ans me donnent raison. Peut être aurais-je tord un jour?



N.L. Taram 11/10/2010 23:55



J'apprécie tout à fait ta conclusion. Le problème c'est les hommes...


Quant au marché concurrentiel, j'ai quelques doutes, c'est une lutte sans merci entre les loups et les requins sur le dos des moutons.


Bon appétit



N.L. Taram 11/10/2010 23:49



Wakrap,


Je comprends que tu poses la question  de la justification morale d’un service public financé par les tarifs d’une société qui assure un service privé. Je pense que les petits revenus qui utilisent
les services postaux, comme moi, seront de mon avis, car nous n’avons pas le choix (quoique mon courrier mette 10 jours entre la poste de Tiarei et mon domicile à Papenoo).


Mais ces bénéfices ne sont pas gaspillés (avec les réserves émises dans mon post précédent) ; par exemple, aurait-il  été souhaitable que le câble Honotua soit financé par le budget du Pays plutôt que par les réserves de l’OPT et de ses filiales (le câble Honotua étant
principalement bénéficiaire aux utilisateurs de Mana et de Tikiphone).


Enfin, si les tarifs de Vini sont si exorbitants, comment se fait-il qu’il y ait plus de 160.000 abonnés dont une grande
partie n’a pas l’extrême besoin de ce service ?



wakrap 11/10/2010 23:09



Service dit public: c'est une erreur de ma part de l'avoir écrit ici, ce n'est qu'une forme rhétorique.


Par contre, sur le reste, en particulier la redistribution, il faut noter qu'elle ne passe pas par la case fiscale car cette redistribution se fait justement hors bénéfices.


L'IS est à 45%, je crois, enfin prenons ce chiffre pour exemple.


Tikiphone doit donc faire, pour que lOPT mère redistribue 1000, 2222 de bénef.


Donc de cette manière, pour redistribuer 1000 on fait payer 2222 au consommateurs de Tikiphone, alors qu'en faisant payer 1000 d'impôt on aurait exactement la même redistribution et une baisse de
prix de Tikiphone de 1222.


J'ose espérer que tu ne crois pas toi même en un contrôle de la société civile sur les CA de ce genre de société. Allons, nous n'avons aucun contrat avec le monde politique, leur fonction n'est
pas opposable, ce n'est qu'une délégation de pouvoir et non un mandat pour un objectif donné. Alors imaginer un contrôle des politiques est déjà illusoire, mais l'imaginer à l'échelon au dessous
OPT,  et à l'échelon encore au dessous soit tikiphone laisse songeur.


 


Pour le point 2 , justemement c'est génial si Digicel travaille à perte ce sera encore moins cher et quand ils voudront remonter les prix, le marché étant ouvert, tikiphone pourra se remettre en
selle très facilement. Nous , citoyens auront été gagnants sur toute la ligne. Rien à voir avec le KT et les défisc, là pas de défisc, bien au contraire mais des droits à payer de ces sociétés
pour opérer, que du bénef pour tous y compris le Territoire qui ne le mérite pas.


 



N.L. Taram 11/10/2010 23:42



La redistribution avant bénéfice est contrôlée par le CA et le CA c’est nous.


OK, pour ton calcul de l’impôt sur le bénéfice (45%), c’est bien 1000 d’impôt pour 2222 de bénéfice brut, c’est donc 1000 qui vont
aller dans les recettes du Pays. Mais le bénéfice net, c'est-à-dire, 1222 sera mis dans les réserves pour prévoir de futurs investissements (Honotua) et des éventuelles difficultés et une partie
de ces 1222 peuvent être distribué en dividende aux actionnaires, c'est-à-dire les recettes du Pays. C’est donc bien la totalité du bénéfice qui nous revient.


Pour le contrôle du CA par la classe politique, c’est à nous d’y mettre bon ordre, camarade !


En 2006, pour un chiffre d’affaires de 9.537.284.101, le bénéfice net a été de 1.921.426.591 : Doit-on exiger une
baisse des tarifs ? Oui, peut-être bien, mais je n’ai pas tout les éléments pour donner un avis… Ces dernières années la CTC a constaté une dégradation du résultat de 10%. Enfin en
2006 , il y a eu 56.000.000 d’impayés.



wakrap 11/10/2010 21:51



Bonjour Taram,


 


Intéressants tes commentaires 1 et 3.


