14 JUILLET 1993

Publié le par N.L. Taram

Léo Ferré 1

 

Léo Albert Charles Antoine Ferré, né le 24 août 1916 à Monaco et mort le 14 juillet 1993 à Castellina in Chianti (Toscane),

 

 

 

 

 

Léo Ferré - Mon général (à l'ABC en 1961)

 

 


 

 

 

Charles Baudelaire - L'invitation au voyage par Léo Ferré (1979)

 

 


 

 

Léo Ferré (Louis Aragon) - L'étrangère

 

 


 

 

Leo Ferre (Louis Aragon) - Tu n'en reviendras pas

 

 

 

 

L'Affiche Rouge - Léo Ferré (Louis Aragon)

 

 


 

 

 

Et le 14 juillet, c'est aussi.....

 

Serge Gainsbourg - "Aux armes et cætera...."

 

 


 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SAINT ETIENNE Claude 09/07/2013 09:53


 Ayez le culte de l'esprit
critique. 


Louis Pasteur

SAINT ETIENNE Claude 09/07/2013 00:41


Le 14 juillet était plus exactement un cri du coeur de ses pauvres gens qui crevaient la fin suite à six années de pluie et de froids, période de famine et de désolation dans les champs ou tout
était moisi (on ne connaissait pas encore la patate), le roi était tolérant et s'acheminait vers plus de libertés pour le peuple, il était aimé. Seuls les nobles agés abusaient de la spéculation
sur les grains, les jeunes étaient Rouseauistes tandis que Marat lancait déjà ses attaques et que Robespierre lisait un discours de bienvenue à Louis XVI. C'est plutôt lui qui deviendra le
dictateur.


Mais on ne va pas refaire l'histoire... Même si elle se répète

N.L. Taram 09/07/2013 00:53



Mon cher Claude, ceci est un autre débat, nous aurons l'occasion d'en reparler. Concernant le mot "dictature" que j'ai utilisé pour mes jeunes correspondants, c'était une métaphore ; je connais
l'histoire de Louis XVI, en fait il a payé pour certains de ses prédécesseurs. Ici, certains émettent sournoisement l'idée d'un retour à l'ancien régime (je veux parler du "maohi"), c'est à dire
les ari'i (seigneurs) et le manahune (serfs). J'ai toujours essayé de dénoncer cette dérive auprès de mes amis... mais, comme l'a dit un homme célèbre "je parle et ils ne m'entendent pas, je
montre et ils ne voient pas". J'espère ne pas finir comme lui, en attendant je porte ma "croix"....



SAINT ETIENNE Claude 08/07/2013 23:32


Bonjour Taram, ton choix est triste ça ne m'emballe pas, est-ce la situation locale qui te met le bourdon ou tout simplement un triste souvenir.


Amitiés


Claude

N.L. Taram 08/07/2013 23:59



Bonjour Claude,


Un peu les deux. Comme tu le sais, je suis amateur de Ferré et d'Aragon (souvenir de la bouteille de Martini que j'ai reçue sur la tête à la Noël 1963 à Moruroa ).


Mais en fait, mon article a été motivé par quelques commentaires locaux sur la date du 14 juillet comme "fête". On a réussi à mettre dans la tête de nos jeunes que le 14 juillet était une fête
"colonialiste", ainsi que le chant "La Marseillaise". J'ai donc rappelé que le 14 juillet c'était la révolution contre la dictature de l'ancien régime et "Les droits de l'homme et du citoyen".
Quant à la Marseillaise, dont je n'aime pas tellement le texte, je leur ai passé "Aux armes et caetera" de Serge Gainsbourg, pour montrer qu'on pouvait voir beaucoup plus large...