NEW YORK, NEW YORK

Publié le par N.L. Taram

Photo : Terabass — Travail personnel

Photo : Terabass — Travail personnel

Le gouvernement et les indépendantistes à la tribune de l'ONU
 
…………..
Edouard Fritch s'envolera pour New York, afin de s'exprimer à la tribune des Nations Unies.Il s'agit pour le président "porter la voix de l'autonomie" jusqu’à l'ONU.
………………..
Il sera contré à la tribune de l'Onu par le chef de l'opposition indépendantiste, Oscar Temaru qui prévoit lui aussi de s'exprimer avec 18 autres personnes.
…………………………
Un rappel de la démarche de l’UPLD/TAVINI auprès de l’ONU et du document du 26 mars 2014 du
Comité spécial chargé d’étudier la situation en ce qui concerne l’application de la Déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et aux peuples coloniaux - Polynésie française.
 
Je vous recommande le chapitre IV – Examen de la question par l’Organisation des Nations Unies (page 12) 

Publié dans Politique

Commenter cet article

JacquesAdi 02/10/2016 06:44

J'ai bien compris que tu n'as pas fait d'humour, c'est plutôt l'ONU qui en fait sachant que la France est maître du destin de la Polynésie de la même manière que pour les anciennes colonies en son temps. Le jour ou la France aura convenu de nous larguer cela ira très vite et on aura pas besoin de l'ONU. A l'inverse tant que la France voudra se maintenir elle n'en que faire de l'ONU et de Oscar. Dans ta réponse tu as l'air de comparer Oscar et Edouard à deux SDF qui vont se rendre à NY, c'est pas mal vu, moi j'irai jusqu'à penser qu'ils ne savent plus où ils habitent !!!!

N.L. Taram 02/10/2016 07:01

Bien vu pour le larguage de la France. Je rappelle que toutes les ex-colonies sont devenues indépendantes sous De Gaulle et la dernière, le Vanuatu, Giscard. Bien sur, il y a eu avant l'Indochine par Mendes-France mais la situation était différente. Pour la Guinée, cela a été rapide en 1958, Non au référendum, immédiatement largué...
Bien vu pour les 2 SDF, je vois Edouard en baroudeur et Oscar en râleur.

JacquesAdi 01/10/2016 23:42

Salut Taram, tout cela n'est que du cinéma de tous les côtés où on se tourne. A part la France, la Polynésie n'intéresse personne, sino cela fait belle lurette que les zuniens auraient appuyer un printemps polynésien et la révolte du Tiare, hahahaha !!! Aujourd'hui le pays vivote pas si mal que ça et dans un contexte international plus que mouvementé, où on ne parle que de guerre, de terrorisme, de crise économique, la grande majorité de la population n'aspire à rien d'autre que de bouffer et s'amuser. Les activités illégales prolifèrent à l'instar des autres collectivités de l'outre-mer français.où les chiffres du chômage et de la délinquance explosent. L'économie souterraine est alimentée par le trafic de drogue, la prostitution, le vol, le travail au noir, la fraude à la TVA et j'en passe. On s'enfonce doucement mais sûrement, pour l'instant ce n'est que le début. Quant à l'ONU, pour revenir au sujet, l'avenir appartient à ceux qui ont le véto, comme disait Coluche. Vive le Parti d'en rire !!!

N.L. Taram 02/10/2016 01:33

Bonjour Jacques,
oui, le Parti d'En Rire, pourtant je n'ai pas fait d'humour ; je me suis contenté de citer un article et publier un texte.
Comme photo je voulais mettre la scène finale de "Marche à l'ombre" où l'on voit les deux SDF, Gérard Lanvin baroudeur, et Michel Blanc râleur, dans une rue de New York avec leur sac à dos. Mais je n'ai pas trouvé cette image et je me suis contenté de la photo lumineuse de NY en pensant au film "Les lumières de la ville" de Charlie Chaplin...