J'évacue le 2, car, si ce n'étais pas le cas, la loi serait d'autant plus absurde qu'elle nous priverait de l'investissement à perte de Digicel sur fonds extérieurs, qui, étant plus cher n'aurait
pas de client et repartirait bien vite la zigounette entre les jambes.


 


Pour les 1 et 3 si je comprends bien ta position, elle consiste à défendre le financement d'un service dit public, non par le public via la fiscalité ou bien un tarif au prix réel de ce service,
mais par les consommateurs d'un autre service.


Quelle est la justification morale et technique de ce fait?


D'autre part, en agissant ainsi, tu proposes de réaliser une redistribution entre citoyens sans qu'un quelconque contrôle de cette redistribution ne soit effectué ni par les citoyens eux même ni
par leurs représentants, car ce transfert d'argent ne passe pas par la case fiscale mais dans les tubulures chromées de l'OPT et nous savons tous qu'elles ont de sacrés fuites et sont d'une
opacité certaine même pour la chambre territoriale des comptes.



N.L. Taram 11/10/2010 22:47



Wakrap,


Pas la peine d’évacuer le 2 : Bien sur que Digicel va assumer des pertes pendant un certain temps, le temps de couler Tikiphone.
Ils peuvent se le permettre…


Pour ta deuxième phrase, je confirme que la poste et le téléphone sont bien un service public. La poste est d’ailleurs un
Service Universel Postal et à ce titre il doit être assuré par la collectivité même à perte.


Pour ce qui concerne la redistribution, celle-ci est décidée par les citoyens (par l’intermédiaire de leurs représentants élus*). Les
bénéfices passent par la case fiscale puisque ces sociétés sont soumises à l’I/S et la distribution de dividendes soumises à l’IRCM.


Quant aux fuites : Ces sociétés ayant un capital à 100% public,  les
« fuites » sont décidées et contrôlées par le conseil d’administration (c'est-à-dire nous*). Il n’y a pas d’opacité, car nous avons accès aux rapports de la Chambre Territoriale des
Compte (où était-elle avant 2002 ?), ce qui n’est pas le cas pour les sociétés à capitaux privés. Les délits, abus de biens sociaux ou prise illégale d’intérêts sont transmis à la justice
qui doit sanctionner ces délits (Que faisait-elle avant 2004 ?). Pour les rémunérations anormales des dirigeants, là encore c’est nous qui en décidons par l’intermédiaire du CA*, ce qui
n’est pas le cas pour les sociétés à capitaux privés.


Enfin, au sujet des investissements et des bénéfices des sociétés multinationales ou des sociétés « étrangères », je pense
que je n’ai pas besoin de t’expliquer comment faire pour réduire au minimum les investissements et faire disparaître les bénéfices. Quelques exemples : investissement du King Tamatoa,
investissement et bénéfice de Pétrocéan, loi Girardin (escroquerie tout à fait légale !!!).


*Evidemment, nous avons le gouvernement et les élus que nous avons choisi… je pense que le problème se trouve là !



N.L. Taram 11/10/2010 21:20



Wakrap,


Je vais essayer de
répondre à tes 3 questions.



s’intéresser au consommateur ? : Je trouve normal que
cela soit le consommateur qui paye au lieu du contribuable comme c’est le cas avec ATN et TNTV. Je paye pour ces deux sociétés alors que je n’ai jamais mis les pieds dans ATN et que je ne regarde
jamais TNTV. Si les bénéfices des sociétés filiales de l’OPT disparaissent, nous serons obligés de subventionner la Poste (courrier) et le téléphone (je parle du « classique » celui par
lequel je reçois internet).


… l’intérêt
du consommateur de payer plus cher son téléphone ? : Plus cher ? Plus
cher que quoi, tu peux nous garantir que les tarifs de Digicel seront nettement plus bas que ceux de Tikiphone ? Voilà qui serait nouveau et çela serait bien la première fois…


…  Pourquoi est il bon pour le consommateur, le chômeur polynésien, de payer plus cher son téléphone? : Bonne remarque que je reprends à mon
compte. Mon pinard préféré est passé de 995 f et 1.395 f, je demande donc « Pourquoi est il bon pour le consommateur, le retraité polynésien, de payer plus cher son Cellier des
Dauphins?  La réponse est que je peux me passer du Cellier des Dauphins comme je me passe du Vini.


