Perfidies de la religion

Publié le par N.L. Taram

Perfidies de la religion

Perfidies de la religion

(A.M. -   04/09/2010)



Ce qui rend le mal que constituent les religions sans aucun remède, c’est qu’après avoir établi leurs fades idées sur Dieu, elles apprennent au peuple à les croire, sans les examiner. Et ce qui me met en rage, c’est qu’à ces mêmes peuples on leur donne de l’aversion pour les véritables savants, ceux, qui pourraient leur faire connaître les erreurs dans lesquelles ils sont plongés. Il leur importe peu à ces mêmes religions que le peuple soit ignorant pourvu que l’on ne puisse les démasquer et mettre ainsi à jour leurs perfides manipulations mentales, dont le seul but est de dominer les masses pour mieux les contrôler. 

La religion est une épidémie mentale, sorte de névrose obsessionnelle collective, qui conduit finalement les gens à développer des concepts religieux assez semblables, on les pousse à perdre volontairement tout sens critique, à considérer toute forme d’épistémologie comme une perversion de l’esprit, voire pire, l’incarnation du mal absolu. Sans doute, est-il intellectuellement plus simple de croire que de réfléchir.
 

Pourtant je me plais à croire, que si les individus grâce à la raison, pouvaient comprendre dans quelle abîme l’ignorance les jette, ils se libèreraient peut être du joug de ces âmes vénales qui, pour leur intérêt particulier, les y entretiennent.
 

Depuis des siècles, les religions ont démontré leur incapacité à résoudre les problèmes de l’humanité. Ceux que les religions ont permis de sauver de la mort sont bien peu face aux innombrables victimes de ces mêmes religions. Dès lors, pouvons-nous encore aujourd’hui nous satisfaire du prêt-à-porter des prophètes ? 

La grande question que l’on est en droit de se poser est de savoir qui de l’homme ou de Dieu a créé l’autre. L’homme est une partie de l’univers, à travers l’homme qui l’observe et cherche à le comprendre, c’est l’univers qui prend conscience de lui-même. Si Dieu devait exister, il est l’univers dans tous ses aspects et le soit disant livre sacré que Dieu offre à l’humanité a déjà été écrit depuis longtemps. Il est tout autour de nous, et c’est à nous et nous seul qu’il appartient de le déchiffrer et de le comprendre. 

En d’autre terme, de le révéler aux Hommes. Non dans le but de les avilir, mais bien pour les sauver de leur croyances et de leur superstitions, voire d’eux-même. C’est sans doute là, la meilleure définition que l’on puisse donner au Progrès.

A.M

http://atheisme.free.fr/Votre_espace/Temoignage_perfidie_religion.htm

Zeus combattant Typhon, hydrie chalcidienne à figures noires - Source : Wikipedia

Zeus combattant Typhon, hydrie chalcidienne à figures noires - Source : Wikipedia

Les religions sont des exploitations structurées

(Jack Use -   23/12/09)



Les religions sont des exploitations structurées (institutionnalisées) et donc hiérarchisées des croyances sauvages ou originaires diverses.

Je pense qu'elles proviennent toutes de cet indicible vertige que l'humain ressent devant l'inexplicable dans l'infini des ordres de la matière et de son complexe à être à la fois "si peu" (donc une vanité) et tellement (donc un "orgueil") !

Elles ont toujours représenté - avant l'économie sans doute (à grande échelle) le nerf de la guerre.

Dans les démocraties modernes - et afin qu'elles le soient vraiment ou aient une chance (si elle existe encore ?) de le demeurer (...), il faudrait les bannir toutes.

Comme aussi bannir les monarchies survivantes, toutes adossées et enracinées dans ces vieilles notions hiérarchiques et magiques, qui vont du ciel au sang, du trône au trône, du pape au roi !

La révolution - des mentalités avant d'entamer toute autre véritablement - n'est pas faite !

Nous ne seront pas passé au-delà du monde "Antique", "Médiéval", "Renaissant", "Classique" - les "Lumières" n'auront été finalement que des "lueurs" (ou leurres ?), tant que nous ne serons pas sorti de ce carcan !

Tomber (c'est le cas de le dire) dans le "Satanisme", c'est faire exactement la même chose, même si c'est vu à l'envers ! Que de pratiquer n'importe laquelle des religions qui confesse un "Dieu bon" ou, comme le bon peuple, un "Bon dieu" !
 

Jack Use

http://atheisme.free.fr/Votre_espace/Temoignage_religions_exploitations.htm

Mithra et le taureau, fresque de Marino.- Source : Wikipedia

Mithra et le taureau, fresque de Marino.- Source : Wikipedia

Les trois axes du contrôle monothéiste sur la pensée des croyants

(Louis -   03/08/07)



Pour réussir à faire avaler des absurdités à des milliards de gens, les monothéismes ont créé un système construit autour de trois axes sensibles de la vie des gens.

Premièrement
Le but de tout être vivant est d’assurer sa survie le plus longtemps possible. Mais l’humain est le seul être qui a une conscience du futur à long terme et donc il sait que sa vie va prendre fin un jour et qu’il n’y peut rien. Toutes les grandes religions se basent sur le fait qu’après la mort il y a quelque chose de bien si vous avez obéi à cette religion et une mauvaise chose si vous n’avez pas cru en cette religion. Donc la religion est la seule chose qui peut garantir l’éternité et en même temps régler le comportement de ses fidèles.

Deuxièmement
Les religions attachent une grande importance au contrôle de la sexualité car qui dit contrôle de la sexualité dit contrôle de la reproduction de l’espèce qui est le deuxième besoin fondamental d’une espèce. Les religions autorisent leurs fidèles de se reproduire seulement s’il y a mariage (que bien sûr seuls les prêtres peuvent célébrer). Les mariages arrangés dans l’Islam et dans les autres monothéistes à l’époque où ceux-ci étaient plus puissants en sont un exemple. Le sexe est donc stigmatisé et peut envoyer en enfer. À une certaine époque, le fait de penser au sexe était même un pêché, ce qui montre une volonté de contrôler le subconscient constitué des désirs refoulés.

Troisièmement
La religion permet d’expliquer tout ce que la science ne peut ou ne pouvait pas expliquer en disant c’est dieu ex ; Au moyen âge personne en savaient qu’est-ce qui causait la foudre on disait alors que dieu était en colère. Même chose pour les tremblements de terre et autres choses innombrables que la religion permettait d’expliquer. Mais ce faisant elle entrait en conflit avec la science en tentant de la faire taire car si dieu n’y est pour rien il n’existe peut-être pas.


Depuis environ 150 ans environ la science à commencé à expliquer le monde de manière satisfaisante. Le summum fût quand on découvrit que l'humanité ne vient pas d’Adam et Eve mais du singe et que le subconscient contrôle nos désirs et pas une sorte d’âme. Depuis 50 ans environ, la révolution sexuelle rend inopérant le deuxième point et le fait que nos vies ne soient plus menacées par des guerres, des épidémies et que nous vivons plus longtemps fait que le premier point perd de son importance. En conclusion, la religion va continuer de perdre de son importance car la médecine, la science et le sexe sont de plus en plus présents et laïques.

Louis

http://atheisme.free.fr/Votre_espace/Temoignage_controle_monotheiste.htm

 

La première page du Codex Fejérváry-Mayer représente symboliquement certaines conceptions mésoaméricaines du cosmos. – Source : Wikipedia

La première page du Codex Fejérváry-Mayer représente symboliquement certaines conceptions mésoaméricaines du cosmos. – Source : Wikipedia

Publié dans LIBRE PENSÉE

Commenter cet article