L'ENGEANCE HUMAINE

Publié le par N.L. Taram

Réflexions sur l'engeance humaine 

Auteur : Francis Rougerie

 

Réflexions

 

 

Avant Propos

 

L'homme est incontestablement une des belles réussites de la sélection naturelle, réussite qu'il partage avec les millions d'espèces du présent, et les centaines de millions qui ont vécu auparavant, et qui ont disparu à tout jamais.

L'homme actuel a créé ce qu'on appelle l'humanité, ensemble disparate, prédateur et belliqueux, que les animaux s'ils pouvaient parler, décriraient comme une redoutable et impétueuse engeance. Qui s'est livrée à des destructions massives, des guerres innombrables, mais a aussi inventé des merveilles, et depuis peu se projette dans l'espace.

.............

 

Quelques extraits :

 

Une quête identitaire jamais achevée.

 

« Il faut bien agiter les peuples avant de s'en servir », conseillait Talleyrand à Napoléon.

Depuis peu, l'état actuel des connaissances et des techniques a permis le décodage complet du code génétique, de nombreux organismes vivants, homme compris. On sait ainsi, depuis le début de ce siècle, que le génome humain possède un total de quelque trois milliards d'unités de codage élémentaire - appelées paires de base. Mais sur ce total impressionnant, seuls quelques pour-cent sont réellement actifs et susceptibles de synthétiser des acides aminés.

................

 

Est-ce ainsi que les hommes vivent ?

 

« Cet instant est fabuleux et tragique. C'est l'instant suprême de la rencontre entre les deux mondes, entre les deux civilisations, d'un côté la puissance divine, de l'autre la puissance de l'or et des armes. Il y a quelque chose de vertigineux dans cette rencontre, car c'est d'elle, sans doute, que dépend l'avenir du monde occidental. En admettant les étrangers dans son univers, en cherchant à pactiser avec eux, Moctezuma, sans le savoir, scelle la défaite de son monde, car l'homme blanc ne partage jamais. Cortès va exclure le monde indien, et, l'ayant réduit à l'esclavage, il permettra la conquête de tout le continent américain, du Canada à la Terre de Feu. Sans l'or, sans la matière première, sans le travail des esclaves surtout, quel eût été le sort de l'Europe et de sa révolution industrielle? » {Le Rêve Mexicain, J.M.G. Le Clézio)

.............

 

Quand même, des raisons d'espérer..

 

Ces bilans contrastés et inquiétants indiquent clairement que nous vivons des temps désaccordés, vis-à-vis de la nature, vis-à-vis de nos semblables, et surtout vis-à-vis des générations futures. Mais en même temps nous devons refuser la facilité du cynisme, l'urgence fait que nous n'avons plus le droit d'être simplement pessimistes.

Illustrations avec deux dossiers lourds de sens, et d'espoir...........

 

 

Francis Rougerie 1L'auteur

 

Mon métier de chercheur océanographe s'est focalisé sur la chimie des eaux de l'océan Pacifique Sud et sur le fonctionnement des récifs coralliens et des atolls, les plus grandes structures vivantes de la planète.

Ma quête du savoir scientifique, missions à bord des bateaux-laboratoires, publications, enseignement, vulgarisation, m'ont permis de tester la pertinence de cette démarche, qui fut une passionnante et rude tranche de vie.

Ce qui a contribué à me donner du recul, le goût de suivre l'étonnant progrès des connaissances, et le plaisir de l'écriture alerte. En somme le coup d'œil du grand large, pour jauger notre aventure de primates chanceux, et où peut mener notre fabuleux sillage sur la planète océan

 

Commentaire chez Amazon.fr >>>

 http://www.amazon.fr/Reflexions-lengeance-humaine-Francis-ROUGERIE/dp/2355084513/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1351932707&sr=1-1

 

Réflexions 1

 

Publié dans Société, Littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article