MANITAS DE PLATA

Publié le par N.L. Taram

Manitas de Plata et Evelyn au bar "El Toro" aux Saintes-Maries en 1962.
Photo que vient de me faire parvenir ce jour (25/03/12 23h30) mon ami José Cambria

 

Evelyn et Manitas De Plata

 

Manitas-de-Plata.JPGPETITES MAINS D'ARGENT

Parmi les Gitans de Montpellier, cet homme occupe une place un peu à part. De la caravane au baraquement, il vit exactement comme les autres. Il parle indifféremment le catalan, le castillan, la langue d'oc ou le français. Mais, en plus, il connaît des tas de mots d'une langue oubliée, celle que parlaient autrefois les Kalés d'Espagne et dont seuls quelques vieux ont gardé un vague souvenir. Au physique, c'est, lorsque je le rencontre pour la première fois, un homme jeune, plutôt carré d'allure. Les yeux mis à part, qui eux, ne trompent pas, il n'a pas tellement l'air de quelqu'un de notre peuple. Le vrai, c'est qu'il n'est gitan qu'à demi. Et, au fond de son cœur, la moitié gitan et la moitié « payo » ne cessent jamais de se disputer.

(Jean Boissieu – MANITAS DE PLATA, musique aux doigts)

 

 Manitas de Plata avec Marlon Brando, New York 1965

Manitas-Marlon.JPG

 

Sangre Flamenco - 1967 

 
 Por el camino de Ronda - 1968
 
 

 

 Manitas avec Hina Cambria, Août 1997

 spectacle en Sicile, au théâtre grec de Taormina.

Manitas-Hina1.JPG

Manitas-Hina-2.JPG

 

Moritas Moras de Plata - 1963

 

 
A la demande d'un trés cher ami " Guitarras moresca"
 

 

Souvenirs du temps où j'étais à l'école Renouvier, faubourg Figuerolles et quelques années plus tard, les soirées au bar Aragon derrière le marché "d'en haut" à Montpellier...

Publié dans Musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article