Je viens de vérifier
mes factures de téléphone (le vrai) : avril 373f, mai 932f, juin 1988f, juillet 994f, août 777f, sept 4.752f  (ah, il faut que je me surveille)…
J’espère ne pas avoir à payer le double ou le triple dans quelques temps pour équilibrer les comptes de l’OPT, ma retraite ne suivrait pas…



wakrap 11/10/2010 12:10



Bonjour,


Je suis très étonné de cette défense de tikiphone. C'est un monopole légal que l'on cherche à conserver, personne ne le conteste et c'est même l'argument défendu.


Par contre je cherche désespérément l'argument qui justifie la persistance de ce monopole légal.


Dans le communiqué, je lis que c'est pour ne pas risquer un autre monopole que l'on ne pourrait pas supprimer?? et aussi pour protéger nos entreprises.


Mais bon dieu, quand est-ce que l'on s'intéressera au consommateur?


C'est quand même le seul qui compte. Et quel est l'intérêt pour le consommateur de payer plus cher son téléphone? Car là est la question! Pourquoi est il bon pour le consommateur, le chômeur
polynésien, de payer plus cher son téléphone?


 


D'autre part, je suis sidéré de lire que c'est pour éviter un autre monopole que l'on ne pourrait pas supprimer. Mais un monopole obtenu naturellement parce que l'entreprise en question est celle
qui fournit le meilleur service au meilleur prix est une très bonne chose. Dans les questions monopolistiques, ce qui compte c'est l'aspect légal du monopole, qui est une catastrophe entraînant
surcoût et privilège. Si c'est naturel par le jeu de la concurrence, c'est alors un bienfait énorme pour les habitants et certainement une perte sèche pour les politiques qui y perdent une source
de corruption.


Un monopole naturel n'est jamais acquis, contrairement à l'idée absurde affirmée dans ce texte. Et avoir écrit cette phrase est finalement un peu raciste et consiste à croire que les Polynésiens
sont incapable de s'adapter, alors que Christian dans son commentaire nous montre que c'est même le contraire et pour le bien de tous.


 


Pour aussi parler d'ATN, je voudrais souligner que les employés sont loin d'être des exemples et certains devraient être virés immédiatement. Je viens de revenir de shangai avec le vol affrété
par la CCISM, un vol d'ailleurs scandaleux voulu par les politiques contrairement à l'intérêt d'ATN, et qui aura coûté la bagatelle de 60 000 000 de perte sèche.


Au retour, à l'arrière, l'équipage a fourni en Hinano un bande de copains (une bonne quinzaine) qui étaient complètement alcoolisés dès la moitié du vol. C'est absolument ahurissant d'avoir pu
observer ceci. Si le moindre problème était survenu durant ce vol, il aurait été impossible de maîtriser cette bande d'ivrognes. C'était à un tel point, qu'à l'arrivée, une fille de la bande a
passé bien 15 mn à vomir dans un carton dans la salle d'arrivée des bagages.


Ce n'est qu'une des conséquences des situations qui confèrent des avantages réglementaires à des entreprises. Tout le monde ou presque devient irresponsable car le citoyen raque en impôts ou en
tarifs surpayés pour le bien être de la compagnie.



N.L. Taram 11/10/2010 20:19



Bonjour Wakrap,


Je relève une phrase intéressante dans ton texte : "...  un vol d'ailleurs scandaleux voulu par les politiques contrairement à l'intérêt d'ATN, et qui aura coûté la bagatelle de 60 000 000
de perte sèche. "


Pour le reste, tu me confirmes dans mes opinions... qui ne sont pas tout à fait les mêmes que les tiennes, comme tu le sais !



Christian Penilla y Perella 10/10/2010 03:35



Taram


 


Pour AIR TAHITI NUI ce n'est pas l'instrument qui est en cause c'est tous les voyoux qui l'ont géré . Je pèse mes mots par ce que le vrai mot est , gangsters . Toutes les malversations ont été
faites , lisez le rapport de la Cour des Comptes ,et c'est dit avec une certaine diplomatie .


Les copains et les coquins ont défilé,  plus une gestion calamiteuse . Aucune entreprise  ne tient debout à ce régime là . En plus les politiques se sont offert le luxe de se débarasser
de leurs concurents .


C'est la totale pour les contribuables polynésiens .


Ce n'est pas l'outil qui fait le travail mais l'ouvrier qui sait se servir de l'outil .



N.L. Taram 10/10/2010 03:55



Entièrement d'accord, les avions n'y sont pour rien. Ils volent mais dans les airs...



Christian Penilla y Perella 10/10/2010 03:22



Taram


 


Je ne m'inquiète pas pour Digitel , ils sont grands et vaccinés et ont en vu d''autres . Je constate tout simplement .


Quand ils ne rentrent pas par la porte ils rentrent par la fenètre si le gateau est bon.


Il se trouve que j'ai des amis chez tous les prétendants sans exception .


Mon avis personnel c'est que quand trois opérateurs se partagent soixante millions d'habitants en France et que plusieurs opérateurs veulent se partager le gateau polynésien de deux cent soixante
mille habitants cela me laisse réveur .


Il y aura des morts .Surtout que certains boitent déja .


 


Sans compter que le cable Honotua va mettre de l'ordre .



N.L. Taram 10/10/2010 03:35



Et à ton avis, "les morts" ça sera qui ?


Toujours les mêmes, les consommateurs-moutons...



Christian Penilla y Perella 10/10/2010 01:24



Taram


 


Heureusement que de nombreuses entreprises métropolitaines sont venues nous concurencer en la période CEA/CEP . Certains étaient pour nous des colosses comme la CGEE .  Cela nous a obligé ,
nous entreprises locales , de nous battre et surtout de faire venir des techniciens de France pour former notre personnel et nous former . Cela a permis pour beaucoup d'entre nous de les
grignoter et bien souvent de les éliminer .


Le pire est de nous refermer sur nous même .


Parmis les atouts qui nous permettent de lutter et même de nous imposer c'est la maîtrise totale du français et que l'anglais langue utilisée dans le monde entier ne soit pas un obstacle .


Si nous ne maîtrisons pas la mondialisation et que nous nous servons pas de ses armes nous serons engloutis .


Nouys serons comme à une époque lointaine ces chateaux forts europérns devant l'invasion des arabes possesseurs de la poudre à canon .



N.L. Taram 10/10/2010 02:11



Bonjour Christian,


T'inquiètes pas pour Digicel, ils ont décidé de laisser tomber la téléphonie pour acheter ATN. Là pas de problème, il peuvent prendre les 100%.... et le passif en prime !!!



Erick Monod 09/10/2010 17:35



De qui se moque-t-on ? Ou est-on allé chercher cet angélisme qui consiste à affirmer que Tikiphone , c'est à nous !!! Est-on totalement stupide ou fait-on semblant pour des raisons idéologiques
de nous faire croire que Tikiphone depuis sa création a oeuvré " pour le bien du peuple "...


C'est avec  ces comportements , ces affirmations que l'on ne cesse de tromper  " le peuple " depuis des decennies et que les " grandes familles " ( grandes par leur nombre et leur
avidité ) n'ont cessé de s'enrichir depuis le début de la colonie jusqu'à aujourd'hui , en passant et surtout par l'ère nucléaire...


Tikiphone est un scandale en soi-même : certes la société a installé des instractuctures qui fonctionnent mais elle a surtout bénéficié d'un insolent monopole qui lui a permis d'imposer des
prix  qui sont parmi les plus chers de la téléphonie portable, de surpayer ses cadres et directeurs comme d'ailleurs les présidents de l'OPT ..


Cette déviation était tellement évidente que Drollet lui même avait permis l'introduction de la concurrence avant de se déjuger recemment parcequ'il est bon aujourd'huio de faire preuve d'un
nationalisme étriqué et d'un chauvinisme de facade pour mieux conserver le gateau entre quelques initiés...


Le problême est que , quelque soit ses erreurs, Rohfritch est un homme intelligent , fils d'un homme qui ne l'était pas moins ...et qu'il a parfaitement percu la comédie locale et le " combat "
pour l'indépendance qui n'est en fait qu'un combat de classe , de corruption et de malhonneteté...


Pauvre Tahiti , si prés de Dieu et si loin de la justice et de la vérité....



N.L. Taram 09/10/2010 20:46



Bonjour Erick,


Comme je te l'ai déjà écrit, tu es un excellent journaliste et, surtout, intègre,


mais accordes-moi un peu de crédit au niveau de la gestion des entreprises...